0 Shares 2414 Views

Chez Michou: l’homme en bleu nous livre ses secrets…

3 juillet 2014
2414 Vues
michou10


Nous avons rencontré Michou en son cabaret Montmartrois. Dans ce lieu de fête mythique, il nous livre une anthologie des instants et des rencontres culte qui ont fait de ce lieu un fief incontournable de la nuit parisienne.

Chez Michou est un cabaret institutionnel dont la renommée depuis son ouverture en 1958 n’est plus à faire. 

Etait-ce pour vous un rêve d’enfant d’ouvrir un jour un cabaret ?


Absolument pas! Quand j’ai démarré le cabaret avec trois bons copains, on avait l’esprit de la fête et on s’est simplement déguisé.

Il s’est avéré que dans la salle de spectacle se trouvait un journaliste qui a propulsé notre initiative.

Il s’appelait Edgar Schneider et son superbe article : Quand Paris se travestit. 
Ce papier fut l’étincelle de la gloire naissante du cabaret Chez Michou. Le “tout Paris” s’y est retrouvé et en a fait un lieu à la mode dans lequel de merveilleux amis comme Yves Mourousi par exemple m’ont beaucoup aidés. 

Vous qui êtes né dans les tissus avec votre maman dans le nord, le travestissement, les déguisements et la fête sont ils venu de ce contact avec les étoffes dès votre plus jeune âge ?

Pas du tout, c’est plutôt en arrivant à Paris avec trois copains que l’idée nous a pris de faire un petit spectacle d’une demi-heure mettant en scène des sosies de célébrités. 
J’ai donc avec eux incarné France Gall, Brigitte Bardot et un personnage créé de toutes pièces que j’avais inventé et qui s’appelait Miss Glassex. Les deux autres copains incarnaient les personnages de La grande Eugène et Phosphatine.

Que pensez-vous du mariage Gay ?

Je ne pense pas que le mot mariage soit approprié . 
Ce mot me gêne un peu. Le mot que je préfère c’est l’union. 
Quel mot plus extraordinaire que l’union pourrait-on utiliser pour parler de l’amour, de la complicité d’une vie à deux entre personnes du même sexe? 

Quels conseils donneriez vous à un jeune motivé qui se présente à vous pour chanter et se travestir dans votre cabaret? 
S’il a du talent et le don du maquillage c’est un véritable atoût! 
Ces talents artistiques ont fait vraiment connaître Chez Michou comme un lieu de référence. 
Un jeune qui est motivé doit avoir à l’esprit que cela réclame beaucoup de travail, de passion et d’investissement personnel.
Choisir de rentrer dans cette” famille” c’est accepter aussi l’intégrité d’un spectacle de travestissement sans la moindre vulgarité. 


Vous venez de fêter votre anniversaire le 18 juin dernier. Nous ne dirons pas votre âge en vous appliquant avec honneur la citation de Jean Cocteau ” C’est le privilège des légendes d’être sans âge…” 

Vous êtes du coup extrêmement bien conservé. Quel est votre secret? 
Mon secret c’est une cure de jouvence au champagne! 

Qui présidera à la destinée de votre cabaret à l’heure de votre dernière heure? 
Personne après moi! Je veux juste qu’il reste de moi un simple souvenir comme une plaque dans la rue. 
Vous comprenez bien qu’il soit inimaginable de penser Chez Michou sans moi. 
Les gens viennent ici aussi pour moi. Je suis indissociable de ce lieu que j’ai créé avec trois copains dans les années 50. 

Vous êtes un homme de cœur et invitez chaque mois les petites mamies du quartier dans votre cabaret en souvenir de votre grand-mère Elise. 
Cette merveilleuse femme à qui vous rendez hommage connaissait elle votre homosexualité? Etait-elle une confidente ? Parlez moi d’elle… 
Ma grand-mère Elise est décédée en 1957 et elle n’a pas eut la chance de voir ce cabaret. 
Elle n’était pas au courant de mon homosexualité . Je n’avais pas besoin d’en parler . Avec ma mère j’étais très complice . Pour toutes les deux l’important était que je sois heureux quels que soient mes choix. 
Grâce à elles et à leur amour je les remercie tous les jours d’être populaire. 
Tous les jours, j’entends des encouragements: “Vous êtes merveilleux”, ” vous nous donnez du bonheur”. 

Le bleu est une couleur que vous portez par superstition . Pourquoi? Est-ce l’unique raison? 
La vraie raison c’est ma passion pour les schtroumpfs . 

Quel souvenir gardez-vous de ce grand journaliste qu’était Yves Mourousi? 
Yves Mourousi fut un soutien de la première heure. Il était là tous les soirs. 
C’était un amoureux du spectacle, de la fête et de la nuit. 

Que pensez vous du vainqueur de l’Eurovision : Conchita Wurst? 
J’ai quelques petites problèmes avec lui ou avec elle. 
A l’annonce de sa réussite au concours de l’Eurovision toutes mes Michettes ne voulaient plus se raser. 

Propos recueillis par Yves-Alexandre JULIEN

Articles liés

Festival Paradisio, l’humain au service du patrimoine cinématographique
Cinéma
31 vues

Festival Paradisio, l’humain au service du patrimoine cinématographique

Créé en 2017 à Flagy, en Seine-et-Marne, le festival Paradisio s’intéresse au cinéma de patrimoine. Depuis trois ans, 70 bénévoles travaillent chaque année pour faire découvrir le cinéma des années 1900 à 1960 à travers divers événements. L’édition 2020...

Matrice – Une résidence de création autour de formes artistiques hybrides, numériques et physiques
Agenda
73 vues

Matrice – Une résidence de création autour de formes artistiques hybrides, numériques et physiques

En 2020, Matrice inaugure une résidence de création, pour soutenir des artistes qui explorent des formes mobilisant les médias numériques et les technologies contemporaines.  L’objectif de cette résidence est d’aider à concevoir et réaliser des créations hybrides, ayant une...

Le Marvellous Island Festival aura lieu en septembre
Agenda
73 vues

Le Marvellous Island Festival aura lieu en septembre

La 8ème édition du festival Marvellous Island initialement prévue les 30 & 31 mai est désormais reportée les 19 & 20 septembre 2020, toujours à la base de Loisirs de Vaires-Torcy, et sous réserve d’une amélioration nette de la crise sanitaire....