0 Shares 1544 Views

De la race en Amérique

21 janvier 2009
1544 Vues
obama

« Nous, le peuple, en vue de former une union plus parfaite : il y a 221 ans, dans une salle qui existe encore, tout près d’ici, des hommes se sont rassemblés et, par ces simples mots, ont inauguré l’improbable expérience démocratique américaine. »

 

Voici le discours prononcé le 18 mars 2008 à Philadelphie par Barack Obama sur la question raciale. En moins de 40 minutes, le candidat est interrompu dix sept fois par des applaudissements. Le lendemain, la presse du monde entier salue un discours à l’égal du « j’ai fait un rêve » de Martin Luther King.

 

Texte de Barack Obama Montée par José Pliya Avec Vincent Byrd Le Sage

 

Traduction François Clémenceau (éditions Grasset) et Gilles Berton (Le Monde daté du 27 mars 2008).

 

Du 18 janvier au 23 février 2009

Le lundi à 19h15, le dimanche à 15h30.

 

Lavoir Moderne Parisien

35 rue Léon

75018 Paris

Métro Château-Rouge ou Marcadet-Poissonniers

Articles liés

Auren en duo avec Jeanne Cherhal sur le titre “Vivante”
Agenda
54 vues

Auren en duo avec Jeanne Cherhal sur le titre “Vivante”

Auren nous dévoile un nouvel extrait de son troisième album Il s’est passé quelque chose, attendu pour le 20 janvier 2023. Après “Au Bord de la Nuit”, la chanteuse nous présente “Vivante”, en duo avec Jeanne Cherhal.  “Vivante” célèbre...

Julien Primard présente sa première exposition parisienne, “Les instants modernes”
Agenda
136 vues

Julien Primard présente sa première exposition parisienne, “Les instants modernes”

Jeune peintre émergent, Julien Primard expose pour la première fois à Paris en décembre. Entre codes urbains, architecture moderne et coup de pinceau léché, à la découverte du monde introspectif d’un artiste à suivre… Avec un ensemble de 14...

“Je veux juste être comme tout le monde : hors du commun” : le premier one woman show de Marie Nègre à la Nouvelle Seine
Agenda
63 vues

“Je veux juste être comme tout le monde : hors du commun” : le premier one woman show de Marie Nègre à la Nouvelle Seine

Ça va. Ça va très bien. Trop bien même. Elle a vraiment pas de quoi s’plaindre, seulement voilà ça prend une place folle, ça l’obsède… Marie et sa “gueule” passe partout et nulle part à la fois, décortique avec...