0 Shares 1758 Views

Don Quichotte du Trocadéro – José Montalvo – Théâtre national de Chaillot

7 janvier 2013
1758 Vues
Don Quichotte du Trocadéro - José Montalvo - Théâtre national de Chaillot

C’est au Théâtre national de Chaillot que José Montalvo revient sur la scène du lieu qu’il dirigeait, avec Dominique Hervieu, jusqu’à la fin de la saison 2010/11 et dont il reste l’artiste associé. Pas besoin pour lui de se réinventer, il reste fidèle à son esprit de mélange des genres. Toutes les danses et tous types de corps et de biographies vont montrer de quoi Don Quichotte du Trocadéro est le nom. Quand la noblesse berce la folie, et inversement, tous les clins d’œil sont permis, que ce soit sur le plateau et dans les vidéos tournées sous le regard bienveillant de la RATP. Notre chevalier urbain se balade dans le métro parisien, un béret sur la tête. Le regard languissant il semble voulant affronter les rames de métro, les affiches publicitaires ou les escalators comme autant de moulins à vent. Sur l’escalator, lui apparaît sa Dulcinée, en tutu.

Pour incarner le personnage-titre, le comédien Patrice Thibaud est l’homme de la situation. Mime burlesque dans des One-man-shows désopilants et membre des Deschiens à partir de 2001, il a toujours lorgné vers ces chevaliers de la triste figures qui peuplent notre quotidien.

Et les autres ? Au total, nous avons affaire à quatorze interprètes de haut vol, qui constituent, selon Montalvo, « un corps de ballet d’aujourd’hui où chacun est différent », autant par sa technique de danse ou de jeu que par sa couleur de peau. On se méduse, se séduit ou se raille.

Le burlesque est roi, mais derrière le rire le travail est dur. Carole Arbo, ancienne danseuse étoile de l’Opéra de Paris, s’est jointe à la troupe en tant que répétitrice des pas originaux de la chorégraphie de Marius Petipa, créée au Bolshoï de Moscou en 1869. Il va de soi que les reliques de l’histoire de la danse ne tiennent guère devant l’esprit espiègle de Montalvo. Il ne les convoque que pour mieux les voir détournées, souvent en Hip Hop mais on ne se refuse pas un côté burlesque en technique contemporaine, classique ou africaine. Dans le même esprit, Sayem, jeune prodige de la scène électro, a les mains libres pour détourner la partition de Ludwig Minkus, elle-même pas avare d’effets et plus proche d’une opérette d’Offenbach que du romantisme.

Pour Montalvo, lui-même Espagnol ayant baigné dès l’enfance dans l’imaginaire donquichottesque, une franche rigolade avec sa gaîté poétique est aussi importante que la rêverie et le tragicomique. Elle est surtout moins pure et c’est qui lui importe avant tout : Le mélange des genres certes, mais surtout l’ouverture sur l’impureté et la contamination mutuelle des cultures.

Thomas Hahn

{dmotion}xwgf3w{/dmotion}

{dmotion}xvnfk1{/dmotion}

{dmotion}xw1pqu{/dmotion}

Don Quichotte du Trocadéro

Chorégraphie, scénographie et conception vidéo : José Montalvo
Participation artistique : Patrice Thibaud
Costumes : José Montalvo, Siegrid Petit-Imbert
Musique : Léon Minkus
Arrangeur, compositeur : Sayem

À partir de 10 ans

Réservation en ligne

Durée : 1h10

Théâtre National de Chaillot
1, place du Trocadéro
75116 Paris

www.theatre-chaillot.fr

Articles liés

Qui a tué Sara ? La nouvelle série Netflix à binge-watcher
Cinéma
57 vues

Qui a tué Sara ? La nouvelle série Netflix à binge-watcher

Entre suspense, drames et rebondissements, Qui a tué Sara ? est le nouveau thriller captivant mexicain qui cartonne sur Netflix et dont tout le monde parle. Sortie le 24 mars dernier, la série est toujours en tête du top...

MPablo : “J’aime définir mon univers musical par l’expression spleen urbain”
Musique
61 vues

MPablo : “J’aime définir mon univers musical par l’expression spleen urbain”

Artistik Rezo part à la rencontre de MPablo, récemment présenté par la scène musicale Les Cuizines. MPablo, comment définirais-tu le style de ta musique ? J’aime définir mon univers musical par l’expression “spleen urbain”. Ce sont deux mots qui cristallisent...

La Seine Musicale lance #RetourAuLive
Agenda
79 vues

La Seine Musicale lance #RetourAuLive

Le 13 mars 2020, La Seine Musicale fermait temporairement ses portes, laissant place aux reports et aux annulations de ses concerts. Un an plus tard, l’envie de retrouver le public et de rappeler que les émotions se vivent ensemble, en live,...