0 Shares 337 Views

Fractales – Maison des Métallos

27 novembre 2012
337 Vues
Fractales – Maison des Métallos

Mais il s’agit en vérité d’instruments de percussion numériques, nommés Percuphone, Moon Jump, Stretch Machine ou OMNI (Objet Musical Non Identifié), inventés par Patrice Moullet, le compositeur de « Fractales ». La vitalité de cette fresque universelle s’annonce débordante. « Fractales », késako ?

Quand les structures fractales elles apparaissent dans la nature, du microscopique aux tourbillons des galaxies, elles expriment la poésie même de la vie et sa capacité à se reproduire éternellement. Elles sont irrégulières ou morcelées, mais se construisent selon des principes déterministes. Voilà qui s’applique parfaitement à « Fractales », à travers les deux chorégraphes-danseuses qu’on y voit en scène.

La Japonaise Sumako Koseki partage sa vie entre Tokyo et la France. Elle a un pied dans la danse butô, et l’autre dans la danse occidentale, du flamenco au contemporain. Leela Petronio, l’une des vedettes de la fameuse revue « Stomp », danse sur un triangle composé d’autres triangles : structure fractale. Petronio vient du cirque et a développé une fusion de danse claquettes, Hip Hop et percussions corporelles. Koseki se drape d’or et bouge tel un papillon, devenant une sculpture vivante, ou bien une déesse mystérieuse, toute de rouge vêtue. Petronio monte les claquettes sous ses sneakers ! Aussi, la fusion est la substance même de chacune des danseuses: Composition fractale.

Et Elise Dabrowski, mezzo-soprano vivant entre Berlin et Paris, chante ici ni Messiaen, ni Mahler, mais improvise dans un registre entre Free Jazz et Yma Sumac, faisant danser les percussionnistes de « Fractales ».

Un adolescent handicapé comme percussionniste, niché sur une soucoupe volante spectrale qui abrite une surface interactive audio-numérique, composée de 108 cases de couleurs différentes: Beauté fractale. Ceci dit, il est souvent problématique d’intégrer des handicapés dans un spectacle, le risque étant d’exposer leur « différence » et de provoquer malaise ou voyeurisme. Mais ici, la différence dans la fusion est le principe même de la création. Musiques, chants et rythmes sont des vecteurs parfaits de communication, permettant aux handicapés de s’exprimer avec leurs moyens corporels et vocaux, de créer, dans une belle dimension de liberté, leurs propres modes et espaces artistiques.

Reste à plonger dans l’univers musical de Patrice Moullet, fondateur du groupe Alpes et directeur de l’Atelier d’Expérimentation Musicale, ce Da Vinci de la musique dont on pourra admirer la collection d’instruments percussifs futuristes.

Thomas Hahn

Fractales

Du 24 novembre au 2 décembre 2012
Du mardi au vendredi à 20h
Le samedi à 19h
Le dimanche à 16h

Durée : 1h30

Tarifs : de 5 € à 14 €
Réservations : 01.47.00.25.20 ou reservation@maisondesmetallos.org

Maison des métallos
94, rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
Mº Couronnes ou Parmentier

www.maisondesmetallos.org

[Visuel : Fractales, de Patrice Moullet. © Pierre Métivier]
 

Articles liés

Dire Brel – Théâtre Les Déchargeurs
Agenda
8 vues
Agenda
8 vues

Dire Brel – Théâtre Les Déchargeurs

Dire Brel, 40 ans après sa mort. Evoquer sa pensée, d’artiste et d’homme. A partir de ses chansons et de l’entretien Brel parle, réalisé à Knokke en 1971, faire réentendre sa poésie, ses textes, la force de ses chansons,...

La vie à l’envers de Jo Brami – Théâtre de Dix Heures
Agenda
11 vues
Agenda
11 vues

La vie à l’envers de Jo Brami – Théâtre de Dix Heures

Depuis trop longtemps, la vie se déroule toujours dans le même sens, et maintenant on peut affirmer que ça marche de moins en moins bien (surtout vers la fin).  Et si justement on commençait par la fin ? La vie ne...

Ciao Amore Ciao –  Café de la Danse
Agenda
19 vues
Agenda
19 vues

Ciao Amore Ciao – Café de la Danse

La vie et l’oeuvre de Luigi Tenco, amant de Dalida, icône de la chanson italienne des années 60. Ciao Amore Ciao est une réinvention intériorisée de l’univers musical de Luigi Tenco, véritable icône de la chanson italienne des années 60, amant...