0 Shares 712 Views

“Kadoc” au Rond-Point, la folle absurdité du travail

© Giovanni Cittadini Cesi

Écrite par Rémi de Vos, la pièce est emportée vers une turbulence foutraque dont Jean-Michel Ribes a le secret. Servi par des comédiens talentueux et campé dans une scénographie pétaradante, ce dézingage du monde du travail est tout en drôlerie percutante.

Trois couples se croisent sur le plateau à deux niveaux, celui-ci permettant d’assister à des scènes sur le lieu de travail ou à domicile dans une fluidité qu’offre un escalier. Les uns et les autres vont le monter ou le descendre, non sans l’utiliser à des fins comiques et judicieuses, les unes y allant d’un savoureux déhanchement, les autres y imposant leur sens de la domination marche après marche. Les hommes de ces couples travaillent tous trois dans la même entreprise. Mais les rapports hiérarchiques, les rêves d’augmentation de salaire, le stress et le surmenage, bref le lot du monde de l’entreprise rejaillit à haute dose dans la vie privée. L’auteur, qui a déjà plusieurs fois abordé ce thème d’écriture, notamment avec Débrayage, y revient cette fois sous l’angle clairement absurde et déjanté, porté jusqu’à la crise de nerfs.

© Giovanni Cittadini Cesi

L’observation piquante de Rémi de Vos a cette particularité de mêler savamment les réalités de l’entreprise à celles de la vie du couple, les deux plans s’alimentant, s’influençant et s’exacerbant. Il fallait pour cela trois couples bien distincts et hauts en couleur, ce qui est grandement réussi grâce à une formidable distribution. Le couple dont le mari est le chef de bureau vit un enfer à domicile du fait de la fragilité nerveuse de l’épouse qui enchaîne les insultes scatologiques et les chouineries d’une enfant. Jacques Bonnaffé et Marie-Armelle Deguy incarnent irrésistiblement ce duo qui déclenche rire sur rire. Les époux Schmertz, plus jeunes et formés par Caroline Arrouas et Yannik Landrein, suscitent à merveille un comique de compassion tant ils sont dépassés par le monde cruel du travail. Et le troisième couple, avec Anne-Lise Heimburger et Gilles Gaston-Dreyfus, est extraordinaire de carriérisme grotesque et assumé, qu’enrobe avec piment, malice et sex-appeal la comédienne.

Le monde du travail, avec ses codes de compétition et de pression, peut rendre fou et faire perdre les notions d’humanité élémentaire. La pièce en est une démonstration impeccable. Elle prend au fur et à mesure de son avancée un aspect comique de plus en plus accentué. Le démarrage propose un mode un peu lent puis la machine s’emballe et le final, après une montée rythmique, déclenche des rires francs. La ligne d’ensemble est à l’image de cet univers cruel, on ne s’en méfie pas et quand on est pris dans la machine il n’y a pas d’autre issue que l’humour outrancier et absurde, qui va jusqu’à baisser au sens propre son pantalon et tutti quanti. Avec cette équipe complète de talent, chaque détail de jeu, de costume, de scénographie et de situation est mené rondement et alertement pour un public qui pourra rire et se défouler sans compter.

Émilie Darlier-Bournat

Articles liés

Coquette – Le nouvel EP de Hailey Tuck
Agenda
39 vues

Coquette – Le nouvel EP de Hailey Tuck

Un doux flashback dans les années folles avec le nouvel EP de la chanteuse Hailey Tuck.  Après le succès de l’album Junk,  la chanteuse dévoile aujourd’hui six nouveaux titres sur un EP intitulé Coquette. Entre jazz et pop, tristesse et...

ICART & Médiamétrie – Enquête sur les pratiques et sorties culturelles des Français
Art
107 vues

ICART & Médiamétrie – Enquête sur les pratiques et sorties culturelles des Français

L’ICART, école du management de la culture et du marché de l’art, s’est associée à l’institut de sondage Médiamétrie afin de réaliser une étude pour mieux connaître les pratiques culturelles des Français et de les mobiliser sur l’importance de...

Ardif et ses « Mechanimals » : le street artiste du safari urbain
Art
118 vues

Ardif et ses « Mechanimals » : le street artiste du safari urbain

Les œuvres d’Ardif jalonnent les rues de Paris et ne passent pas inaperçues ! Architecture mécanique et animaux fusionnent en une parfaite synthèse qui surprend le public par son naturel. Qui êtes-vous, Ardif ? Un street artiste français, basé surtout à...