0 Shares 1547 Views

« L’Oublié(e) » à La Villette : Raphaëlle Boitel fait valser nos phantasmes

2 juillet 2014
1547 Vues
10590-L-Oublie-e-_03-2014-_-Frank-Berglu

L’Oublié(e)

De Raphaëlle Boitel

Avec Raphaëlle Boitel, Maya Masse, Jean-Charles Gaume, Lilou Herin, Claire Assali, Silvère Boitel et Tristan Baudoin

Du 1er au 12 juillet 2014

Plein tarif : 20 €

Tarif réduit : 16 €

Réservations :
01 40 03 75 75

La Villette
211, avenue Jean-Jaurès
75018 Paris
M° Porte de la Villette

www.villette.com

On n’est pas prêt à oublier L’Oublié(e) ! Vertigineux comme un puits à images, cet abîme féérique est aussi spectaculaire qu’intimiste. Raphaëlle Boitel fait résonner nos rêves refoulés avec la maestria des plus grands. L’œil se perd, l’inconscient jubile.

Raphaëlle Boitel, un nom qui ne vous dit rien ? En effet, elle présente ici sa première création. Mais elle investit le plateau de la Grande Halle de La Villette comme si cet énorme gouffre noir n’attendait qu’elle.

L’Oublié(e) est une succession de tableaux oniriques ou cauchemardesques, faits de souvenirs ou de fantaisies. Petits drames ou grandes envolées, moments de panique ou d’envol, miroirs de nos rêves secrets ou d’angoisses profondes, les petites histoires ne manquent pas de moments burlesques et sont plus truculentes les unes que les autres.

Est-ce chez James Thierrée que Boitel s’est imprégnée d’un tel sens de l’espace et du regard ? Elle était interprète, à 13 ans déjà, dans la mythique Symphonie du hanneton que révéla le talent de metteur en scène du petit-fils de Chaplin. Confirmation ensuite dans La Veillée des abysses et plus tard dans Géométrie de caoutchouc du pas moins talentueux Aurélien Bory. Mais Raphaëlle a aussi réglé les chorégraphies du Macbeth mis en scène par Giorgio Barberio Corsetti à la Scala de Milan.

L’Oublié(e) profite largement d’une expérience aussi riche et en pointe, sans reproduire les univers traversés. On songerait plutôt à Philippe Genty pour le voyage à travers nos mondes secrets, à Robert Lepage pour les images si fines, avec l’humain se révélant à travers une utilisation virtuose de la technologie, ou bien à Pina Bausch pour la manière d’enchaîner des saynètes à fortes émotions.

Mais ne la confondez pas avec son frère, Camille Boitel, qui s’est fait un nom avec des spectacles d’acrobatie burlesque où le monde éclate de façon concrète, dans un bric-à-brac délirant. Raphaëlle préfère une imagerie poétique et onirique, comme sur papier glacé.

10586-L-Oublie-e-_03-2014-_-Frank-BergluDe bout en bout, L’Oublié(e) questionne des relations avec les êtres aimés et le rapport à soi-même. Rêve et réalité se confondent quand une femme éclate en trois clones qui tournent au sol et dansent dans les airs, quand la famille réunie voit la fille s’envoler dans les airs avec la table, quand la noirceur des robes élisabéthaines rencontre la blancheur éclatante d’une danseuse aux ailes mythiques de Loïe Fuller.

Raphaëlle Boitel réussit un mélange très personnel de théâtre sans paroles, de danse et de cirque, entre conte de fées et cinéma. Avec mystère et humour, L’Oublié(e) ne cesse de surprendre et de perturber notre regard.

Les archétypes qui parlent de mort, de séparation et de féminité nous parviennent avec tant de force et de véracité qu’on les avale sans modération. L’ingéniosité des effets visuels et la finesse des éclairages n’y sont pas étrangères.

10595-L-Oublie-e-_03-2014-_-Frank-BergluLa réussite cache cependant un risque. Car Raphaëlle Boitel met d’ores et déjà la barre très, très haute pour une éventuelle prochaine création.

 
Thomas Hahn

[Photos: Frank Berglu]

Articles liés

Reporters sans frontières #71 : 100 photos de Brassaï pour la liberté de la presse
Agenda
39 vues

Reporters sans frontières #71 : 100 photos de Brassaï pour la liberté de la presse

Il y 30 ans, RSF publiait le premier numéro de sa collection 100 photos pour la liberté de la presse. Cartier-Bresson, Lartigue, Doisneau, Ronis, Capa et beaucoup d’autres icônes de la photographie du XXe siècle se sont succédées à...

Wangari Fait son Cirque, le spectacle inédit au Centre Wangari
Agenda
48 vues

Wangari Fait son Cirque, le spectacle inédit au Centre Wangari

Le vendredi 16 décembre 2022, le Centre Wangari ouvre ses portes aux publics et aux artistes pour une grande fête autour des arts du cirque à travers son événement hivernal circassien Wangari Fait son Cirque ! Des artistes circassiens...

“Le Dindon”, adapté et mis en scène par Philippe Person au Lucernaire
Agenda
50 vues

“Le Dindon”, adapté et mis en scène par Philippe Person au Lucernaire

Si tu me trompes, je te trompe ! À partir de cette phrase, Feydeau met en place avec génie un hilarant jeu de dominos autour de son thème favori : l’adultère. Deux jeunes femmes jurent de prendre un amant...