0 Shares 432 Views

“Le Chaperon rouge de la rue Pigalle” : comprendre l’insaisissable

Hélène Kuttner 22 septembre 2022
432 Vues

© Estelle Rullier

Florence Hebbelinck, comédienne, a suivi et interrogé le parcours de vie d’une prostituée de Montmartre, Cathy, qui a accompagné son existence durant quelques années parce qu’elle la côtoyait, vêtue d’un élégant manteau rouge, dans sa rue. Cette rencontre, mêlée à des témoignages de proches et à ses propres réflexions sur son métier de comédienne, constituent un spectacle puissant qu’elle joue avec l’excellent  Nicolas Luçon.

Pourquoi ?

Eternelle question, que celle de savoir pour quelle raison une personne bascule dans la prostitution. Florence Hebbelinck, qui a habité Montmartre, va être happée par le mystère de Cathy, 67 ans, qu’elle croise quotidiennement dans la rue Pigalle. Parce qu’elles se ressemblent physiquement, parce que le sourire, le mystère et l’élégance de Cathy fascinent Florence, cette dernière lui demande de raconter sa vie et de l’enregistrer pour en faire un spectacle. Comme souvent, le projet reste de longues années sous le tapis pour ressurgir 16 ans après, alors que Cathy a disparu. 

© Estelle Rullier

Mais le spectacle, qui va être nourri de personnes qui connaissaient la prostituée, ressurgit comme une nécessité. Au-delà de la fascination pour le monde du commerce sexuel, le spectacle agit comme une enquête, tendre, douce, presque complice de l’auteur pour son sujet. Florence Hebbelynck et Nicolas Luçon, qui incarne tous les autres personnages, sont les deux candides de cette traversée des abysses mise en scène par Stéphane Arcas. Ceux qui vont plonger dans une vie misérable, celle d’une petite fille adoptée qui n’a pas de quoi se nourrir correctement et qui va se battre toute sa vie pour son indépendance, au prix du corps qu’elle livre aux hommes. Mais aussi les moments plus solaires, la joie toute simple d’être enfin riche et de croquer la vie.

Sans manichéisme, avec une finesse et une élégance remarquables, la comédienne-auteur tisse un voyage entre deux mondes, pour à la fin se revêtir comme une gamine du manteau rouge de son héroïne. Ses mots, ses questions et ses dialogues généreux sont à la mesure de ce spectacle rare et intelligent.

Hélène Kuttner

Articles liés

Dystopia, danse, théâtre ou cirque sur la scène du Théâtre du Rond Point
Agenda
19 vues

Dystopia, danse, théâtre ou cirque sur la scène du Théâtre du Rond Point

« ¿ De dónde venimos ? ¿ Hasta dónde llegamos ? » Né en 2008 dans une banlieue de Buenos Aires, triomphe dans plus de trente pays en quinze ans de tournée intensive, l’exploit physico-comique de Un Poyo Rojo a enflammé le Rond-Point de 2016...

“Le Fantasme”, un spectacle à découvrir à la Comédie des Champs-Elysées
Agenda
38 vues

“Le Fantasme”, un spectacle à découvrir à la Comédie des Champs-Elysées

Guillaume, écrivain à la mode, partage sa vie avec Caroline. Ils forment un couple équilibré et harmonieux. Lorsque Caroline tombe sur son dernier roman, Le Fantasme, elle ne peut s’empêcher de se questionner. Qu’est-ce qui a poussé Guillaume à écrire...

Urban Art Podcast, épisode 18 : L’art de la céramique au Japon avec Pablo Savón
Agenda
106 vues

Urban Art Podcast, épisode 18 : L’art de la céramique au Japon avec Pablo Savón

La saison 3 du podcast est lancée ! Découvrez l’épisode 18 avec Pablo Savón qui nous emmène au Japon. Regarder en arrière pour créer. Et si c’était la clé de la modernité ? Pablo Savón est l’un de ces...