0 Shares 567 Views

Rituel 4 Le Grand Débat, la politique est du théâtre

© Philippe Lebruman

Faire revivre au public de théâtre des débats politiques qui opposent les deux candidats à la présidentielle au second tour en gardant fidèlement leurs propos : tel est l’enjeu proposé. Plateau de théâtre ou plateau télévisé, les codes sont restitués, enchevêtrés, moqués, et la parole restituée au plus juste est interrogée sous le signe d’une désacralisation cocasse.

Les deux comédiens Emmanuelle Lafon et Laurent Poitrenaux endossent les personnages publics connus de tous, étant tour à tour Jacques Chirac, François Mitterrand, Valéry Giscard d’Estaing ou Marine Le Pen… Ils sont face à face, chacun à l’extrémité d’une longue table rectangulaire ; deux caméramen sur le plateau évoluent discrètement autour d’eux, la situation étant celle d’une retransmission télévisuelle d’un débat lors d’élections présidentielles. La journaliste n’est pas présente mais la voix off cadre l’ensemble, à l’image de la réalité de ce type d’émission politique. Enfin, un large écran au-dessus du rideau bleu renvoie simultanément la scène qui a lieu sur le plateau.

© afp

Les conceptrices et metteures en scène Emilie Rousset et Louise Hémon ont commencé ce type de travail scénique en 2015, intéressées par une idée de « captation du réel pour en faire émarger la théâtralité. » Avec un sens de l’observation d’ethnologues, elles dissèquent les codes de ces événements qui sont les grand-messes de notre société. Elles s’en emparent avec minutie puis les explorent, nous donnant à les revoir à travers le prisme des règles attenantes, des rites fondateurs et des procédés de solennité. Ainsi rejoués, ces face-à-face qui engagent toute une société sont à la fois repris et démontés, exacts et démasqués, rendus et pastichés. C’est sur ce fil ténu et pertinent que le spectacle se déroule grâce aux deux comédiens extrêmement précis et fins. Ils ont parfaitement intégré les conventions de ces débats, où l’oralité et la gestuelle minimale reposent sur un ensemble de règles pointues, règles du match télévisuel ou règles de la joute théâtrale, débouchant sur un réel préfabriqué ou un rite faussement spontané.

Sorte de documentaire remis en situation et examiné, le grand débat qui est devenu un pilier de nos démocraties est finalement filmé sous l’angle d’un humour certain . Réentendre les formules devenues célèbres telle que “Vous n’avez pas le monopole du coeur” est savoureux. C’est intelligent et drôle, instructif et éclairant, et les comédiens ont un grand talent. Ils reprennent les comportements des hommes politiques connus qui se succèdent sans les imiter mais en étant capables de décrypter le télescopage des mécanismes politiques et théâtraux, deux domaines qui ont en commun  les notions de plateau, parole, jeu, illusion et finalement débat au cœur de la cité.

Emilie Darlier-Bournat

 

Articles liés

« Retour à Reims » : une plongée dans l’intime et le politique
Spectacle
86 vues
Spectacle
86 vues

« Retour à Reims » : une plongée dans l’intime et le politique

Le grand metteur en scène allemand Thomas Ostermeier s’est plongé dans le récit autobiographique du sociologue Didier Eribon, l’histoire brûlante d’un homme aux origines modestes qui se révèle à travers le milieu universitaire parisien. Par les voix d’Irène Jacob,...

Julie Bargeton dans Woman is coming – Grand point virgule
Agenda
50 vues
Agenda
50 vues

Julie Bargeton dans Woman is coming – Grand point virgule

Un seule en scène drôle (mais pas que) sur la virilité de la femme et la sensibilité de l’homme. Avec sincérité, malice et émotion Julie se racoNte et se questionne sur la féminité, l’éducation et la virilité. Et si depuis le début...

Deneuve- Saint-Laurent chez Christie’s : une vente très haute couture
Art
260 vues
Art
260 vues

Deneuve- Saint-Laurent chez Christie’s : une vente très haute couture

L’actrice française la plus connue au monde a décidé de se séparer de 300 créations réalisées par Yves Saint-Laurent. Cette vente aura lieu chez Christie’s le 24 janvier (14h30), en pleine Fashion Week. Une salle de vente à la...