0 Shares 665 Views

Sirènes ou la poursuite des origines

13 novembre 2014
665 Vues
sirenes

 

Sirènes

Texte et mise en scène Pauline Bureau (écrit en collaboration avec l’équipe du spectacle) 
Avec Philippe Awat
Yann Burlot
Nicolas Chupin
Vincent Hulot
Géraldine Martineau
Marie Nicolle
Anne Rotger
Catherine Vinatier 

Jusqu’au 6 décembre 2014
Du mardi au samedi à 21h, dimanche à 15h30

Tarifs : 11 à 30 €

Réservation au
01 44 95 98 21

Durée : 2h

Théâtre du Rond-Point
2 bis, av. Franklin D. Roosevelt
75008 Paris

M° Franklin D. Roosevelt 

www.theatredurondpoint.fr

Sirnes-ou-la-poursuite-des-origines-au-fil-des-femmes--Theatre-du-rond-point3Jusqu’au 6 décembre 2014

Après Modèles créé avec sa compagnie La Part des Anges en 2011, la toute jeune metteur en scène Pauline Bureau effectue une plongée en eaux profondes dans la matrice familiale, avec la petite sirène d’Andersen comme point de départ et guide intergénération. Apnée psychanalytique garantie.
 
Il était une fois une jeune chanteuse nommée Aurore qui un beau jour perdit sa voix. De quoi tout simplement perdre sa voie professionnelle, quitte à retrouver le tout par le biais d’un psy qui la mènera sur les chemins vertigineux de l’enfance, du rapport fusionnel avec sa mère Hélène qui, elle-même, perdit son papa, un marin au long cours dans les années 1960 au Havre, parti sans laisser d’adresse.

Sirnes-ou-la-poursuite-des-origines-au-fil-des-femmes--Theatre-du-rond-point2À cette époque, sa grand-mère Annie se morfondait en regardant la mer et sa fille Hélène ne se doutait pas qu’elle surmonterait l’absence de père en réussissant brillamment HEC et en donnant elle-même naissance à Aurore, une petite fille qui pleurait beaucoup. Ainsi s’enchaînent comme des vignettes les situations familiales, comme de grosses bulles flottantes sur des mers de secrets et de non-dits.

Sirnes-ou-la-poursuite-des-origines-au-fil-des-femmes--Theatre-du-rond-pointPauline Bureau, avec sa scénographe Emmanuelle Roy, organise un espace suspendu entre rêve et cauchemar, en apesanteur, avec des vidéos et des images projetées. Marie Nicolle est d’une présence haletante et fragile dans le rôle d’Aurore, face à une Catherine Vinatier (Hélène) formidable d’humanité blessée. Nicolas Chupin fait chavirer de rire le public avec l’histoire de la petite sirène et Yann Burlot, Anne Rotger, Géraldine Martineau, Philippe Awat et Vincent Hulot complètent une belle distribution dans cette création collective à l’écriture musicale.

Un petit moment de grâce, poétique et grave, drôle et profondément humain.

Hélène Kuttner

[Photos © Pierre Grosbois ]

Articles liés

Coco : “J’aime laisser le public dans la recherche et dans l’interrogation”
Agenda
221 vues

Coco : “J’aime laisser le public dans la recherche et dans l’interrogation”

Auparavant cadre dans un milieu éloigné de l’art, Karima Guemar, alias Coco, s’est tournée vers l’art abstrait suite à une remise en question professionnelle. Pouvez-vous vous présenter et exposer votre parcours ? Je suis Karima Guemar, alias Coco, et...

Alice Leloup : “La danse classique est une lutte contre la gravité.”
Spectacle
134 vues

Alice Leloup : “La danse classique est une lutte contre la gravité.”

Entretien avec une danseuse de l’Opéra de Bordeaux. Elle nous partage sa découverte de la danse contemporaine, sa vision de danseuse classique, ainsi que le quotidien confiné d’un danseur. Comment as-tu découvert la danse ? Ça a commencé très tôt,...

Le MaMA Festival & Convention 2020 : l’annonce des premiers artistes !
Agenda
128 vues

Le MaMA Festival & Convention 2020 : l’annonce des premiers artistes !

Comment imaginer, projeter, programmer, construire un festival dans un monde à l’arrêt ? Sacré challenge en ces temps bouleversés… Et pourtant, il n’a jamais été autant question du besoin de se retrouver, de partager, d’échanger sur nos métiers, leurs...