0 Shares 16 Views

Elvira (Elvire Jouvet 40) – Athénée Théâtre

12 janvier 2017
16 Vues
Elvira_Elvire_Jouvet_40_-_Athénée_Théâtre

Elvira (Elvire Jouvet 40)

De Brigitte Jaques-Wajeman tiré de Molière et la Comédie classique de Louis Jouvet

Mise en scène Toni Servillo

Jusqu’au 21 janvier 2017

Du mercredi au samedi à 20h
Le mardi à 19h
Le dimanche à 16h

Durée : 1h15

spectacle programmé dans le cadre du festival italien : spectacles associés Dolore sotto chiave et Danza macabra

profitez du pass italien pour voir les 3 spectacles du festival :
Elvira + Dolore sotto chiave + Danza macabra = 68€ au lieu de 94€

spectacle en italien surtitré en français

Athénée Théâtre
7 Rue Boudreau
75009 Paris
M° Havre-Caumartin

www.athenee-theatre.com

Jusqu’au 21 janvier 2017

Retrouver cette année Elvire Jouvet 40, c’est se placer au croisement de plusieurs belles histoires de théâtre ; c’est aussi convoquer des fantômes, pourrait-on dire aussi, pour autant qu’on se rappelle que ceux-ci peuvent être de charmants invités. Le fantôme de Louis Jouvet, tout d’abord, qui est à l’Athénée sur ses terres. Les fantômes d’une époque, ensuite, celle de la Seconde Guerre mondiale, de la “drôle de guerre” aux débuts de l’Occupation, qui traversent comme des ombres ce texte qui semble pourtant ne parler que de théâtre, de Molière, de l’interprétation de l’acteur…

Jouvet eut la prescience de faire prendre en sténographie les cours qu’il donnait au Conservatoire, dont il fut sans conteste l’un des plus illustres professeurs, et il aura fallu une intuition égale à la sienne, celle de Brigitte Jaques-Wajeman, pour transformer ce matériau en texte de théâtre… avec le succès qu’on sait. On retrouvera donc ici de beaux souvenirs : l’accueil triomphal du spectacle à l’Athénée – sans doute son habitat naturel – près de 90 représentations entre 1986 et 1987, pour pas loin de 20 000 spectateurs !

C’est un autre monument du théâtre qui redonne aujourd’hui voix à ce texte : Toni Servillo, figure magistrale de la scène et du cinéma italiens, incarne ici Jouvet. Metteur en scène et interprète de Tartuffe et du Misanthrope, il est ici chez lui. “Je reviens en terrain familier, chez Molière, avec une œuvre qui examine de façon spécifique la phénoménologie de la création artistique, un sujet sur lequel Jouvet s’interroge de façon obsessionnelle, explique-t-il. Cette obsession est également la mienne, à ceci près que je suis à quelques crans en dessous du génie de Jouvet.”

[© Communiqué de presse]

Articles liés

6e Dimension : Humour, contes et hip hop
Spectacle
127 vues
Spectacle
127 vues

6e Dimension : Humour, contes et hip hop

La Villette présente, pour une série conséquente, la nouvelle création de Séverine Bidaud : « Dis à quoi tu danses ? » La Petite fille aux allumettes, Le Petit chaperon rouge et Le Vilain Petit Canard sont les invités surprise d’un spectacle plein d’humour et de finesse. Voilà la question de la saison des fêtes : On joue ? On conte ? […]

UMA, le musée universel en ligne
Art
205 vues
Art
205 vues

UMA, le musée universel en ligne

Le projet unique que représente UMA (Universal Museum of Art) vient de voir le jour sous l’œil attentionné de ses fondateurs. Cette réalisation en réalité virtuelle a pour but le partage et la transmission de l’art au plus grand nombre. Une nouvelle révolution. Un projet monumental  UMA, qui signifie « ce qui nous lie », en arabe, […]

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin
Spectacle
176 vues
Spectacle
176 vues

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin

La dernière pièce de Pascal Rambert se déroule autour du lit où se meurt une actrice au sommet de la gloire. Dans cette zone ultime, l’auteur laisse s’engouffrer poétiquement la famille, les amis, l’art, la cruauté, la beauté et la foi en la vie. Alors qu’initialement la pièce a été écrite pour le Théâtre d’Art […]