0 Shares 20 Views

« PULSAR », The Open Art Prize

Pulsar web-02

« PULSAR », The Open Art Prize

Du 3 avril au 14 décembre 2017

STATION F
55, boulevard Vincent-Auriol
75013 Paris
M° Bibliothèque François Mitterand

CENTQUATRE
5, rue Curial
75019 Paris
M° Crimée

www.pulsar.paris

FBPULSAR The Open Art Prize

Du 3 avril au 14 décembre 2017

« PULSAR », The Open Art Prize, quand les créateurs du monde artistique rencontrent les créateurs du monde digital.

La Création naît de la rencontre

PULSAR The Open Art Prize est le premier prix d’art au monde récompensant des oeuvres collaboratives nées de la rencontre entre le monde de la création artistique et celui de la création digitale. Son ambition est de promouvoir l’art numérique comme territoire d’expression d’aujourd’hui. Parce que le numérique ne se limite pas à la seule dimension technologique et parce qu’il traverse et modi e tous les champs et tous les moments de la création, PULSAR The Open Art Prize pré gure et interroge les usages du monde culturel et artistique qui s’imposeront dans les prochaines années.

PULSAR The Open Art Prize repose sur la mise en relation et la collaboration en tandem d’artistes et de créateurs du monde digital. Cette initiative inédite s’adresse ainsi à des créatifs de tous horizons : plasticiens, musiciens, archi- tectes, makers, auteurs, designers, comédiens, graphistes, vidéastes, déve- loppeurs, ingénieurs du son,… etc.

L’enjeu du décloisonnement est au coeur du projet pour faire se rencontrer et collaborer des hommes et des femmes, créateurs et publics, quelques soient leurs compétences techniques ou leur imaginaire, autour de l’envie de faire, d’essayer, d’inventer et de créer ensemble.

De la rencontre à l’exposition

L’équipe de PULSAR The Open Art Prize offre les conditions pour initier des rencontres entre des artistes et des créateurs du numérique qui ne se connaissent pas au départ. L’appel à candidature lancé le 3 avril 2017 est ouvert à tous les créateurs sur le site www.pulsar.paris. Chaque candidat complétera un questionnaire retraçant son par- cours créatif et professionnel et fournira une présentation de ses derniers travaux. Les 50 meilleurs pro ls seront invités à une grande soirée de matchmaking durant laquelle des propositions de binôme leur seront adressées. Chacun sera ensuite libre de former un binôme.

Les équipes créées devront adresser un projet commun innovant et convaincant pour décrocher un ticket d’entrée à STATION F. C’est au sein de ce nouveau lieu d’innova- tion parisien que les candidats auront 4 jours pour participer à des sessions de travail en équipe dans le but de concevoir des projets d’œuvre, dits prototypes. En parallèle, des intervenants de renom (artistes, curateurs, entrepreneurs, etc.) viendront nourrir le processus de création dans le cadre de masterclass, de démonstrations technolo- giques et de performances artistiques. Le public sera mobilisé dans des phases de beta-test.

Le jury sera présidé par José Manuel Gonçalves, Directeur du CENTQUATRE – PARIS. Il rassemblera des personnalités du monde artistique et de l’écosystème digital et distinguera 3 projets lauréats. Ces 3 binômes recevront une dotation de création de 10 000 €, 20 000 € et 30 000 € permettant de mûrir leur projet et de produire leur œuvre.

Ces oeuvres collaboratives seront montrées au CENTQUATRE – PARIS lors d’une ex- position qui mettra en récit le processus de création et la rencontre entre leurs créa- teurs. L’exposition physique sera doublée d’un dispositif virtuel permettant au public, via une plateforme web, de jouer avec les oeuvres en les remixant.

Agenda :

À partir du 3 avril 2017
Appel à participation

Juin – Juillet 2017
Préselection des créateurs, soirée matchmaking et sélection des 10 équipes finalistes

Du 2 au 5 octobre 2017
Prototype et remise des prix à STATION F par un jury composé de personnalités éminentes du monde artistique et digital

Du 9 au 14 décembre 2017
Exposition au CENTQUATRE – PARIS

Une équipe engagée dans la transformaton du secteur culturel 

« Nous avons crée ce prix pour explorer de nouveaux territoires et pour démontrer, lors d’un temps fort, que l’art et notre monde digitalisé peuvent se tirer vers le haut. Pour affirmer haut et fort que la création à l’ère numérique ne se limite pas à la seule prouessse tehcnologique. Elle creuse son silllon dans l’évolution de notre rapport au monde, aux autres et aux œuvres. » Marine Ulrich et Alix Debussche, PULSAR The Open Art Prize

[Sources : © communiqué de presse]

 
 

Articles liés

6e Dimension : Humour, contes et hip hop
Spectacle
134 vues
Spectacle
134 vues

6e Dimension : Humour, contes et hip hop

La Villette présente, pour une série conséquente, la nouvelle création de Séverine Bidaud : « Dis à quoi tu danses ? » La Petite fille aux allumettes, Le Petit chaperon rouge et Le Vilain Petit Canard sont les invités surprise d’un spectacle plein d’humour et de finesse. Voilà la question de la saison des fêtes : On joue ? On conte ? […]

UMA, le musée universel en ligne
Art
225 vues
Art
225 vues

UMA, le musée universel en ligne

Le projet unique que représente UMA (Universal Museum of Art) vient de voir le jour sous l’œil attentionné de ses fondateurs. Cette réalisation en réalité virtuelle a pour but le partage et la transmission de l’art au plus grand nombre. Une nouvelle révolution. Un projet monumental  UMA, qui signifie « ce qui nous lie », en arabe, […]

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin
Spectacle
190 vues
Spectacle
190 vues

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin

La dernière pièce de Pascal Rambert se déroule autour du lit où se meurt une actrice au sommet de la gloire. Dans cette zone ultime, l’auteur laisse s’engouffrer poétiquement la famille, les amis, l’art, la cruauté, la beauté et la foi en la vie. Alors qu’initialement la pièce a été écrite pour le Théâtre d’Art […]