clubartistikrezo copie


70ème festival de Cannes

du 17 au 28 mai 2017

YWNRHcompte-rendu du vendredi 26 mai

Des films passionnants pour clore la compétition, et l'aïoli du maire : encore une journée bien remplie pour notre envoyée spéciale, qui prend conscience que la fin est proche.

On arrive à ce niveau de fatigue où, avant de quitter l’appartement, je cherche pendant de très longues minutes mon portable. Impossible de remettre la main dessus alors qu’il est pourtant vital. Je me souviens l’avoir débranché et puis plus rien. Rien de rien. Je vide mon sac du jour, regarde dans ceux des jours précédents, ouvre le réfrigérateur, checke les poches de mes vestes et déplace le bordel sur la table. Quand je le dis à vois haute (« merde, j’ai perdu mon portable »), j’ai le réflexe d’avoir les mains qui descendent sur les fesses. Le portable était là, dans ma poche arrière. Cette scène consternante se reproduira plusieurs fois dans la journée, à chaque fois avec un coup au cœur, convaincue d’avoir perdu mon objet transitionnel, doudou indispensable, ici plus qu’ailleurs, pour s’occuper, travailler et garder un contact avec le monde.

Je me lève donc tôt pour In the fade, film présenté en compétition officielle du cinéaste turc-allemand Fatih Akin. J’aime le réalisateur de Head On, De l’autre côté et Soul Kitchen : il propose un cinéma vivant, intense, passionné et bruyant. In the fade est un drame puissant, qui pose la question de ce qu’il reste à faire quand on vous prend la vie. Katja (brillamment incarnée par Diane Kruger, qui mériterait sans doute pour cette performance un prix d’interprétation) mène une vie heureuse et simple avec son mari et son fils quand tout bascule. Un soir, des néo-nazis font exploser une bombe artisanale devant la boutique de son mari, privant instantanément Katja des deux hommes de sa vie. In the fade raconte le combat de cette femme pour obtenir la justice de toutes les manières possibles. Comme toujours, le réalisateur a accordé une importante place à la musique, et le personnage principal, vivant et complexe, impressionne par sa force solaire.

J’enchaîne avec Directions, un drame bulgare présenté en sélection Un Certain Regard. De cette sélection, j’aurais vu 17 films sur les 18 présentés (pas impossible que je passe à côté de celui qui aura un prix, c’est une poisse connue du festivalier) et je suis ravie d’avoir trouvé le temps de me pencher sur ces propositions, ces cinémas que je découvre, ces artistes sans aucun doute à suivre. La Belle et la meute, En attendant les hirondelles et Directions font partie de ces films qui ont marqué mon festival. Directions propose un état des lieux de la Bulgarie moderne en suivant 4 chauffeurs de taxi et leurs clients dans les rues de Sofia. C’est glaçant et désabusé et j’en retiens cette phrase : « il ne reste que des optimistes en Bulgarie. Les pessimistes et les réalistes sont déjà tous partis ».

Pendant la projection du film bulgare qui m’a tant plu, je reçois un SMS (oui, c’est un secret de polichinelle, les journalistes checkent leurs portables pendant les projections, ne serait-ce qu’en cas de proposition d’interview impromptue) qui me propose de me rendre à l’aïoli du maire. Cet événement, auquel je n'avais jamais été conviée, est réservé à la presse et au jury du festival. Comme son nom l'indique, il consiste à aller déguster un aïoli traditionnel (et franchement délicieux) dans les hauteurs du vieux Cannes au son de joyeuses musiques provençales. Évidemment, j’accepte avec grand plaisir l’invitation. Je monte péniblement au Suquet (la fatigue et la déshydratation n’aident pas mes capacités physiques et sportives déjà en temps normal très limitées) et je profite pendant 2 heures d’une vue magnifique, d’un aïoli qui méritait à lui seul la montée de la côte et de la compagnie de confrères et consœurs fort sympathiques.

Après les 3 kilogrammes d’aïoli, dans lesquels j’ai trempé une baguette entière, le tout arrosé d’une demi-bouteille de rosé, je m’autorise une petite sieste. On dira que c’est parce que j’ai totalement assimilé le rythme de la Riviera (en vrai, si je me rends dans une salle dans cette état, je ne vais y faire que ronfler de toute façon).

Quelques heures plus tard, le visage bouffi et avec l’haleine qu’on imagine, je me rends dans la salle pour You were never really here, nouveau film de la réalisatrice Lynne Ramsay, présenté en compétition officielle (et le dernier présenté pour cette édition). La réalisatrice fait avec ce film une proposition radicale, un portrait tourmenté où la musique et l’image ont été particulièrement soignés et où Joaquin Phoenix livre une performance magistrale (il est à ce jour, mon favori pour le prix d’interprétation). C’est un film dont on sort en ne sachant pas si on a adoré ou si on n’a pas tout compris. Ce n’est pas tant la narration qui gêne que le foisonnement d’idées, de trouvailles, d’expérimentations et d’émotions. C’est un cinéma fort qui ne laisse pas indifférent. Et c’est beau que ce soit sur cette oeuvre totalement décalée que se clôture la compétition.

D’ici dimanche ce sera le temps des rattrapages, du bilan avant que le jury ne dévoile ses choix. En plein dans le second souffle, je ne réalise pas que c’est bien la fin. Et pourtant...

 

Lucile Bellan


A découvrir sur Artistik Rezo :
Festival Cannes 2017 : récap clap après clap !, 
Lucile Bellan

[Image 2017 © SND]

Agenda

Vernissages - Paris - Juin 2017

Vernissages - Paris - Juin 2017

Juin 2017Au mois de juin, de nombreux lieux (galeries, musées, centres d'art...) organisent des vernissages accessibles à tous. De très belles découvertes en perspective !

Sorties ciné - Juin 2017

Sorties ciné - Juin 2017

Juin 2017

Quels sont les films qui sortent en Juin dans les salles obscures ? De nombreuses bonnes surprises sont à l'affiche ! Des films pour se faire plaisir, se...

 
Prev Next

Love Hunters - Thriller de Ben Young

Love Hunters - Thriller de Ben Young

Sortie le 5 juillet 2017 Australie, été 1987. Un soir, alors que la jeune Vicki Maloney se rend à une soirée, elle est abordée dans la rue par Evelyn et John...

Loue-moi ! - Comédie de Coline Assous, Virginie Schwartz

Loue-moi ! - Comédie de Coline Assous, Virginie Schwartz

Sortie le 5 juillet 2017 Léa, 27 ans, n’est pas la brillante avocate qu’imaginent ses parents. En réalité, avec Bertille sa meilleure amie et colocataire, elle a monté une agence proposant...

Les Hommes du feu - Comédie dramatique de Pierre Jolivet

Les Hommes du feu - Comédie dramatique de Pierre Jolivet

Sortie le 5 juillet 2017 Philippe, 45 ans, dirige une caserne dans le Sud de la France. L’été est chaud. Les feux partent de partout, criminels ou pas. Arrive Bénédicte, adjudant-chef...

Embrasse-moi ! - Comédie, romance de Océane Rose Marie , Cyprien Vial

Embrasse-moi ! - Comédie, romance de Océane Rose Marie , Cyprien Vial

Sortie le 5 juillet 2017 Océanerosemarie déborde de vie, d’amis et surtout d’ex-petites amies. Mais elle vient de rencontrer Cécile, la "cette-fois-c'est-vraiment-la-bonne" femme de sa vie ! Même si elle ne...

Moi, Moche et Méchant 3 - Animation de Kyle Balda , Pierre Coffin

Moi, Moche et Méchant 3 - Animation de Kyle Balda , Pierre Coffin

Sortie le 5 juillet 2017 Alors que Gru, totalement déprimé par sa mise à pied, tente de trouver une nouvelle voie, un mystérieux individu se présente pour l’informer du décès de...

27ème édition du cinéma en plein air - La Villette

27ème édition du cinéma en plein air - La Villette

Du 20 juillet au 20 août 2017 La Villette vous concocte un menu aux petits oignons pour cette vingt-septième édition du cinéma en plein air ! La liste est prête...

The Merciless (Sans Pitié) - Thriller de Sung-hyun Byun

The Merciless (Sans Pitié) - Thriller de Sung-hyun Byun

Sortie le 28 juin 2017 Jae-ho, qui se rêve chef de gang, fait la loi en prison auprès des autres détenus. Mais son autorité est remise en cause à l'arrivée de...

Wallay - Drame de Berni Goldblat

Wallay - Drame de Berni Goldblat

Sortie le 28 juin 2017 Ady a 13 ans et n’écoute plus son père qui l’élève seul. Ce dernier, à bout de ressources, décide de confier Ady à son oncle Amadou...

Otello (Royal Opera House) - de Keith Warner

Otello (Royal Opera House) - de Keith Warner

Sortie le 28 juin 2017 Le célèbre ténor Jonas Kauflann fait ses débuts dans le rôle d’Otello, dans le rappel de Verdi de la grande tragédie de jalousie, déception et meurtre...

Patagonia, el invierno - Drame de Emiliano Torres

Patagonia, el invierno - Drame de Emiliano Torres

Sortie le 28 juin 2017 Après avoir travaillé toute sa vie dans un ranch isolé en Patagonie, le vieil Evans est remercié et remplacé par Jara, un homme plus jeune qui...

Cherchez la femme - Comédie de Sou Abadi

Cherchez la femme - Comédie de Sou Abadi

Sortie le 28 juin 2017 Armand et Leila, étudiants à Science Po, forment un jeune couple. Ils projettent de partir à New York faire leur stage de fin d’études aux Nations...

Bonheur académie - Comédie dramatique de Alain Della Negra, Kaori Kinoshita

Bonheur académie - Comédie dramatique de Alain Della Negra, Kaori Kinoshita

Sortie le 28 juin 2017 Bien décidées à trouver l’âme soeur Lily et Dominique partent sous le soleil de Croatie au summer camp annuel organisé par Raël. Entre ateliers d’éveil, méditation...

Miracle Mile - Action de Steve De Jarnatt

Miracle Mile - Action de Steve De Jarnatt

Sortie le 28 juin 2017 Une nuit, après un rendez-vous raté avec la femme de sa vie, un homme reçoit dans une cabine téléphonique l’appel d’un militaire affolé qui lui apprend...

Grand froid - Comédie dramatique de Gérard Pautonnier

Grand froid - Comédie dramatique de Gérard Pautonnier

Sortie le 28 juin 2017 Dans une petite ville perdue au milieu de nulle part, le commerce de pompes funèbres d’Edmond Zweck bat de l’aile. L’entreprise ne compte plus que deux...

Mon poussin - Comédie de Frédéric Forestier

Mon poussin - Comédie de Frédéric Forestier

Sortie le 28 juin 2017 Vincent, 18 ans, se fait larguer par Elina. C’est son premier amour, c’est la fin du monde ! Ses parents décident donc de prendre les choses...