0 Shares 14448 Views

5 magnifiques fresques XXL à découvrir sur les quais de Seine à Paris

12 juin 2021
14448 Vues

Fresque de Ërell devant le centre d'art urbain, Fluctuart, Pont des Invalides - Juin 2021

À l’initiative de la Communauté Portuaire de Paris et sous la direction artistique de Nicolas Laugero Lasserre, directeur de l’ICART (l’école du management de la culture et du marché de l’art) et cofondateur de Fluctuart, l’exposition Libres ensemble présente cinq œuvres monumentales au cœur des berges de Seine sur plus de 1500 m2 et cinq sites emblématiques, à l’heure du retour progressif à la vie.

L’art comme symbole de vivre ensemble

Libres ensemble propose aux Parisiens et aux touristes de se réapproprier l’espace urbain après des mois rythmés par la contrainte. Depuis le 9 juin 2021, le public a le loisir de découvrir ces fresques monumentales au sol sur cinq sites incontournables à Paris : pont des Invalides, pont Alexandre III, pont Marie, pont de Bercy et pont Mirabeau. L’art comme symbole de vivre ensemble, d’être libres.

Olivier Jamey, président de la CPP, confie à Nicolas Laugero Lasserre la direction artistique de cet évènement majeur du mois de juin 2021.

Au programme, Ërell, Gilbert Mazout, Jean-Marie Caddeo et Pimax. Quatre artistes qui mettent l’art à la portée de tous pour rendre la vie et la ville plus belles.

Le projet bénéficie du soutien d’HAROPA, de la Mairie de Paris et en particulier de Frédéric Hocquard, adjoint à la maire de Paris en charge du tourisme et de la vie nocturne et de Celia Blauel, en charge de la Seine et de la prospective Paris 2030, ainsi que des mairies d’arrondissement.

Ërell – Pont des Invalides – Fluctuart

Actuellement designer et artiste, Ërell expérimente au grand jour une forme d’appropriation éphémère de l’espace urbain. Son travail est issu du graffiti et plus précisément du tag. Au fil du temps et de ses études artistiques, sa signature a évolué pour devenir son écriture.
Ses motifs adhésifs — les particules — sont une schématisation du tag et, comme lui, prolifèrent et se répandent dans la rue. Leur forme est pensée pour se démultiplier afin de générer une infinité de motifs “moléculaires” et de compositions géométriques qui interagissent avec l’architecture ou le mobilier urbain.

Suivez l’actualité de Ërell sur Instagram, ici

Fresque de l’artiste Ërell devant le centre d’art urbain Fluctuart, Pont des Invalides – Juin 2021

Jean-Marie Caddeo – Pont Marie – Le Marcounet

Jean-Marie Caddeo est un artiste polymorphe, il développe son intérêt artistique autour des nouvelles technologies, de la géométrie générative, des multiples prismes de la perception humaine ou encore des liens entre le numérique et la matière. Il crée ses œuvres de façon brute ou en superposition en utilisant vidéo, logiciels d’animation et de graphisme, photographie, peinture, encre, autant d’outils pouvant collaborer les uns avec les autres.

Suivez l’actualité de Jean-Marie Caddeo sur Instagram, ici

Fresque de l’artiste Jean-Marie Caddeo devant la péniche Le Marcounet, Pont Marie – Juin 2021

Gilbert Mazout – Pont de Bercy – Le Petit Bain

Gilbert Petit, alias Gilbert Mazout, nourrit ses œuvres de son propre métissage, des langages de ses racines africaines, asiatiques et européennes. Quel que soit le support choisi, on y retrouve les aplats de couleur du pop art, le langage plastique de la bande dessinée, celui de la figuration libre et le geste street art, mais aussi, en fond comme une résurgence atavique, le culte des ancêtres et le vaudou, sous les traits de son chien notamment (héros récurrent devenu logo).

Suivez l’actualité de Gilbert Mazout sur Instagram, ici

Fresque de l’artiste Gilbert Mazout devant Le Petit Bain, Pont de Bercy – Juin 2021

Pimax & son collectif – Pont Alexandre III & Pont Mirabeau – Rosa Bonheur

Pimax est un artiste majeur de la scène du street art parisien, où son travail est connu et reconnu par les aficionados et les amateurs de graffitis, mais pas uniquement. Son travail aujourd’hui est présent dans des galeries internationales sélectives et Pimax est reconnu par le référencement de sa cote sur des sites de renom comme Artsper ou Artprice mais aussi par des artistes comme Cranio avec qui il collabore régulièrement.

Suivez l’actualité de Pimax sur Instagram, ici

Fresque de l’artiste Pimax devant Le Rosa Bonheur, Pont Alexandre III – Juin 2021

 

Fresque de l’artiste Pimax, Pont Mirabeau – Juin 2021


“Depuis déjà quelques dizaines d’années, l’art urbain s’est approprié le plus grand musée du monde : la rue. Il représente un éventail de dialogues ouverts et multiples, comme le nombre d’artistes appartenant à ce mouvement, et c’est de cette façon qu’il s’inscrit dans l’histoire de l’art.

Plus que n’importe quelle autre pratique artistique, le street art est accessible et ne nécessite pas forcément une connaissance académique afin d’être appréhendé par le spectateur. Dans la rue, lieu dans lequel les passants déambulent sans se poser de questions, le street art éveille l’intérêt de ces derniers en les amenant à s’interroger sur leur quotidien et leur environnement.

Merci aux artistes qui ont accepté de rendre leur ville plus belle et de mettre l’art à la portée de tous.”

Nicolas Laugero Lasserre
Directeur artistique, cofondateur de Fluctuart, directeur de l’ICART

Fresque de l’artiste MG La Bomba devant le Rosa Bonheur, Pont Alexandre III – Juin 2021

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Dystopia, danse, théâtre ou cirque sur la scène du Théâtre du Rond Point
Agenda
23 vues

Dystopia, danse, théâtre ou cirque sur la scène du Théâtre du Rond Point

« ¿ De dónde venimos ? ¿ Hasta dónde llegamos ? » Né en 2008 dans une banlieue de Buenos Aires, triomphe dans plus de trente pays en quinze ans de tournée intensive, l’exploit physico-comique de Un Poyo Rojo a enflammé le Rond-Point de 2016...

“Le Fantasme”, un spectacle à découvrir à la Comédie des Champs-Elysées
Agenda
39 vues

“Le Fantasme”, un spectacle à découvrir à la Comédie des Champs-Elysées

Guillaume, écrivain à la mode, partage sa vie avec Caroline. Ils forment un couple équilibré et harmonieux. Lorsque Caroline tombe sur son dernier roman, Le Fantasme, elle ne peut s’empêcher de se questionner. Qu’est-ce qui a poussé Guillaume à écrire...

Urban Art Podcast, épisode 18 : L’art de la céramique au Japon avec Pablo Savón
Agenda
106 vues

Urban Art Podcast, épisode 18 : L’art de la céramique au Japon avec Pablo Savón

La saison 3 du podcast est lancée ! Découvrez l’épisode 18 avec Pablo Savón qui nous emmène au Japon. Regarder en arrière pour créer. Et si c’était la clé de la modernité ? Pablo Savón est l’un de ces...