0 Shares 768 Views

9ème édition du festival 360° de danse – Espace Paris Plaine

Depuis 2009, le temps d’une soirée, quatre compagnies donnent à voir, à travers des formes créées tout spécialement pour le Festival, un paysage singulier représentatif de la danse d’aujourd’hui et mettant en lumière la diversité des cultures chorégraphiques.

Edition 2018 : Quand la Danse Contemporaine fusionne avec le charme oriental et la gestuelle africaine..

Gilles et Éva Alonzo ont eu un jour l’heureuse idée d’imaginer un événement ayant pour ambition de réunir sur une seule et même scène plusieurs styles de danse et horizons culturels différents.

Leur rêve devint réalité avec la création en 2009 de la toute première édition du Festival 360 degrés de danse. Grâce à une programmation sans cesse renouvelée année après année, cet  événement aspire, le temps d’une même soirée, à faire rêver et voyager les spectateurs par la diversité, l’authenticité et l’originalité des scénographies présentées.

Ainsi depuis 2009, danse contemporaine, claquettes, hip hop, danses du monde … autant de styles et de genres variés sont venus fouler la scène du Festival, autant de Compagnies de danse toutes venues dans le même espoir de communier avec le public et de lui communiquer leur joie de danser, leur passion pour la pratique de cet Art fabuleux qui symbolise la vie.

Offrir un événement de qualité transgénérationnel et multiculturel voilà l’objectif qui motive et anime Gilles et Éva Alonzo tout en faisant la part belle à la poésie, à la diversité, à l’universalité, ainsi qu’à toutes les symboliques fortes liées à cet art corporel qui nous rappelle continuellement que la danse est l’art de tout dire avec des gestes. (Anonyme)

 

Programme

Kora Corps
Cie Stéphane Mensah
Danse afro-contemporaine – Chorégraphe : Stéphane Mensah – Interprète : Séphane Mensah – Musicien : Djeour Gissokho  (instrument Kora)

Kora corps, corps à corps, amour combat, corps de Kora, corps de femme, hanches de femme, mouvement du corps de l’homme, corps à caresse, frapper les cordes, lutte sénégalaise, corps qui s’empoignent, corps qui s’éloignent, corps qui rapprochent, corps qui touchent, corps qui bougent, corps immobiles, corps qui vibrent, corps qui transpirent, corps qui résonnent, corps qui raisonnent, corps qui murmurent, corps qui chantent, corps qui crient, corps qui dansent, corps qui pleurent, corps qui rampent, Kora aimer, Kora haïr, Kora caresser, Kora toucher, Kora prendre, à corps et à cris, Kora cœur. Thi.Mai Tran-Sissoko

Jasadân (corps deux)
Cie Albandanslaboit
Danse orientale contemporaine – Duo chorégraphique écrit et interprété par Nawal Raad et Alban de la Blanchardière

Leur danse se décline au féminin, comme au masculin, déjouant les archétypes par sa sobre élégance.
Ici, le corps tournoie et ondule, viscéral, sans artifice, porté par des musiques orientales prégnantes. Là, le contact physique souligne la douceur du mouvement autant que sa virilité. Transposition dansée d’un double imaginaire,
ce duo troublant et magnétique touche à l’universel. Comme une invitation sensible à trouver chez l’autre un peu de soi-même…

Toucher son noyau, converger vers ce point central, plonger dans ses tréfonds, ses entrailles, se rencontrer soi-même et dialoguer avec son corps, au féminin.
Rencontre avec soi-même et avec l’autre. Cet autre masculin… lui… qui arrive, inattendu… L’échange est en mouvement. C’est le voyage d’un point dans leur propre corps, qui va toucher un point dans l’espace intérieur et organique de l’autre, jaillissant de l’intérieur vers l’extérieur et s’agrippant tel un atome crochu. Lien invisible et pourtant si solide…
Puis le souffle d’elle vient animer le cœur de lui, accélérer son rythme. L’écho se fait entendre en lui, caisse de résonance qui chante le Doum et le tac pour son corps à elle. Et elle souffle encore.… Jusqu’au tournoiement où le noyau est au centre du cercle, et les deux se livrent à la joie pour toucher au point culminant.
A deux, il s’envolent. Et le point circule, se déplace jusqu’aux bouts des orteils, dans chaque cellule des pieds. Il marque son empreinte dans le corps de l’un et de l’autre. Et puis la marche de la vie à deux : une promenade, une sérénade, un bout de chemin vers une danse au masculin, qui marque son point fort à travers son bâton qui s’érige fier et vaillant, souple et flexible. Le masculin-féminin, le féminin-masculin, point par point, se rencontrent. De leur point de vue, Alban de la Blanchardière et Nawal Raad dansent une rencontre. Nawal et Alban

Venus d’Ailleurs
Compagnie Poème D’un Jour
Danse contemporaine – Chorégraphe : Éva Alonzo  – Interprètes : Éva Alonzo et Nawal Raad – Artiste peintre : Isabelle Bonhomme

Au vernissage de l’exposition Gens d’Ailleurs, de l’artiste-peintre Isabelle Bonhomme, j’ai fait des voyages à travers ses tableaux et j’ai rencontré les gens d’ailleurs. L’inspiration fut immédiate. C’est avec Nawal Raad que j’ai eu l’envie de danser Venus d’ailleurs. Moi, Éva, espagnole, danseuse contemporaine, chorégraphe et pédagogue. Nawal, libanaise, avec sa pratique des danses d’Orient et du Monde arabe … toutes deux venues d’ailleurs. Chacune, avec ses bagages artistiques, a fait le voyage vers l’autre, sur des airs musicaux traversant les frontières :  Nord-Sud / Est -Ouest. Éva Alonzo

[Source texte : communiqué de presse]

Articles liés

Métropole au Théâtre de la Reine Blanche, croisements urbains
Spectacle
47 vues
Spectacle
47 vues

Métropole au Théâtre de la Reine Blanche, croisements urbains

Six personnages qui vivent et travaillent dans le grand Paris se croisent et nouent des relations. Pris dans la grande toile d’araignée tissée par les nouvelles politiques urbaines, ils sont les pions d’un puzzle où l’argent est roi. Les...

BOYS – Le nouveau clip des Spang Sisters en ligne le 21 Décembre !
Agenda
32 vues
Agenda
32 vues

BOYS – Le nouveau clip des Spang Sisters en ligne le 21 Décembre !

Les Spang Sisters apparaissent il y a à peu près 250 millions d’années sous la forme d’une entité gazeuse et homogène. Au fil du temps, cette immense masse de vapeur s’est développée jusque dans l’esprit de cinq jeunes garçons, pour les convaincre de...

Le gendre de ma vie – Une comédie de François Desagnat – En salle le 19 décembre
Agenda
22 vues
Agenda
22 vues

Le gendre de ma vie – Une comédie de François Desagnat – En salle le 19 décembre

Stéphane et Suzanne sont parents de trois jeunes femmes, le tableau peut sembler idéal mais Stéphane n’a jamais eu de fils et a toujours rêvé d’en avoir… Pour combler cette frustration, il s’accapare ses gendres et en tombe plus...