0 Shares 344 Views

À la recherche des œuvres disparues – Institut Giacometti

24 février 2020
344 Vues

À la recherche des œuvres disparues , est une enquête sur les traces des sculptures perdues d’Alberto Giacometti de 1920 à 1935. Disparues ? Pas totalement. Car l’artiste a laissé de précieux témoignages documentés qui nous permettent aujourd’hui de présenter des œuvres méconnues et inédites à l’Institut Giacometti.

Vendues puis oubliées, perdues ou détruites, ces oeuvres dont le sort est souvent inconnu connaissent toutes leur propre histoire. Et si près d’un siècle nous sépare de cette période d’apprentissage et de recherche artistique du jeune Giacometti, la quête d’indices à travers les archives nous rappelle que ces créations précoces sont loin d’être oubliées.

Résultat d’une enquête originale sur les œuvres d’Alberto Giacometti dont on a perdu la trace, l’exposition met en lumière plus de soixante-dix œuvres – sculptures de référence, dessins, croquis inédits et photographies d’archives d’œuvres disparues de la période des années 1920-1935. Dans cette première période, Giacometti expérimente beaucoup et détruit plusieurs œuvres dont il conserve pourtant des traces. À l’occasion de cette exposition trois reconstitutions documentaires en trois dimensions ont été réalisées d’après photographies. Ces œuvres méconnues du grand public sont présentées en lien avec des œuvres de la même époque qui, elles, ont été conservées. La Femme qui marche, chef d’oeuvre de la période surréaliste est présentée à coté de la reconstitution de l’œuvre Mannequin dont elle est issue. L’Oiseau Silence – version à l’échelle humaine d’une Cage surréaliste – a été exposée une seule fois avant de disparaître. Un bas-relief perdu lors du divorce des époux Rivière sera présenté pour la première fois. Ces œuvres, méconnues du public et présentées aujourd’hui dans cette exposition, sont l’aboutissement de recherches réalisées grâce au riche fonds documentaire de la Fondation Giacometti.

Extrait du catalogue d’exposition – Michèle Kieffer

“Au fil des nombreux entretiens donnés principalement à partir des années 1950, Alberto Giacometti s’est créé un personnage mythique d’éternel insatisfait, en proie à un drame existentiel quotidien. De cette figure participe un geste, celui de la destruction de l’œuvre, visant à faire tabula rasa quand l’impasse créative devient insurmontable.
La légende veut ainsi que Giacometti, hanté par le doute, détruisait ses œuvres au fur et à mesure qu’il les réalisait. Seule une sélection restreinte aurait ainsi pu lui être arrachée des mains. or, si les témoignages de ses proches confirment que l’artiste vivait une insatisfaction permanente, l’examen minutieux des archives montre cependant qu’il était loin de détruire systématiquement ses œuvres.
De plus, dans les récits qu’il livre à ses proches et aux journalistes, il fait surtout référence à sa carrière d’après-guerre, alors que notre étude montre que la disparition des œuvres est un phénomène plus courant dans les années 1920 et au début des années 1930. enfin, l’analyse deces années permet en outre de constater que la destruction volontaire est en réalité rarement la seule explication de leur perte. nous sommes ainsi face à une typologie variée et complexe d’œuvres « disparues » et pas toujours de la main de Giacometti, loin s’en faut.”

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Les coloriages du street artist Jace
Agenda
73 vues

Les coloriages du street artist Jace

Il parait que les coloriages sont bons pour le moral des petites comme des grands, en voici donc un petit rab !  Aujourd’hui pas de peinture pour le street artist Jace mais un lien valable quelques jours où vous pourrez...

Téléchargez les coloriages du Carnet Graffiti Paris
Art
221 vues

Téléchargez les coloriages du Carnet Graffiti Paris

Qui a dit que le Street Art était réservé aux adultes ? Découvrez le Carnet Graffiti, un cahier d’activités pour expliquer le graffiti aux plus jeunes ! Graffiti Paris envisage le confinement comme l’occasion de découvrir de nouvelles activités...

Participez au concours photo de la MEP
Agenda
113 vues

Participez au concours photo de la MEP

Dans le cadre du défi créatif lancé par la Ville de Paris avec l’opération «Fenêtre sur l’autre» et aux côtés de la Maison de la Poésie et du Forum des Images, la MEP invite photographes amateurs et professionnels à...