0 Shares 186 Views

Bangkok Street Art, regard sur la scène urbaine thaïlandaise – Opus Délits, N°85

26 septembre 2019
186 Vues

Depuis une dizaine d’années, Bangkok est devenue la véritable Mecque en Asie pour les graffeurs et les street artistes. Les artistes thaïlandais ont leur propre style : un univers figuratif et très coloré, empruntant aussi bien au bestiaire bouddhiste qu’au folklore local…

Toutefois, entre le poids de la tradition et un gouvernement enclin à la censure, dirigé par la junte militaire (après le coup d’État de 2014), où un simple tag contre le roi, crime de lèse-majesté, peut vous conduire en prison, la population est éduquée à ne pas « faire de vague ». Les artistes thaïlandais composent donc avec la tradition et contournent de façon intelligente et subtile la censure d’État.
Néanmoins, la Thaïlande s’ouvre de plus en plus à l’art contemporain, avec par exemple le BACC (Bangkok Art and Culture Center) qui se trouve en plein milieu de Siam Square, l’artère commerciale la plus importante de la capitale thaïlandaise, avec ses centres commerciaux immenses et climatisés. Ainsi, l’art se trouve à proximité des consommateurs ! On observe également une multitude de galeries d’art à la programmation engagée et innovante comme Bangkok City City Gallery, 100 Tonson Gallery, Cho Why, Gallery Ver, WTF Gallery, Bridge Art Space etc.
Bangkok a même sa biennale d’art contemporain. À Chiang Mai, dans le nord du pays, se trouve un magnifique musée d’art contemporain qui a ouvert ses portes en 2016, le MAIIAM, avec une collection impressionnante d’artistes thaïlandais. Les nombreux changements et perturbations qu’a connus la Thaïlande ces dernières années laissent apparaître sur les murs du pays du sourire une forme d’art engagé et contestataire qui s’empare de l’actualité et n’a plus peur de dénoncer, comme par exemple le travail du pochoiriste Headache Stencil. Assisterons-nous alors à moins de censure politique et un espoir de liberté totale dans la création ?

Retrouvez les artistes Mue Bon, Alex Face, Yuree Kensaku, Mamafaka, P7, Rukkit, Sanchai

[Source : communiqué de presse]

Retrouvez Alisa Phommahaxay sur alisa-gallery.com et sur instagram.com/alisaphommahaxay

Articles liés

Les vernissages et expositions à ne pas manquer à Paris – Décembre
Agenda
90 vues

Les vernissages et expositions à ne pas manquer à Paris – Décembre

Venez découvrir les expositions et les vernissages du mois de décembre à Paris ! Jeudi 28 novembre : Indus 3 – Exposition collective Du 28 novembre 2019au 10 janvier 2020 Art : Concept 4, passage Sainte-Avoye 75003 Paris Boulevard...

Premiers pas dans la forêt, à découvrir au cinéma dès 4 ans, le 4 décembre
Agenda
36 vues

Premiers pas dans la forêt, à découvrir au cinéma dès 4 ans, le 4 décembre

Les premiers pas d’un renardeau, d’un poulain, d’un ourson et d’un petit éléphant au cœur de la forêt. De courtes histoires sur ces êtres sensibles et innocents qui explorent le monde naturel qui les entoure. Un programme rempli de couleurs et...

Marathon, la soirée qui mélange les esthétiques musicales à La Gaîté Lyrique
Agenda
43 vues

Marathon, la soirée qui mélange les esthétiques musicales à La Gaîté Lyrique

Marathon, la soirée qui mélange les esthétiques musicales, vous donne rendez-vous pour sa 6e édition le samedi 30 novembre à La Gaîté Lyrique, de 18h à 1h. Une fois de plus, Marathon ! propose une programmation surprenante en réunissant...