0 Shares 360 Views

Bumpkin Island + Laura Perrudin (Release Party) en concert à FGO-Barbara

Sellah Alidor 24 novembre 2017
360 Vues

Bumpkin Island & Laura Perrudin montent sur la scène de FGO-Barbara pour une soirée Pop.

Bumpkin Island – Pop,

Sorti en mai 2013, le premier album de BUMPKIN ISLAND “Ten Thousand Nights” était le résultat d’une collaboration de neuf personnes rassemblées à l’initiative et autour de l’ingénieur du son Glenn Besnard, conducteur artistique du projet. Depuis, le groupe basé à Rennes a resserré les rangs et ouvert l’écriture à un spectre plus large, assumée par chacun des membres. Au lieu de sortir directement un nouvel album, le groupe a préféré prendre son temps et publier deux EP “Home Work #1“ et “Home Work #2”, constituant de vrais travaux expérimentaux pour tester sa nouvelle formule et ainsi explorer de nouveaux territoires.Sur ce terrain propice, BUMPKIN ISLAND est entré en studio au mois de septembre 2016 pour élaborer “All was Bright”, sous la houlette de Thomas Poli (musicien de Dominique A, Montgomery, Psykick Lyrikah, Miossec, réalisateur des disques de Laetitia Shériff, Robert Le Magnifique, Totorro, Ropoporose…). Et le résultat ne manque pas d’atouts : chaque morceau marque une esthétique forte sans compromis, comme plusieurs histoires dans l’histoire. La voix de Ellie James n’a jamais été aussi intense, les cuivres aussi organiques, les textures électroniques aussi hypnotisantes. Chaque membre du groupe s’exprime maintenant complètement, met en jeu sa propre intimité, confronte, rapproche et entremêle ses idées. Comme un laboratoire en perpétuelle agitation d’où jaillit une pop aux nuances et aux couleurs multiples, fourmillant de détails microscopiques et de procédés dichotomiques.

Laura Perrudin – Pop indé electronica,

Remarquée en 2015 par le Monde, la BBC, FiP ou les Inrocks pour son premier album Impressions, Laura Perrudin est de retour avec Poisons & Antidotes (sortie le 22/09/2017). Masterisé au Greenhouse studio de Reykjavik par Valgeir Sigurðsson (Björk, Feist, Camille, Damon Albarn…), cet ovni pop aux frontières d’une soul teintée d’electronica et d’une folk expérimentale repose sur l’utilisation originale d’un instrument unique au monde : une harpe chromatique électrique. Prêtant sa voix singulière aux recherches et bidouillages électroniques qu’elle affectionne tant, Laura Perrudin compose un univers personnel très fort qui se matérialise à merveille lors de concerts surprenants où elle enfile la panoplie du parfait geek (laptop, pédales d’effet, looper multipistes).

[Source texte : communiqué presse, Albert Potiron (Technikart, Gonzaï, Noisey)]

Articles liés

Festival Silhouette – Parc de la Butte-Du-Chapeau-Rouge
Agenda
17 vues
Agenda
17 vues

Festival Silhouette – Parc de la Butte-Du-Chapeau-Rouge

Le Festival Silhouette revient pour sa 17e édition du 24 août au 1er septembre 2018 au Parc de la Butte du Chapeau Rouge, Paris 19e ! 9 soirées de projections de courts métrages en plein air précédées de concerts,...

“L’École est finie” : les profs dans le cinéma français
Cinéma
115 vues
Cinéma
115 vues

“L’École est finie” : les profs dans le cinéma français

Sortir un film sur l’école début juillet, stratégie payante ou non ? C’est en tout cas le pari tenté par le deuxième film d’Anne Depetrini, qui voit la prof d’anglais jouée par Bérengère Krief mutée dans une contrée reculée....

Festival de Lacoste 2018
Agenda
45 vues
Agenda
45 vues

Festival de Lacoste 2018

Créé par Pierre Cardin il y a dix-huit ans dans le lieu insolite, surprenant et inoubliable que sont les Carrières du château du Marquis de Sade, ce festival voué au théâtre, à la danse et à l’opéra offre au public la découverte de jeunes chanteurs à l’aube d’une carrière prometteuse.  ...