0 Shares 688 Views

Chine Laroche dévoile le 1er clip de son EP « On my mind »

13 février 2017
688 Vues
chine laroque copie

Chine Laroche dévoile le 1er clip de son EP « On my mind »

Avec Chine Laroque

Sortie le 15 février 2017

Concert le 31 mars au Batofar

Batofar
11 Quai François Mauriac,
75013 Paris
M° Quai de la Gare

Facebook Chine Laroche

chine laroqueSortie le 15 février 2017

Pour son premier EP, Chine Laroche se tourne ici vers un projet électro aux sonorités hypnotiques, mêlant pop, hip-hop et mélodies tourbillonnantes; à la fois accessible et subtile, s’inspirant de vagues plus récentes comme Darius, Lido, The Code (Gravity ft G-Eazy)… 

Dans ce projet, on retrouve également des sonorités plus californiennes, dans les guitares et dans l’ambiance créée, dans le live, dans la profondeur de certains synthés; ainsi qu’un réel éclectisme musical, dans une ambiance cohérente et un univers singulier.

Chine LaroqueChine Laroche écoute de tout sans modération et sans apriori.
Ses grandes révélations : Pink Floyd et Aretha Franklin. Elle s’est nourrie de Jazz (Bill Evans, Art Tatum, Georges Benson…), de Rock, bercée par la B.O. d’Easy Rider, les Who et cette « Génération Woodstock » que connaissait son père qui lui a transmis cette culture musicale et humaine.

Elle s’est aussi intéressée au classique (Liszt, Debussy, Rachmaninov…) ainsi qu’à de nombreuses musiques du Monde (notamment Ahmad Jamal), à Ry Cooder ou encore au Rap U.S. et Français, s’inspirant de Kendrick Lamar comme de The Streets, ou bien Biggy.

Découvrez le 1er clip de l’EP « On my mind » :


«  A travers une plongée de la mémoire en noir et blanc, le clip met en valeur Eva (danseuse), seule en scène. Interprétant l’essence même du propos de la chanson, l’esprit. Eva Ndiaye incarne l’esprit de Chine Laroche et ses tribulations à travers une danse sensuelle, expressive, rythmique, et hypnotique.Perdue dans une ambiance sombre au jeu de lumière oscillant entre clair et obscur, la sobriété laisse place à l’introspection personnelle,reflet d’un tiraillement entre guerre et paix intérieure. Le clip évoque la sensibilité et l’expression de l’esprit par le corps et du corps par l’esprit. »

[Source texte : communiqué de presse]

Articles liés

« The way she dies » : pour l’amour d’Anna Karénine
Spectacle
49 vues
Spectacle
49 vues

« The way she dies » : pour l’amour d’Anna Karénine

Au croisement des langues et des cultures, le collectif TgSTan et le metteur en scène Tiago Rodrigues donnent naissance à un spectacle poétique et irradiant, qui célèbre la passion en même temps que la littérature. Un moment théâtral de...

YES! TRIO : le premier album studio de trois maîtres du jazz
Agenda
35 vues
Agenda
35 vues

YES! TRIO : le premier album studio de trois maîtres du jazz

Soudés par une amitié de vingt-cinq ans, trois maîtres contemporains du jazz, Ali Jackson (batterie), Aaron Goldberg (piano) et Omer Avital (contrebasse), réactivent avec bonheur la tradition du genre, au sein d’un trio moderne qui magnifie l’esprit du swing...

Tempête en Juin au Théâtre La Bruyère
Agenda
37 vues
Agenda
37 vues

Tempête en Juin au Théâtre La Bruyère

En 1942, dans la France occupée, Irène Némirovsky écrit son roman le plus déchirant, « Suite française ». Il restera inachevé. Le premier tome de ce roman, « Tempête en juin », suit une quarantaine de personnages sur les...