0 Shares 158 Views

Côté Court Festival – Pantin

Depuis 25 ans, Côté court c’est le festival dédié aux formes courtes qui repère les cinéastes et artistes d’aujourd’hui et de demain. La 27e édition du festival Côté court se place sous le signe des mots. D’abord en hommage à André S. Labarthe qui a fait résonner la langue française dans ses films, et aussi à travers une programmation riche et particulièrement littéraire cette année. 

Côté court, c’est une programmation riche, mais aussi une envie de montrer, de partager, de vivre pleinement. C’est 10 jours de festival de cinéma, d’art vidéo, de performances, de live, de rencontres, de journées professionnelles pendant lesquels on se pose et on prend le temps.
Prendre le temps de s’abandonner, de se laisser faire, emmener, surprendre, d’être ému… Prendre le temps d’échanger autour du film qu’on vient de voir, autour de ses projets… Côté court, c’est aussi le temps de se retrouver, autour d’un verre, en terrasse après une séance.
C’est un lieu unique, une zone artistique en mouvement, qui prend soin d’entendre les hommes et les arts et de les faire rayonner à l’envie !

 

La programmation

Poète avant tout, philosophe à ses heures, et réalisateur grand ami de Côté court, André S. Labarthe est allé voir du côté de l’éternité au début de cette année 2018.
Nous avons souhaité lui rendre hommage en lui dédiant cette édition du festival. L’ouverture et la clôture du festival sont donc l’occasion de (re)voir certains de ses films et le Grand prix Fiction devient le Prix André S. Labarthe.

Côté court 2018 se place sous le signe des mots. D’abord en hommage à André S. Labarthe qui a fait résonner la langue française dans ses films, et aussi à travers une programmation riche et particulièrement littéraire cette année.
En effet, nous dédions quatre programmes à des PERFORMANCES LITTÉRAIRES, dont une adaptation par Dominique Frot de L’Ordre du jour de Éric Vuillard (Prix Goncourt 2017) et la lecture d’extraits de Tiens ferme ta couronne (Prix Médicis 2017) par son auteur, Yannick Haenel.
Les séances CONVERSATIONS, moments privilégiés d’échange entre des figures majeures du cinéma français, accueillent d’autres amoureux des mots : Mathieu Amalric, Sophie Fillières et Brigitte Sy invitent Pierre Salvadori, Thomas Salvador et Katell Quillévéré à partager leur vision du cinéma. Ariane Loze, jeune artiste contemporaine, déconstruit la langue et nous invite dans son univers si particulier à travers un FOCUS consacré à ses films MÔWN – Movies On My Own. On ajoute ici qu’Ariane Loze est tout juste lauréate de la 63e édition du Salon de Montrouge, bravo !

Côté court aussi à la découverte du cinéma japonais, où Valérie Mréjen et Bertrand Schefer nous emmènent à travers un abécédaire au pays du soleil levant.
Ce FOCUS JAPON est l’occasion de voir les films cultes de Shûji Terayama, de découvrir le portrait de Kiyoshi Kurosawa par Alain Bergala et Jean-Pierre Limosin, ainsi qu’une sélection pointue de films contemporains. Le Japon est encore à l’honneur à travers la PROGRAMMATION JEUNE PUBLIC, qui nous donne à voir une partie de l’univers atypique du Japon, séances accompagnées de goûter japonais ou de lecture de kamishibaï, oui oui !

Évidemment le cœur du festival bat toujours pour les incontournables compétitions FICTION, ART VIDÉO, ainsi que pour le PANORAMA qui réunissent une centaine de films ; autant de révélateurs du cinéma français contemporain. Les réalisateurs présentent leurs films à chaque séance !

Au plus près de la création contemporaine et de ses enjeux, la compétition NOUVEAUX MÉDIAS convoque de nouvelles formes d’exposition et de narration. 

Les ÉCRANS LIBRES proposent de découvrir un auteur en sa présence, à travers la sélection de son dernier film. Nous serons heureux d’accueillir François Zabaleta, Christophe Pellet, Guillaume Brac, Chrystèle Nicot et Thierry de Peretti pour 5 séances uniques.

Les séances LIVE feront battre les cœurs plus vite avec Jacques Perconte et Julien Ribeill tout comme les deux ciné-concerts pour le jeune public.

Nous espérons que ces artistes, les œuvres que nous vous proposerons et les rencontres qui s’annoncent nombreuses, feront de ces dix jours de festival une expérience unique et votre bonheur !

Toute la programmation ici

[ Source : communiqué de presse ]

Articles liés

« Xenolith » – Diversité de l’art contemporain japonais – Galerie LJ
Agenda
16 vues
Agenda
16 vues

« Xenolith » – Diversité de l’art contemporain japonais – Galerie LJ

La Galerie LJ est heureuse de retrouver pour la 2e année consécutive Matt Wagner (Hellion Gallery, Portland) comme commissaire de son exposition estivale. Après l’été 2017 consacré au Mexique, Matt Wagner propose pour cet été 2018 un focus sur la scène contemporaine japonaise. Les 8 artistes exposés reflètent la vitalité et la diversité des médiums, […]

Portrait de l’artiste Don Mateo par Stéphanie Lemoine
Art
553 vues
Art
553 vues

Portrait de l’artiste Don Mateo par Stéphanie Lemoine

« Tu ne viens pas ici par hasard », prévient d’emblée Don Mateo. La presqu’île de Thau, quartier populaire de Sète, est ce qu’on appelle pudiquement un quartier sensible. Cela sied bien, justement, à la sensibilité de l’artiste, qui joue sa pratique dans la rencontre et le dialogue avec les passants. Au printemps dernier, il était venu […]

« Le triomphe de l’amour aux Bouffes du Nord »
Spectacle
283 vues
Spectacle
283 vues

« Le triomphe de l’amour aux Bouffes du Nord »

Sur un plateau bucolique, Le triomphe de l’amour révèle en réalité les échecs cuisants de l’amour dès lors qu’il se pare de masques et de tricheries. Cette comédie entre soupir désabusé et rire franc plonge le public dans un marivaudage classique. En ouverture de la pièce, le contexte et l’intrigue sont exposés longuement par le […]