0 Shares 916 Views

“Disparition”, le nouveau single de l’ovni Cutter

Le rappeur-chanteur Cutter crée depuis plusieurs années un 
univers où textes et productions baignent dans une poésie 
explicite. En constant clash contre lui-même, tranchant ou plein 
de sensibilité lorsqu’il observe l’erreur humaine, Cutter dépeint 
amours et emmerdes, de sa voix grave qui se brise lorsqu’il 
chantonne. 


En solo ou avec ses différents groupes, Cutter a déjà partagé des 
plateaux avec 
Oxmo Puccino
, 
Hippocampe Fou, Dooz Kawa, 
Casey, Lord Esperanza..
.

Son nouveau single 
”Disparition”
 fait la liaison entre la scène rap 
dont Cutter vient et ce terrain florissant inédit où il va, dans lequel 
les métaphores rebondissent et s’entremêlent pour créer un 
agréable vertige de 
poésie
et de musique. Dans une période où 
la tendance est aux muscles, à la colère et à l’égo, Cutter choisit 
une chanson douce 
pour mener sa propre 
révolte
. Un hymne 
où le doute et la sensibilité sont permis, et où l’instrumentale 
de l’artiste 
beLOey
 apporte la touche pop. En résulte une vibe 
musicale entre le chill du printemps et la mélancolie d’automne.
“Disparition” 
est extrait de son 
prochain album solo
 : 
Merder 
en beauté
 qui sortira le 
4 juin 2021
. Un opus de 10 titres qui 
empruntent des traits à la pop, à l’électro, au rock et à la chanson 
poétique. Ici l’échec est rendu beau, onirique, et se soigne dans 
une certaine douceur. L’album est composé exclusivement par 
le producteur belOey qui croise le chemin de Cutter en 2019 lors 
d’une rencontre professionnelle en SMAC. Une alchimie musicale 
insoupçonnée naîtra alors entre les deux “garçons étranges”, 
l’un au texte l’autre à la prod.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

« George Balanchine » : entre Tchaïkovski et Gershwin, une fête de la danse
Spectacle
55 vues

« George Balanchine » : entre Tchaïkovski et Gershwin, une fête de la danse

Entre la Russie et l’Amérique, entre Tchaïkovski et Gershwin, il y a Georges Balanchine, le chorégraphe russe qui a adopté New-York et qui a sublimé les chorégraphies classiques de Marius Petipa en inventant un nouveau langage, plus pur, plus...

“J’attends que mes larmes viennent”, le spectacle à ne pas manquer au Théâtre Monfort
Agenda
113 vues

“J’attends que mes larmes viennent”, le spectacle à ne pas manquer au Théâtre Monfort

“Je ne sais plus si c’est mon histoire que je vous raconte. Mais je vous assure que je suis sincère.” Qui est Kamel Abdessadok ? Homme français d’origine algérienne, entre deux âges… De multiples identités et autant de personnages,...

“Astrakan”, le film poignant de David Despesseville en salle dès aujourd’hui
Agenda
105 vues

“Astrakan”, le film poignant de David Despesseville en salle dès aujourd’hui

Samuel est un orphelin de douze ans à l’allure sauvage, placé depuis quelques semaines chez une nourrice, Marie. Cette dernière, qui se débat entre ses sentiments et son besoin d’argent, est mariée à Clément avec qui elle a deux...