0 Shares 197 Views

DVD / La Valse des pantins de Martin Scorsese

10 juin 2014
197 Vues
la-valse-des-pantins-editions-dvd-blu-ray-collector-le-14-mai

La Valse des pantins

De Martin Scorsese

Avec Jerry Lewis, Robert De Niro, Tony Randall, Sandra Bernhard

Durée du film : 1h49

Durée du DVD : 4 heures

Chez Carlotta Films

Après Mean streets, Taxi driver (Palme d’or à Cannes 1977), New York, New York et Raging bull (Oscar du meilleur acteur en 1981) et avant le mémorable Casino, acmé de leur collaboration, De Niro et Scorsese tournent La Valse des pantins. Un ovni dans leur parcours. Première « comédie » du cinéaste (qui n’en tournera qu’une autre, After hours en 1986), un rôle d’anti-héros pour De Niro. Et un contre-emploi pour Jerry Lewis. Cet ovni ressort en DVD assorti d’une pléiade de compléments. Une réussite incontestable.

Nous sommes en 1981. Robert De Niro est à l’apogée de sa carrière. Voyage au bout de l’enfer de Cimino (un triomphe aux 5 oscars), Taxi driver (Palme d’or à Cannes), Le Parrain 2 et Raging bull (oscars du second rôle et du meilleur acteur) l’ont hissé au titre du meilleur acteur du monde. Il n’a pas tourné encore Mission (une autre Palme d’or) ni le gigantesque Il était une fois en Amérique de Sergio Leone lorsqu’il ajoute à sa filmo une quatrième collaboration avec son cinéaste fétiche, Martin Scorsese. « Marty », de son côté, est un peu sur la touche même s’il poursuit avec de Niro la solidification d’un duo à la Wilder/Lemmon. La Valse des pantins n’est d’ailleurs pas sans rappeler l’univers du génial auteur de Sunset Boulevard et Certains l’aiment chaud dont il est d’ailleurs indirectement question dans le film.

Un coursier, persuadé de son talent de comédien et roi du one man show, fait le pied de grue dans les bureaux de Jerry Langford, immense vedette de la télévision, après que ce dernier lui a promis de l’aider pour démarrer. La star s’avère bien loin de l’image qu’elle donne à l’écran. Menteur, roublard, un tantinet misanthrope, Jerry mène Rupert en bateau jusqu’au jour où ce dernier, avec la complicité d’une groupie passablement cinglée, décide de le kidnapper. La rançon : passer à la télé en lieu et place de la victime…

Un Jerry Lewis méconnaissable

C’est une confrontation inattendue qu’orchestre assez magistralement Scorsese en dirigeant le comédien caméléon jusqu’alors cantonné dans des rôles douloureusement dramatiques, torturés, violents parfois et le roi du gag, l’homme aux mimiques multiples. De Niro et Jerry Lewis à contre-emploi. Le résultat est assez sidérant, plus chez l’aîné qui développe un cynisme inquiétant qui lui sied à la perfection. Construite sur une alternance de scènes réelles et de séquences fantasmées, cette introspection du milieu du showbiz n’en est que plus terrifiante, cruelle, impitoyable. La cérébralité du propos s’avère totale mais sans la moindre lourdeur psychologique. Au contraire, Scorsese reste en permanence dans la concrétude et une totale fluidité narrative. Pourtant, les circonlocutions d’un cerveau passablement dérangé à force d’une obsédante solitude sont au cœur du sujet qui bénéficie par ailleurs d’un montage au cordeau. Avec un humour sibyllin, parfois très noir. Cynique. Décapant. Terrifiant, pour ne pas dire tragique.

Plus de deux heures de compléments de programme, toujours d’une grande richesse chez Carlotta, proposent une interview des trois protagonistes du film (Scorsese, De Niro, Lewis), moment d’humour pince-sans-rire trente ans après le tournage, un témoignage de la chef monteuse attitrée de « Marty », Thelma Schoonmaker (veuve de Michael Powell) qui lève un voile essentiel du travail du cinéaste qu’elle persille d’anecdotes assez savoureuses. Mais le clou des bonus reste les 8 scènes coupées retrouvées dans les archives. Elles totalisent près de 40 minutes, dont certaines, anthologiques. Elles montrent comment La Valse des pantins aurait pu non seulement être un film plus long mais, plus encore, être un autre film. Passionnant.

Franck Bortelle

Articles liés

Festival Les Plages Electroniques 2018 – Cannes
Agenda
21 vues
Agenda
21 vues

Festival Les Plages Electroniques 2018 – Cannes

Cette 13e édition, qui aura lieu du 10 au 12 août prochain, promet encore de belles émotions, de nombreuses surprises et une programmation 2018 inédite dans l’histoire du festival… Le festival fait de Cannes la destination musiques électroniques numéro 1 ! Depuis 2006, l’une des plus grandes “beach party” européennes attire des festivaliers du monde entier, venus se […]

Ciné-concert à La Péniche Cinéma – Jeudi 28 juin
Agenda
33 vues
Agenda
33 vues

Ciné-concert à La Péniche Cinéma – Jeudi 28 juin

Profitez du beau temps pour allier films, rencontres, musique et nature. Mais où trouver tout cela? À la Péniche Cinéma, bien sur, où vous goûterez les petits vins du chef voyageur, la pop folk de l’américaine Laura Llorens et ses petites touches très françaises, des documentaires étonnants, des films expérimentaux, des drames et du fantastique. […]

Le Point Virgule Fait l’Olympia – Soirée anniversaire à l’Olympia
Agenda
42 vues
Agenda
42 vues

Le Point Virgule Fait l’Olympia – Soirée anniversaire à l’Olympia

Le 28 avril 2008, le Point Virgule fêtait ses 30 ans sur la scène de l’Olympia. Fort du succès rencontré, le Point Virgule fait l’Olympia est devenu depuis onze ans, un rendez-vous annuel. Pour cette 11ème édition, 50 ans après mai 68, nous avons choisi de mettre à l’honneur la liberté d’expression. Nous nous devons de […]