0 Shares 548 Views

“Entre les lignes”, une exposition de l’artiste panaméen Cisco Merel à la galerie Adda & Sarto

2 décembre 2020
548 Vues

Adda & Sarto présente Entre les lignes programmée tout d’abord pour mai 2020 puis repoussée pour cause de confinement. L’exposition de Cisco Merel est finalement visible à partir du 1er décembre 2020 et ce jusqu’au 29 janvier 2021.

Entre les lignes rassemble une vingtaine d’œuvres sur toile de Cisco Merel, en grands et moyens formats ainsi que deux éditions limitées sur papier, dans le style coloré et géométrique qui lui est propre.

Cisco Merel – “Diving” – Acrylique sur toile, 102×77 cm – 2018

Cette exposition apporte une touche de couleur vive à une époque durant laquelle le public, les collectionneurs et la société en sont avides. Entre les lignes fait plaisir aux yeux et dévoile la vision d’un artiste qui a su s’emparer des préceptes appris auprès de son mentor Carlos Cruz Diez et les faire évoluer à sa manière.

L’art de Cisco Merel s’invite comme un rayon de soleil tropical dans le Paris hivernal tout juste déconfiné.

À propos de Cisco Merel

© Selina Miles

Cisco Merel naît au Panama en 1981. Il débute sa carrière dans le monde de l’art à travers le graffiti et la culture street art. Il étudie par la suite la photographie et la peinture aux Beaux-Arts.

Disciple du pionnier de l’art cinétique Carlos Cruz-Diez, Cisco Merel définit son esthétique et son univers en s’inspirant de références locales. Il explore un vocabulaire de formes inspiré de la typographie, de la géométrie, et d’une étude précise et systématique des codes couleur, pour structurer son propos artistique. L’artiste compose ses œuvres en explorant de multiples supports et médiums : peinture, sculpture, installations, projets dans l’espace public, ce qui lui vaut d’être aujourd’hui l’une des promesses majeures de l’art contemporain d’Amérique latine.

Cisco Merel participe à la Biennale d’art de La Havane en 2019, et expose dans de nombreuses galeries : au Panama, au Honduras, au Mexique, en Belgique, en Allemagne, aux États-Unis, et aujourd’hui à Paris en France. Il participe à des ateliers et résidences artistiques à l’international : Global Fresh Collective Workshop à New-York (2009), Culture France Scolarship, Cité Internationale des Arts de Paris (2010), ou encore Pilotenkueche Résidence à Leipzig en Allemagne (2011).

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Élénie Sarciat : “Comme en danse, le mouvement permet d’ouvrir des possibilités de choix”
Spectacle
148 vues

Élénie Sarciat : “Comme en danse, le mouvement permet d’ouvrir des possibilités de choix”

Rencontre post-événement avec la danseuse Élénie Sarciat, grande gagnante des Prix de l’ICART 2021 : tremplin artistique destiné aux jeunes artistes émergents sur le territoire girondin. Elle revient ici sur sa performance et nous confie son rapport au mouvement,...

Réouverture de Fluctuart : 500 m2 de terrasse et rooftop en plein air
Agenda
144 vues

Réouverture de Fluctuart : 500 m2 de terrasse et rooftop en plein air

Fluctuart à ciel ouvert ! Le centre d’art urbain situé au pied du Pont des Invalides inaugure sa terrasse, avec un espace de plus de 500 m2 au fil de l’eau, un nouveau terrain de jeu pour les artistes....

Jean-Luc Valembois : “Chaque année, je parcours plus de 200 000 km à travers l’Europe pour acheter des œuvres”
Art
186 vues

Jean-Luc Valembois : “Chaque année, je parcours plus de 200 000 km à travers l’Europe pour acheter des œuvres”

Chaque année, Jean-Luc Valembois parcours l’Europe à la recherche de pièces uniques sur le thème de l’art cynégétique du 19ème siècle. Rencontre avec un chercheur d’art qui a fait de sa passion, son métier.  Pouvez-vous vous présenter ? Jean-Luc...