0 Shares 356 Views

Famakan Magassa x William Bakaimo – Une exposition inédite à l’Appart Renoma

18 février 2021
356 Vues

Maurice Renoma invite Famakan Magassa et William Bakaimo pour une exposition inédite à l’Appart Renoma du vendredi 9 avril au samedi 29 mai 2021. Cet accrochage, conversation croisée de trois plasticiens, réunit une sélection de toiles de Magassa et Bakaima, des photographies de Renoma, ainsi que des œuvres fusion créées spécialement pour cet événement.

Pour leur première exposition parisienne, Magassa et Bakaimo proposent de revisiter leurs nuits à travers des créatures ou des humains sortis non d’un nulle part mais d’un imaginaire qui flirte avec le réel. Le décor est planté, donnant naissance à une complicité aussi étonnante qu’évidente.

William Bakaimo, Mon ami tient une luciole, 2020

Source d’inspiration inépuisable, la nuit n’a de cesse d’inspirer les artistes et créateurs, les tenant sous son emprise. Commençant là où le jour s’éteint, elle renaît tel un cycle permanent. Mystérieuse et obscure, elle engage le corps et l’être de tout un chacun pour devenir le terreau fertile des rêves et désirs, symbolisant à la fois la vie et la mort, la fascination et la peur, l’immoralité, la régénération.

Les œuvres de l’exposition abordent la nuit et tout ce qu’elle enveloppe d’onirisme et de figures chimériques, à des niveaux conscients et inconscients. À mi-chemin entre hommages et interprétations du thème, les créateurs canalisent dans leur composition, de manière innée, la forte charge émotionnelle des déambulations nocturnes.

Famakan Magassa, Les étonnés 2, Série Koredouga, 2018

En proposant cette exposition inédite à l’Appart Renoma, Maurice Renoma confirme son soutien à la création contemporaine et aux artistes à l’identité singulière qui osent traiter de thèmes forts hors des sentiers battus. Le couturier et photographe, homme d’art et de convictions se positionne ainsi au-dessus des modes mettant en lumière des artistes qui interpellent et dérangent.

Le dialogue pictural initié entre les œuvres résulte donc d’une volonté commune aux trois artistes de détournement de notre perception. Entre fantasme et réalité, humour et fatalisme, Maurice Renoma, Famakan Massaga et William Bakaimo mettent en scène l’Homme face à ses limites et ses démons, sa nature destructrice et l’impacte d’une société contemporaine intrinséquement pervertie.

Quel espace plus opportun pour accueillir cette déambulation plastique que l’Appart Renoma, antre de l’a-conscience et de l’inconscience, lieu d’échange et de dialogue, aussi éclectique que fédérateur à l’image de l’esprit libre de son fondateur.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Muriel Fagnoni et Julia Gai : « La fleur est une mise en abyme de l’éphémère et de la beauté de notre vie »
Art
83 vues

Muriel Fagnoni et Julia Gai : « La fleur est une mise en abyme de l’éphémère et de la beauté de notre vie »

Des œuvres connectées au floral et au végétal : voilà ce que nous propose le duo de curatrices Muriel Fagnoni et Julia Gai, fondatrices de la galerie d’art « quand les fleurs nous sauvent ». Leur intention est de...

Les saisons de Maia Flore by quand les fleurs nous sauvent
Art
107 vues

Les saisons de Maia Flore by quand les fleurs nous sauvent

Dès le 18 mars, le nouvel évènement « Les saisons de Maia Flore » de la galerie « quand les fleurs nous sauvent » invite à la rencontre intime entre l’artiste et la nature. Pour l’occasion, les curatrices Muriel Fagnoni et Julia Gai...

Les Césars 2021 – Critique d’un Divan à Tunis de Manele Labidi
Cinéma
112 vues

Les Césars 2021 – Critique d’un Divan à Tunis de Manele Labidi

La Cérémonie des Césars aura lieu le 12 mars 2021. À l’aube d’une édition particulière marquée par la crise sanitaire, nous avons décidé de vous offrir un tour d’horizon des films nommés ainsi que nos favoris. Installez-vous confortablement car,...