0 Shares 311 Views

Festival La Grande Échelle 2018 – Jeune public – Monfort Théâtre

27 septembre 2018
311 Vues

Après une première édition en 2016, et un passage en 2017 à la Maison des métallos, La Grande Échelle, festival jeune public pluridisciplinaire, revient au Monfort Théâtre. Trois jours pour s’envoler.

Envol au sens premier ou au sens métaphorique, envol du ballon, du dessin, du pinceau, du corps ou de l’instrument de musique… Le festival apporte un souffle festif qui favorise la rencontre entre enfants, adultes et artistes, et incite l’expérimentation partagée.

Le festival déborde du théâtre et investit le parc Georges-Brassens. Avec une place importante accordée à la musique et aux expérimentations partagées, quinze spectacles gratuits et payants sont à découvrir en salle, sous une yourte, en caravane ou au pied des arbres. Sur l’esplanade à l’entrée du parc, une scénographie participative incitera enfants et adultes à s’approprier l’extérieur du théâtre en le transformant en un vaste chantier de construction de cabanes à habiter.

L’Adami a initié ce festival pour offrir aux compagnies de spectacles Jeune Public l’opportunité́ de se produire à Paris dans de bonnes conditions et leur permettre d’élargir leur réseau professionnel. L’Adami accompagne les artistes interprètes tout au long de leur carrière.

Le festival La Grande Échelle reste fidèle à sa vocation de :

• offrir une visibilité à des compagnies peu ou pas du tout programmées à Paris intra-muros.
• déclencher entre enfants et adultes une autre manière de se percevoir hors du cadre conventionnel établi entre générations.
• faire découvrir la diversité et l’inventivité de la création contemporaine en allant puiser des propositions qui ne sont pas forcément « étiquetées » jeune public et par la même, de ré-interroger la définition du spectacle jeune public.Y a-t-il des contenus et des formes interdits aux enfants ? Comment échapper à un formatage du spectacle dit « jeune public » ? Que pouvons-nous partager entre enfants et adultes qui puissent nous relier et nous permettre de nous découvrir autrement ?
• privilégier la rencontre entre artistes et publics en diversifiant les rapports scène/salle (frontal, circulaire, semi-circulaire, grande jauge et jauge très réduite en caravane ou sous une yourte).
• ouvrir la programmation, comme en 2017, à la création européenne.

Toute la programmation du festival en détail ici .

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Sarah McKenzie – New Morning
Agenda
24 vues
Agenda
24 vues

Sarah McKenzie – New Morning

Dans le sillon de Diana Krall, l’australienne Sarah McKenzie s’impose parmi les grandes voix du jazz. Elle surprend par la pureté de son timbre de voix et un phrasé swing naturel. Que dire de mieux, une voix à part,...

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise
Spectacle
61 vues
Spectacle
61 vues

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise

La Villette accueille la grande épopée indienne du Mahabharata, épurée par la main d’un artiste japonais majeur : Satoshi Miyagi. Un voyage à travers l’imaginaire de l’humanité et de notre enfance : « Ce Mahabharata – Nalacharitam » est une...

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique
Agenda
31 vues
Agenda
31 vues

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique

CARNIVAL, un conte de cirque d’Eugène Durif avec des personnages grotesques faits de plastique, pantins de colle et de pétrole d’or… Un cirque automate où fildefériste, jongleur, contorsionniste, clown, trapéziste, roue Cyr… se jouent d’un manège d’animaux en toc....