0 Shares 525 Views

Fine Arts Paris 2018 – Carrousel du Louvre

27 septembre 2018
525 Vues

Créé en 2017 par les organisateurs du Salon du dessin, en partenariat avec Paris Tableau, la seconde édition du salon Fine Arts Paris, s’installera au Carrousel du Louvre du 7 au 11 novembre 2018.

Fine Arts Paris illustre la richesse et la variété de ce que paris peut offrir sur le marché de l’art international. Une quarantaine de stands où les marchands établis côtoient les galeries émergentes une diversité de propositions mêlant art ancien et art moderne, établissant un dialogue entre les différentes disciplines : la sculpture, la peinture et le dessin des marchands qui ne se contentent pas de présenter des œuvres mais qui  affirment leur goût.

Nouveau cette année : Fine Arts Paris montre son engagement culturel en créant la Semaine de la Sculpture, un parcours hors-les-murs qui décuple les rencontres avec l’art en partenariat avec les grands musées (Le Louvre, le Petit Palais, le Centre Pompidou, les musées Zadkine, Bourdelle, Rodin, Maillol,…)

Ce programme culturel sera prolongé par une exposition muséale au sein du salon intitulée « Sculpteurs – Peintres / Peintres – Sculpteurs :
L’exemple de Henry de Triqueti », réalisée en partenariat avec le musée des Beaux-arts Orléans et le musée Girodet de Montargis, ainsi qu’une publication scientifique sur « La Sculpture triomphante : 1850-1880 » présentée au petit palais le 7 novembre à l’occasion d’une journée d’étude.

Fine Arts Paris accueillera au Carrousel du Louvre une quarantaine de galeries parmi lesquelles Didier Aaron, la galerie Canesso, Xavier Eeckhout, Trebosc Van Lelyveld, Ratton ladrière, Talabardon & Gautier, Michel Descours, la galerie Terrades, de Bayser, les galeries américaines Jill Newhouse, Rosenberg & Co, les marchands espagnols artur ramon et José de la Mano, les suisses art Cuéllar Nathan et Bailly Gallery, ainsi que les italiens Paolo Antonacci et Maurizio Nobile.

Fine Arts Paris ouvrira aussi ses rangs à 17 nouveaux exposants tels que la galerie Steinitz, la galerie Perrin, Eric Coatalem, la galerie Berès, Baulme Fine arts, la galerie Mendes, la galerie Malaquais, les Enluminures, l’univers du bronze, l’horizon Chimérique, Jacques Leegenhoek, la galerie belge Lancz Gallery, la galerie anglaise Callisto, et aussi à de jeunes marchands comme la galerie Chaptal, et le hollandais Lorenz Van der Meij.
La sculpture en majesté

Le parcours hors-les-murs lancé pour la première fois cette année par Fine Arts Paris, en partenariat avec les musées et institutions, sera consacré à la sculpture. Une discipline longtemps sous-estimée et remise en valeur chez la plupart des marchands de Fine Arts Paris qui mélangent avec talent dessin, peinture et sculpture, ou chez les galeristes spécialisés tels que Trebosc Van Lelyveld, Univers du Bronze, la galerie Malaquais.

Articles liés

Sarah McKenzie – New Morning
Agenda
22 vues
Agenda
22 vues

Sarah McKenzie – New Morning

Dans le sillon de Diana Krall, l’australienne Sarah McKenzie s’impose parmi les grandes voix du jazz. Elle surprend par la pureté de son timbre de voix et un phrasé swing naturel. Que dire de mieux, une voix à part,...

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise
Spectacle
58 vues
Spectacle
58 vues

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise

La Villette accueille la grande épopée indienne du Mahabharata, épurée par la main d’un artiste japonais majeur : Satoshi Miyagi. Un voyage à travers l’imaginaire de l’humanité et de notre enfance : « Ce Mahabharata – Nalacharitam » est une...

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique
Agenda
30 vues
Agenda
30 vues

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique

CARNIVAL, un conte de cirque d’Eugène Durif avec des personnages grotesques faits de plastique, pantins de colle et de pétrole d’or… Un cirque automate où fildefériste, jongleur, contorsionniste, clown, trapéziste, roue Cyr… se jouent d’un manège d’animaux en toc....