0 Shares 1192 Views

Foire internationale alternative: le dessin du 21ème siècle

23 mars 2009
1192 Vues
1_1fid-dessin

 

Les artistes sont présentés en deux sections : la section Galeries et la section Découvertes. La section Galeries est réservée aux marchands, tandis que dans la section Découvertes figurent les artistes présentés par des critiques, des collectionneurs, des professionnels de l’art… Pas d’aquarelle, de sérigraphie, de gravure… Seulement du dessin ; le dessin du 21e siècle.En plus des sections Galeries et Découvertes, les Ateliers font leur entrée à la FID. Un nouveau concept : la foire sera non seulement le lieu où professionnels et amateurs pourront voir et acheter le dessin vraiment contemporain, mais aussi le lieu où, sur place, ils auront à leur disposition les corps de métiers nécessaires aux artistes, marchands et collectionneurs. Studio photo professionnel à la disposition des exposants et du public : Nicolas Pfeiffer. Son studio sera installé in situ et les exposants, les acheteurs pourront bénéficier d’un service d’image numérique… à prix FID.

 

Les artistesJean Attali (présenté par Marie-Martine Cabrol, art consultant) Nicolas Berteau (présenté par Nicolas Pfeiffer, photographe, Paris)Serge Clément & Marina Kaména (Allan Stone gallery, New York) Gérard Guyomard (galerie Lélia Mordoch, Paris) Serge Kantorowicz (présenté par Marie-Martine Cabrol, art consultant) Virginie de Limbourg (présentée par Daphné de Hemptinne, Cercle D Bruxelles) Astrid Köppe (galerie Fruehsorge contemporary drawings, Berlin) Albert Palma (galerie Mixtec, Paris)Alain Péanne (galerie Berthet Aittouarès, Paris) Marie Sallantin (présentée par Charlotte Waligora, directrice fondation Jean Rustin et Jean-Philippe Domecq, ecrivain, essayiste)Tony Valentine (présenté par Servane de Layre-Mathéus, présidente du Centre International du Vitrail, présidente de Chartres Sanctuaire du Monde et chevalier des Arts et des Lettres, Chartres)Francine Van Hove (galerie Alain Blondel, Paris)

 

Les ateliersCaroline Corrigan & Guillaume Martel: (Grands Ateliers de France) conférence : conservation préventive & encadrement de conservation Matthieu Fournier (Artcurial) conférence :le dessin dans les ventes aux enchères Serghei Litvin Manoliu débat : définition du dessin Manuéla Paul-Cavallier & Guillaume Martel: encadrements Nicolas Pfeiffer: studio photo numérique

 

Etat des lieux de l’art à ParisLa F I D est une foire d’un nouveau genre, totalement adapté à la situation actuelle. L’investissement est minime pour les exposants : frais d’inscription modestes, pas d’encadrement, pas d’accrochage ni de décrochage, frais de transport des feuilles contenues dans les cartons à dessin quasi-nuls. Pour les visiteurs, l’expérience est totalement nouvelle : un lieu décloisonné, des pièces abordables et rigoureusement sélectionnées pour leur très grande qualité, réalisées par des artistes confirmés, des outsiders et des jeunes talents.

 

Les vendredi 27, samedi 28 et dimanche 29 mars 2009

 

Horaires :
vendredi 27 : 15h-21h
samedi 28 et dimanche 29 : 11h-20h

entrée : 5 €
entrée + catalogue : 10 €

 

Loft Nikki Diana Marquardt

10, rue de turenne

75004 Paris

Métro Saint Paul, Hôtel de ville

Articles liés

Léo Dorfner : “J’envisage mes aquarelles comme des films ou des poèmes”
Art
148 vues

Léo Dorfner : “J’envisage mes aquarelles comme des films ou des poèmes”

Les aquarelles de Léo Dorfner captivent, fascinent, tant par leur réalisme que par leur beauté. Des gros plans de la peau, des yeux, des mains et de la bouche, interviennent comme capteurs émotionnels et sensoriels que l’artiste met au...

Jacques Weber fait sa Crise de Nerfs
Spectacle
321 vues

Jacques Weber fait sa Crise de Nerfs

A 71 ans, celui qui incarnait Cyrano de Bergerac dans le film de Jean-Paul Rappeneau remonte sur les planches sous la direction du metteur en scène allemand Peter Stein au Théâtre de l’Atelier. Trois courtes pièces de Tchekhov, dont...

“Avalanches”, le nouveau clip de Thelma
Agenda
212 vues

“Avalanches”, le nouveau clip de Thelma

Thelma, deux voix en fusion, brutes et sensuelles, scandent comme un chant de guerre et les humeurs capricieuses des jours. Les rythmes ont le pas lourd, les basses tonnent dans la poitrine et la posture est ambitieuse. Tout commence sur les bancs de l’école...