0 Shares 291 Views

“Je me souviens le ciel est loin la terre aussi” au théâtre Le Monfort

Machine à remonter le temps…

En 1994, à Toulouse, le jeune Aurélien Bory assiste au spectacle Le ciel est loin la terre aussi du metteur en scène Mladen Materic, connu pour son théâtre d’une très grande élégance et délicatesse. Cette représentation le marque profondément par sa puissance visuelle et laisse des traces lumineuses et persistantes dans son propre parcours d’artiste. Que reste-t-il en nous des spectacles vus, quand le rideau tombe ? Que faisons-nous de ces souvenirs ? Voici donc quelques pistes que lancent Aurélien Bory et Mladen Materic.

Il ne s’agit pas à proprement parler de recréer à l’identique le spectacle, mais, à partir d’éléments – les décors, les costumes et même les comédiens d’origine ! – de raconter comment une oeuvre devient source d’inspiration. Ce remake à la mélancolie burlesque, intensément poétique, fait résonance aux histoires de famille et de transmission.

[Source : communiqué de presse]

Événement partenaire du Club Artistik Rezo 

Articles liés

Reporters sans frontières #71 : 100 photos de Brassaï pour la liberté de la presse
Agenda
42 vues

Reporters sans frontières #71 : 100 photos de Brassaï pour la liberté de la presse

Il y 30 ans, RSF publiait le premier numéro de sa collection 100 photos pour la liberté de la presse. Cartier-Bresson, Lartigue, Doisneau, Ronis, Capa et beaucoup d’autres icônes de la photographie du XXe siècle se sont succédées à...

Wangari Fait son Cirque, le spectacle inédit au Centre Wangari
Agenda
52 vues

Wangari Fait son Cirque, le spectacle inédit au Centre Wangari

Le vendredi 16 décembre 2022, le Centre Wangari ouvre ses portes aux publics et aux artistes pour une grande fête autour des arts du cirque à travers son événement hivernal circassien Wangari Fait son Cirque ! Des artistes circassiens...

“Le Dindon”, adapté et mis en scène par Philippe Person au Lucernaire
Agenda
51 vues

“Le Dindon”, adapté et mis en scène par Philippe Person au Lucernaire

Si tu me trompes, je te trompe ! À partir de cette phrase, Feydeau met en place avec génie un hilarant jeu de dominos autour de son thème favori : l’adultère. Deux jeunes femmes jurent de prendre un amant...