0 Shares 683 Views

Kiss and Cry – La Scala Paris

4 décembre 2018
683 Vues

Kiss & Cry est un spectacle sans pareil qui bouscule les frontières de toutes les disciplines artistiques pour créer devant nos yeux une représentation chaque soir unique. Elle associe cinéma « live », danse, texte, théâtre et bricolages de génie pour créer un nouveau langage scénique aux frontières de tous les genres.

« Un magasin de merveilles », par Michèle Anne De Mey

« Nous étions trois, puis quatre, puis cinq, puis six… Jaco, Grégory, Michèle Anne, puis Thomas, puis Nicolas, puis Sylvie. Il y avait des jouets, du sable, de la terre… des maisons de poupées, des coquillages… des plexiglas, des miroirs… des trains électriques… Il y avait une caméra, des lampes de poche, des guirlandes de Noël… Il y avait des mains dansantes.
Il y avait un grenier rempli de bric-à-brac récolté à droite et à gauche. Les jouets des enfants qui ont grandi, des matières, des tissus précieux… Un magasin de merveilles. Et puis des tables, un écran, une caméra. Nous étions trois, puis quatre, puis cinq, puis six. Et on se donnait rendez-vous là, dans ce grenier. À quatre ou cinq ou six. Et on jouait… On laissait le jeu et l’imaginaire prendre le dessus. Tantôt les mains devenaient des poissons dans un aquarium, tantôt des mondes à l’envers s’ébauchaient. Tantôt des scénarios de poursuites dans le désert, et parfois des textes de Thomas arrivaient, on s’en inspirait. Nous étions trois, puis quatre, puis cinq, puis six… Nous avons joué, nous avons dansé, nous avons filmé sur des tables…

Dans un grenier, beaucoup de petits mondes sont nés… Ébauche de travail vers un spectacle en devenir. Plus tard, nous voilà sept, huit, neuf, dix… Julien l’image, Bruno, Aurélie, etc. Et pour réaliser un spectacle à partir de la mémoire, et riche de cette recherche faite dans le grenier, chacun a écrit et créé – un scénario, un texte, une chorégraphie de mains, des décors et maquettes, des lumières et dispositifs scéniques, une bande son… Comme les cinq doigts de la main, nos écritures se sont mélangées pour ne faire plus qu’un : un “spectacle“.


Le 20 mars 2011 à Mons, Kiss & Cry est présenté pour la première fois au public. Kiss & Cry a la particularité d’être un spectacle atypique. Parce que le spectateur assiste à la création en direct d’un long métrage. Parce que les personnages principaux sont des mains dansantes. Parce que les mots et le texte de Thomas résonnent en nous comme une musique et un air que nous connaissons et qui nous parlent, juste pas comme d’habitude. C’est cela que je ressens quand je danse et joue Kiss & Cry, et j’avoue que c’est ma plus belle expérience de création collective. Merci à tous et toutes ! »

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Cannes 2019, épisode 2 : hors la vie
Cinéma
235 vues
Cinéma
235 vues

Cannes 2019, épisode 2 : hors la vie

C’est une année à zombie. Il y a les zombies de Jim Jarmusch (compétition), ceux d’Atlantique (compétition), ceux de Zombi Child (quinzaine des réalisateurs), ceux de Little Joe (compétition). Il y a toujours un sujet ou une idée récurrente...

« Les Serge, Gainsbourg point barre » :  stand up brillant
Spectacle
433 vues
Spectacle
433 vues

« Les Serge, Gainsbourg point barre » : stand up brillant

Après « Comme une pierre qui… » qui célébrait Bob Dylan au Studio de la Comédie-Française, Sébastien Pouderoux et Stéphane Varupenne remettent le couvert pour Serge Gainsbourg avec un spectacle formidable, en forme de stand-up musical et théâtral. Sur scène, guitares,...

Des ondes celtiques avec Mercedes Peón au Pan Piper
Agenda
56 vues
Agenda
56 vues

Des ondes celtiques avec Mercedes Peón au Pan Piper

Le Festival Interceltique de Lorient pose ses valises au Pan Piper dans le cadre du Paris Celtic Live pour une soirée spéciale autour de la Galice, à l’honneur de cette 49ème édition du festival breton. Mercedes Peón est une...