0 Shares 373 Views

La chanteuse belge Heeka nous dévoile son premier EP : “Black Dust”

27 novembre 2020
373 Vues

Ce vendredi 27 novembre, l’ancienne voltigeuse Heeka nous dévoile son premier EP Black Dust en version numérique, sur le label Koala Records, ainsi qu’en version physique, en distribution indépendante.

L’univers d’Heeka oscille entre une folk très intimiste et un blues-rock brut et sans filtre. On peut y retrouver une guitare folk très pure, ainsi que des guitares électriques saturées, des basses avec de la fuzz, des rythmes très réguliers ainsi que des morceaux sans rythme imposé. Au cœur de sa musique on retrouve sa voix, à la fois douce et puissante, vectrice de tout ce qui se passe à l’intérieur de l’esprit d’Hanneke.

Car derrière Heeka il y a Hanneke Hanegraef. Née à Wilrijk, près d’Anvers en Belgique, en 1996, Hanneke déménage dans le Gers lorsqu’elle est encore enfant. Elle grandit dans une ancienne ferme, entourée de forêts, de champs, de nature, de vieilles pierres, d’arbres centenaires… À 9 ans elle commence la pratique des arts du cirque et à 15 ans elle part à 500 km de chez elle, seule, pour faire un lycée option cirque à Châtellerault. Elle enchaînera ensuite avec l’Ecole Nationale des Arts du Cirque de Rosny-sous-Bois, et poursuivra son cursus au Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne, où elle sera, quelques mois plus tard, contrainte d’arrêter en totalité sa pratique circassienne pour cause de blessure. Elle mettra un temps à se réorienter, et c’est finalement sa deuxième passion qui prendra le relais : la musique ! Elle jouait déjà un peu de piano, s’était procuré une guitare, composait de petites choses dans sa chambre, seule, au casque, incapable pendant longtemps de partager sa musique avec le monde extérieur. Mais le temps passa, et c’est là qu’Hanneke se lance à 3000% dans le développement d’un projet solo musical : Heeka.

Heeka est aujourd’hui accompagnée par 3 musiciens : Manu Panier (bassiste), Joris Ragel (guitariste électrique) et Pablo Echarri (batteur).

Elle a réalisé son premier clip lors du premier confinement, entièrement en stop motion avec les éléments qu’elle trouvait chez elle. Au total ce sont plus de 6300 photos qui composent son clip de 4 minutes, sur le morceau Elsewhere, premier morceau de son EP.

Son nouveau clip Black Dust sorti mercredi dernier, entièrement fait maison durant ce deuxième confinement, à base de papier mâché, de carton, de fil de fer…

Vous pouvez retrouvez Heeka également sur Facebook et Instagram.

Ici le lien vers l’EP complet et commandez la version CD par là.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Quand l’art est source d’inspiration…
Art
92 vues

Quand l’art est source d’inspiration…

L’art inspire l’art : si la peinture permet d’illustrer certaines œuvres comme Marc Chagall qui illustre les Fables de La Fontaine, la peinture influence aussi des écrivains et des cinéastes. Focus sur certaines oeuvres qui s’inspirent de la peinture et...

5 films d’animation à voir cet hiver
Cinéma
92 vues

5 films d’animation à voir cet hiver

Vous avez fait le tour des plateformes VOD et vous ne savez plus quoi regarder en cette période hivernale ? Nous avons sélectionné 5 films d’animation à regarder bien au chaud sous son plaid. 1 – Abominable de Jill...

Festival Ptit Clap 2021 : lancement de l’appel à films de cette 12e édition
Agenda
75 vues

Festival Ptit Clap 2021 : lancement de l’appel à films de cette 12e édition

Après une 11e édition bouleversée qui s’est déroulée en ligne, le Festival Ptit Clap est de retour et lance sa 12e édition avec son appel à films ! Vous avez jusqu’au 31 mars. Destiné aux jeunes réalisateurs âgés de...