0 Shares 233 Views

La Cohle Gallery présentera, en mars 2021, la nouvelle exposition personnelle de FenX : “Grow Up”

29 janvier 2021
233 Vues

En juillet 2020, l’artiste nous avait fait voyager avec ses œuvres grand format inspirées de son passage en Californie il y a plusieurs années. Cette fois-ci, FenX passe pour la première fois en petit format et s’intéresse aux couvertures des magazines Playboy, qu’il a souvent reprises pour ses toiles.

Pour cette exposition, FenX est parti du constat que les couvertures des magazines telles que Playboy, le Times ou encore Mad sont emblématiques et ont un réel impact sur les gens. D’une manière plus générale, elles demandent un vrai travail et certaines pourraient même être considérées comme des œuvres d’art. Cependant, la plupart du temps, une fois parues, elles sont rapidement enfermées dans un placard ou simplement jetées à la poubelle.

À travers ces nouvelles œuvres, FenX a donc voulu les mettre en lumière. Tout en restant dans son sujet, il a repris les couvertures du magazine Playboy les plus emblématiques selon lui pour permettre aux gens de les conserver, les exposer et ainsi les mettre en avant. Dans cette série, il reprend son personnage féminin présent dans toutes ses toiles qu’il intègre à la couverture du magazine.

Par le passé, FenX a déjà travaillé les couvertures Playboy dans le cadre de la réalisation de sculptures murales où son personnage lisait son magazine installé dans son fauteuil. Suite au succès de ces couvertures, il a décidé d’y dédier une exposition entière.

Travailler ce sujet évoque aussi pour lui le passage de l’adolescence à l’adulte et la découverte de la vie. Le souvenir de la découverte étant jeune de magazines tels que Playboy. Selon lui, la personne qui devient adulte ne s’intéresse plus à ce type de magazine. En revanche, il va rester pour ceux qui n’ont pas vraiment grandit et sont restés dans un entre deux. Pour lui « l’artiste » fait partie de ces personnes qui ne deviennent jamais vraiment homme.

À travers cette exposition, nous retrouvons ainsi des notions importantes pour FenX comme le souvenir et l’enfance, mais également la femme, toujours mise en avant dans ses œuvres. Elle reste également dans son influence “Pop Art”, liée à la culture populaire et les objets de consommation, ici le magazine, et non les couleurs flashy qu’on lui attribue.

Ces toiles, en 30×40 cm, seront ensuite vendues dans un coffret avec le magazine original.

À propos de FenX

Loïc Le Floch aka FenX est un artiste plasticien né au milieu des années 70. Son œuvre retranscrit à la fois son parcours émotionnel, culturel et iconographique puisant souvent dans les contre- cultures naissantes auxquelles il a pris part tels que le graffiti ou le skateboard.

Il questionne le spectateur sur ses thèmes de prédilection : le rapport sociétal avec la femme, la trinité “naissance mort renaissance” ainsi que la part d’enfance qui reste en chacun de nous.

Prônant le discours allié au retour de l’”esthétisme”, FenX s’applique à proposer un travail précis dans lequel il tente d’éliminer tout superflu visuel permettant ainsi à l’œil de retranscrire inconsciemment les éléments absents. Dès le premier regard, on reconnaît facilement son travail même s’il s’exprime dans des variances différentes, chacune gardant un lien avec l’autre tant dans le trait que dans l’emploi de couleurs significatives.

[Source : communiqué de presse]

À lire également sur Artistik Rezo : FenX, sur le ring du combat des femmes par Stéphanie Pioda

Articles liés

Jordan Boury : “Un festival pluridisciplinaire qui offre une plateforme à ceux qui en ont besoin”
Spectacle
324 vues

Jordan Boury : “Un festival pluridisciplinaire qui offre une plateforme à ceux qui en ont besoin”

À seulement 20 ans, Jordan Boury a déjà pu se produire à travers le monde. Ce talentueux danseur s’attaque à un nouveau défi : la direction artistique d’un festival pluridisciplinaire, Efferv&Sens, qu’il a co-créé à Poitiers. D’où t’es venue l’idée...

Johanna Tordjman : “Sans quelqu’un pour me raconter son histoire, je ne vais nulle part”
Art
236 vues

Johanna Tordjman : “Sans quelqu’un pour me raconter son histoire, je ne vais nulle part”

Artiste pluridisciplinaire fascinée par la révolution d’internet des années 90 qui a caractérisée son enfance, Johanna Tordjman réinterprète la pratique du portrait en peinture en la combinant avec des techniques digitales. Rencontre avec une artiste autodidacte et engagée. Comment...

Découvrez Pess et son clip “Jeunesse”
Agenda
144 vues

Découvrez Pess et son clip “Jeunesse”


Pess est un 
rappeur originaire de 
Lyon
, aujourd’hui installé à 
Clermont 
Ferrand
. 
Il présente 
Jeunesse
, deuxième extrait 
de son projet 
Caméléon Acte 2
, dont la 
sortie est prévue le 
12 mars
. “Sortir par 
le toit”, le premier single a...