0 Shares 137 Views

La conversion d’Alceste, second chapitre de la trilogie “Du Misanthrope au Cardinal”

14 septembre 2021
137 Vues

La conversion d’Alceste est le second chapitre de la trilogie “Du Misanthrope au Cardinal”, qui  propose une variation en trois chapitres autour du personnage du misanthrope.

La conversion d’Alceste

Les heures ont passées, la nuit est venue et la soirée d’anniversaire d’Alceste est déjà bien avancée. Tous les invités sont désormais relativement imbibés… Après avoir pris la décision douloureuse de ne pas poursuivre son histoire avec Célimène, Alceste s’est  également rabattu sur la boisson. Changeant totalement d’état d’esprit sous l’effet de l’alcool, il décide de revoir ses positions et de jouer le jeu de l’amabilité et des bons sentiments. Entrant à son tour dans la spirale de l’hypocrisie, ce changement de cap lui coûtera cher…

À propos du projet

Le personnage d’Alceste fait partie, aux côtés de Hamlet, Dom Juan, Richard III, Treplev, Ruy Blas, des grands personnages de théâtre. Les questions sont toujours les mêmes : comment s’emparer de tels monuments ? Comment renouveler la vision que nous en avons ? Qu’apporter de plus pour éclairer les pièces dans lesquelles ils apparaissent, et qui sont toutes considérées comme des chefs d’œuvre ? C’est le défi que nous nous sommes lancé en proposant cette variation en trois chapitres autour du personnage du misanthrope.

Trois auteurs, trois visions, trois temporalités, trois approches différentes. Molière, Georges Courteline et Jacques Rampal. Un auteur du XVIIe, un autre de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, et un dernier contemporain de notre époque.

Le point commun de ces trois pièces, outre la présence de la figure d’Alceste et des principaux personnages de la pièce originale de Molière (Célimène, Oronte, Philinte) est le traitement de l’alexandrin. Partant du chef d’œuvre de Molière, Courteline et Rampal ont tous deux proposés une suite, en prenant pour partie de respecter au plus près le texte original, de reprendre voire de prolonger certaines des situations et certains des rapports, mais également de conserver la forme de la pièce versifiée en alexandrins.

Au-delà du grand intérêt que cela représente pour chacun des interprètes d’avoir la possibilité d’explorer un personnage à l’aune de contextes différents, le fait de proposer un spectacle à “épisodes” nous est apparu comme une expérience pertinente, et qui valait le coup d’être tenté au théâtre.

[Source : communiqué de presse]

Évènement partenaire du Club Artistik Rezo.

Articles liés

The Normal Heart : un poignant oratorio
Spectacle
78 vues

The Normal Heart : un poignant oratorio

En 1981, une vague silencieuse commence à faire des centaines de victimes à New York, dans la communauté homosexuelle. Le temps de réaction des scientifiques et des politiques est beaucoup trop long selon l’écrivain et scénariste Larry Kramer, qui...

Ben, “Il a beaucoup pleuvu : une éloge de la langue à Molière” au Lucernaire
Agenda
92 vues

Ben, “Il a beaucoup pleuvu : une éloge de la langue à Molière” au Lucernaire

“Lorsque j’essaye de travailler, assis devant mon ordinateur, je finis toujours par regarder dehors, par la fenêtre, pour voir ce qu’il se passe… Aussi, je ne sais plus trop ce qui a motivé l’écriture de ce spectacle. À la...

Camille Esteban en concert au Café de la Danse
Agenda
125 vues

Camille Esteban en concert au Café de la Danse

ll y a quelque chose d’irrésistible dans le timbre légèrement éraillé de Camille Esteban : une joie, une promesse, un envol ! L’ex-participante de The Voice sera sur la scène du Café de la Danse le 24 septembre prochain, où...