0 Shares 250 Views

“La millième nuit” : histoire tragico-comique pour un homme seul et 25 personnages

Orianne JOUY 3 juin 2019
250 Vues

Découvrez l’histoire poignante de ce comédien dépassé par les événements tragiques de la Seconde Guerre Mondiale – au Studio Hébertot puis au Théâtre du Rempart à Avignon !

1943. Une petite gare perdue au milieu de la campagne française. Un train en partance pour l’Allemagne ayant été saboté, les gendarmes français gardent les prisonniers en attendant un nouveau train, alors que les SS partent traquer les saboteurs.

Accusé de propager des idées subversives, Guy Bellamy, comédien de la compagnie « la lampe magique », est convaincu qu’il s’agit d’un malentendu et qu’il n’a rien à faire dans ce convoi. Lui, le modeste histrion, va jouer devant ses gardiens pour leur prouver que son spectacle n’a rien de subversif, qu’il n’est pas une menace pour le IIIème Reich et qu’il doit être remis en liberté.

Sa compagnie ayant été décimée – certains par la déportation d’autres entrées en résistance ou tentés par la collaboration – il se retrouve seul à devoir interpréter tous les rôles, de Shahrazade à Ali-Baba jusqu’au Génie de la lampe censé accorder trois vœux.

Lui qui fait le vœu d’être libéré, sera t-il exaucé ?

 [Source : communiqué de presse]

Articles liés

Avana, un groupe de rock alternatif qui nous réserve de belles surprises
Musique
155 vues

Avana, un groupe de rock alternatif qui nous réserve de belles surprises

Rencontre avec Al Rasheed, Lord Simon, Don Rafael, et Sir Thomas,  membres du groupe émergent bordelais Avana. Quelques mots sur l’origine du groupe, son nom et le rôle de chacun ? C’est l’histoire de trois potes de lycée qui...

Nicolas Barrome Forgues : “C’est un peu comme si Jérôme Bosch ou Salvador Dalí dessinaient du Bob l’Éponge”
Art
364 vues

Nicolas Barrome Forgues : “C’est un peu comme si Jérôme Bosch ou Salvador Dalí dessinaient du Bob l’Éponge”

Nicolas Barrome Forgues nous entraîne dans son univers coloré et fantastique. Il nous raconte la façon dont il fait de l’image et la décline. Peux-tu te présenter en quelques mots ? Je m’appelle Nicolas Barrome Forgues, je suis originaire...

Cárdenas, Mon ombre après minuit – Maison de l’Amérique latine à partir du 1er septembre
Agenda
147 vues

Cárdenas, Mon ombre après minuit – Maison de l’Amérique latine à partir du 1er septembre

La Maison de l’Amérique latine à Paris est heureuse d’annoncer sa réouverture le mardi 1er septembre 2020 avec son exposition dédiée à l’œuvre graphique de l’artiste cubain Agustín Cárdenas. Si l’artiste cubain est internationalement reconnu comme l’un des grands...