0 Shares 787 Views

Layticia Audibert – De mort et d’eau fraîche

28 septembre 2011
787 Vues
Layticia Audibert - De mort et d'eau fraîche

Pour éviter de se voir dépérir, il s’accordera sept jours. À vivre au rythme de ses péchés capitaux. À réaliser ses rêves dans une course effrénée et sans tabou, sans regret ni concession. Il va conclure avec la femme qu’il aime un contrat d’amour à durée limitée. À travers ce voyage intime, cette quête de soi et des autres, cette recherche de l’oubli du temps, Adam saura-t-il découvrir qui il est ? Acceptera-t-il de payer le prix fort ?

« Je vais mourir. Tout le monde va mourir. Moi plus vite que vous probablement. »

« Le médecin a un visage fatigué. Je le regarde au ralenti. Gros plan sur sa bouche humide qui articule la sentence : “Il ne vous reste que quelques jours à vivre, quelques semaines au mieux. Je suis désolé.” Arrêt sur ses rides, sur ses yeux cernés. Je n’aurais pas aimé être à sa place. Cela dit, je n’aime pas vraiment être à la mienne. »

Layticia Audibert vit et travaille à Paris. Elle est née le 3 février 1975, à Nice, quelque part sur la terre mais déjà le nez dans les étoiles. Peintre, avocate de formation et directrice juridique dans une société de gestion d’actifs, elle est avant tout amoureuse de la vie et du rire. Pour elle, faire de l’art ce n’est pas apprendre à nager dans ce monde, c’est apprendre à s’y plonger. Sa peinture et ses mots jaillissent dans un cri.

De mort et d’eau fraîche de Layticia Audibert

Editions Kirographaires  

Prix : 18,45 euros – Version numérique : 8,45 euros

Broché – ISBN 978-2-917680-97-1

Articles liés

Rendez-vous au Parc Floral pour le Festival Classique au Vert
Agenda
63 vues

Rendez-vous au Parc Floral pour le Festival Classique au Vert

Classique au Vert et les Festivals du Parc Floral ont dû plus que jamais se réinventer pour proposer une formule inédite adaptée à ce moment si particulier. L’essentiel est là, permettre à la musique de résonner et aux musiciens...

Jamais le deuxième soir à la Comédie Oberkampf
Agenda
106 vues

Jamais le deuxième soir à la Comédie Oberkampf

Quand les femmes font comme les hommes ! Et si les femmes étaient le sexe fort ? Et si les rôles étaient inverses ? Et si elles ne croyaient plus au grand amour ? Et si l’homme idéal venait...

Horéa : “En tant qu’artiste, je veux être libre”
Art
244 vues

Horéa : “En tant qu’artiste, je veux être libre”

Rencontre avec Horéa, une artiste alsacienne qui s’épanouit à travers son art et nous surprend avec des compositions toujours plus détonantes. Elle nous fait aujourd’hui le plaisir de répondre à nos questions. Pour ceux qui ne te connaissent pas,...