0 Shares 419 Views

Le festival d’art graphique figuré.e revient pour une 3e édition à Toulouse

Les graphistes toulousains de Pépite annoncent la 3e édition du festival d’art graphique figuré.e qui se tiendra du 9 au 15 mai dans le quartier Bonnefoy à Toulouse. Après une longue pause sanitaire, le festival inclusif revient pour une nouvelle édition musclée, concentrée sur une semaine au sein de 6 lieux culturels emblématiques de la ville.

Avec pour devise “Création graphique par et pour tous.tes”, figuré.e vise à sensibiliser le grand public aux pratiques du graphisme, de l’illustration, de la typographie et de l’édition en plaçant le “faire” au centre de la manifestation avec de nombreux ateliers gratuits.

Une semaine de parcours culturel

La 3e édition de figuré.e adopte un format concentré sur une semaine, réparti sur six lieux culturels autour du quartier Bonnefoy, accessibles en 15 mn à pied. L’objectif, créer une dynamique dans ce quartier qui regroupe de nombreux lieux dédiés à la culture et aux arts visuels.

Le festival, gratuit, est ouvert à tout public, professionnel ou amateur, initié ou non-itinié, petits et grands. figuré.e propose un riche programme de conférences, expositions et ateliers participatifs, mais aussi un marché artistique fort de quarantaine d’exposant.e.s sur 200 m2 et de nombreux événements festifs. figuré.e entend devenir cette année un temps fort de la vie culturelle toulousaine, et se revendiquer comme un événement de référence des arts graphiques en France.

© Pépite

Six lieux du quartier Bonnefoy

Le Centre culturel Bonnefoy (4 Rue du Faubourg Bonnefoy) accueillera un marché d’édition le weekend du 14 et 15 mai. On y trouvera à la vente objets d’édition, sérigraphie, risographie et autres trésors issus du travail d’artistes locaux et nationaux. À l’étage, des ateliers créatifs gratuits pour petits et grands, des conférences et plateaux radio !

Au Collectif IPN (30 Rue des Jumeaux), les artistes Brenda Galliussi, Jul Quanouai et David Quertelet proposeront deux ateliers participatifs les 14 et 15 mai de 11h à 17h30 : « Mots croisés » et « Tangram libre » création de formes, motifs et lettres originales et expressives.

À la Médiathèque José Cabanis, les amateur.ice.s de lettre prendront part à une Journée d’étude sur la typographie le 11 mai, où une exposition sur le travail de Bernard Arin, figure emblématique du Scriptorium de Toulouse, à partir du 10 mai.

Le Centre d’Art Lieu-Commun (25 Rue d’Armagnac) exposera les artistes Bonnefrite, Paul Cox et Nicole Crême aka Richard Martel. Affiches, peintures, animations et éditions peupleront cet espace du sol au plafond et formeront un véritable théâtre graphique, lieu d’expérimentation dans lequel le public prendra part à la création.
Vernissage et soirée rencontre le 12 mai, soirée spéciale le 14 mai.

Le duo de graphistes Rovo, designers en résidence à l’espace de travail partagé Trois_a(3A Rue de Turin) y partagera un état des lieux de ses recherches et récoltes   forme d’exposition du jeudi 12 au dimanche 15 mai, 14h-19h. La première édition de leur travail observe les bancs de ciment moulé de conception municipale.

À l’imagerie, des ateliers autour de la gravure, de la sérigraphie et du lettering seront proposés le weekend du 14 et 15 mai . Le Réveil Créatif invitera également les curieux, le temps d’une mini-conférence autour d’un petit-déjeuner, à rencontrer Lilian Chardon alias Cybermoyenage le 10 mai à 8h30.

© Pépite

Les temps forts du festival

Le 11 mai, de 18h à 19hMédiathèque José Cabanis : Vernissage de l’exposition 60m2 dans la galaxie Gutenberg

Le 12 mai, à 19h – Lieu-Commun : Vernissage de l’exposition de Bonnefrite & Paul Cox, La Grotte, c’est en peignant que l’on devient peigneron

Les 14 et 15 mai, de 10h à 18h30 – Centre culturel Bonnefoy : Marché d’édition

figuré.e convoque cette année deux pointures du graphisme et de l’illustration, Bonnefrite et Paul Cox, artistes de renommée internationale qui ne manqueront pas d’attirer professionnels des arts graphiques et un public averti amateur d’art contemporain.

Le festival reste résolument accessible et tourné vers le grand public, avec des ateliers ouverts aux enfants et un marché de l’édition où dénicher des œuvres d’artistes et designers indépendants, originaux et tirages limités, affiches et artworks, des éditions précieuses aux fanzines.

Graphique et festif

Chaque lieu proposera un temps fort au cours de la semaine, vernissage, conférences, soirée. Le Centre Culturel Bonnefoy sera l’écrin vendredi d’un spectacle de danse contemporaine “MUES” interprété par Claire Cherriere, Florent Devlesaver et Davis Saul.

Le collectif IPN accueillera samedi de 21h à 2h une soirée festive et un Dj-set, et le festival s’achèvera dimanche par un moment convivial en compagnie du Baccus Social Club, collectif œuvrant à la rencontre entre les univers de la musique et du vin.

© Pépite

À propos de Pépite

Fondée en 2015, Pépite a pour but de développer, promouvoir, valoriser, enrichir, les arts graphiques et plastiques, sous toutes ses formes ; de soutenir les artistes graphiques et plastiques et de favoriser les échanges entre eux et avec les tiers.

À la fois collectif et studio de design graphique, Pépite est une association de 9 graphistes indépendants. Les revenus du festival figuré.e serviront à financer sa prochaine édition.

Articles liés

LIGHTS in the DARK, plus qu’un spectacle, une expérience, au Théâtre Libre
Agenda
21 vues

LIGHTS in the DARK, plus qu’un spectacle, une expérience, au Théâtre Libre

“Une performance internationale unique qui va vous faire vibrer et plonger dans un monde parallèle.”  LIGHTS in the DARK est un spectacle unique au monde de la troupe E.L Squad ( Electro-Luminiscence). Dirigée par le chorégraphe Yokoi, référence mondiale...

Madame Fraize est de retour au Théâtre du Rond-Point
Agenda
28 vues

Madame Fraize est de retour au Théâtre du Rond-Point

Monsieur Fraize flotte dans une robe verte et fendue, il chante l’amour et le manque. Peut-être a-t-il emprunté la robe de Madame Fraize pour mieux parler d’elle, âme sœur et tout à la fois grand-mère, sœur et marraine ?...

Dystopia, danse, théâtre ou cirque sur la scène du Théâtre du Rond Point
Agenda
41 vues

Dystopia, danse, théâtre ou cirque sur la scène du Théâtre du Rond Point

« ¿ De dónde venimos ? ¿ Hasta dónde llegamos ? » Né en 2008 dans une banlieue de Buenos Aires, triomphe dans plus de trente pays en quinze ans de tournée intensive, l’exploit physico-comique de Un Poyo Rojo a enflammé le Rond-Point de 2016...