0 Shares 556 Views

Les concerts à ne pas louper en novembre

3 novembre 2021
556 Vues

Voilà. Nous sommes entrés dans le mois le plus difficile de l’année. Halloween est passé, Noël est encore trop loin, froid et pluie sont donc nos seuls compagnons du mois de novembre. Pas de panique, Artistik Rezo vous a concocté une sélection des meilleurs concerts que la capitale accueille durant cette longue période. La musique adoucie les moeurs, certes, mais elle fait aussi passer le temps plus vite. 

Mercredi 3 novembre : Desmond Myers à la Maroquinerie

Si vous aimez autant les rythmes groovy que les textes touchants, des bêtes de scène très rock que les ballades soul, vous serez forcément emballés par le premier concert du mois de novembre. Le chanteur américain Desmond Myers a su s’entourer des meilleurs (musiciens de Clara Luciani, H.E.R., Gaël Faye, Lou Doillon) et s’inspirer du rock alternatif, de la pop édulcorée, du jazz, pour construire un album pluriel, intitulé Shadowdancer qu’il vient présenter le mercredi 3 novembre à La Maroquinerie. Un pied entre la France et Atlanta, le Shadowdancer vous fera planer quelque-part au-dessus de l’Atlantique.

> La Maroquinerie, 23 Rue Boyer, Paris 20 – Métro Gambetta

Vendredi 5 novembre : Parcels à La Cigale

Le groupe vient fêter le 5 novembre prochain la sortie de son deuxième album Day/Night à la Cigale. Mixé par James Ford (Gorillaz, Arctic Monkeys), cet album compte déjà trois singles devenus cultes comme “Free”, “Comingback” et “Somethinggreater”. 

> La Cigale, 120 Blvd Marguerite de Rochechouart, Paris 18 – Métro Pigalle – Anvers

Lundi 15 novembre : Sarāb au  Pan Piper

Sarāb, “mirage” en Français, est un groupe franco-syrien de jazz-rock arabe de six membres, formé à Paris en 2018. Entre les expérimentations jazzy et rock, musiques traditionnelles et la voix de la chanteuse franco-syrienne Climène Zarkan, Sarab saura vous faire voyage avec un nouvel album Arwāh Hurra, “Âmes libres”, dont la sortie est prévu le 12 novembre, quelques jours avant leur concert au Pan Piper.

> Pan Piper, 2-4 Imp. Lamier, Paris 11 – Métro Philippe Auguste

Mardi 16 novembre : La battue, Good morning TV et Luha au Point Éphémère [Festival Les femmes s’en mêlent]

Trois groupes et le double de talentueuses musiciennes offert sur un plateau par le Point Éphémère pour une soirée aux sons des langoureux synthés de La Battue, de la pop attendrissante de Good Morning TV et au premier projet très funky de Luha. Trois interprétations de la pop-indé en une soirée pour commencer en beauté le festival “Les femmes s’en mêlent”. 

> Le Point Éphémère, 200 Quai de Valmy, Paris 10 – Métro Jaurès

Jeudi 18 novembre : Dope Saint Jude et Tracy de Sá à la Péniche Métaxu [Festival Les femmes s’en mêlent]

Place au rap à présent. Sur les flots du canal de l’Ourcq à bord de la Péniche Métaxu de Pantin, embarquez pour une soirée rap féminin aux couleurs assez internationales. La soirée débutera avec le concert de Tracy de Sá, venue présenter son deuxième album In Power. La rappeuse multilingue, qui manie aussi bien en Français qu’en Anglais ou en Espagnol est de retour avec un projet militant et plein d’énergie. L’artiste sera succédée par Dope Saint Jude, rappeuse sud-africaine, qui a fait le tour du monde avec des titres phares comme “Go High to Low” (produit par Fakear) et forte présence sur scène.

> Métaxu, Place de la Pointe, Pantin – Métro Eglise de Pantin

Samedi 20 novembre : Sônge, Zinée et Coeur à la Marbrerie [Festival Les femmes s’en mêlent]

Comme dans un rêve, Sônge passe des instrus planantes à un r’n’b sensuel, des standards de la soul à la fine fleur de la scène électro française. Après une collaboration avec le DJ Myd et le producteur du rap français Nk.F, Sônge sort un premier album en 2019, Flavourite CÂLÂ, et proposera ce 20 novembre une sélection de ces meilleurs titres avec d’autres nouveautés dans un DJ set sur-personnalisé. Avant la danse, le rap, avec une des révélations de cette année, la toulousaine Zinée. Entre drill et trap, mélancolie et paroles assassines, la jeune rappeuse est déjà reconnue pour sa forte technicité et une grande création artistique. Les deux artistes seront accompagnée de Charlie Duran, aka Coeur, ancienne interprète du duo Schlaass et au projet solo à la croisée du rap, du r’n’b et de la techno, des trois MC sélectionnées par le programme Go go go de la Souterraine, de la rappeuse Soumeya et de deux autres talents, Lylice et Inayat.  

> La Marbrerie, 21 Rue Alexis Lepere, Montreuil – Métro Mairie de Montreuil

Dimanche 21 novembre : Sébastien Tellier et Muddy Monk à la Salle Pleyel

Dans le cadre du Festival Pitchfork, le compositeur et interprète qu’on ne présente plus va égayer votre dimanche en reprenant ses titres cultes comme Pépito bleu, L’amour et la violence ou La Ritournelle. L’artiste sera accompagné du chanteur suisse Muddy Monk, qui saura vous emporter dans des sonorités mélancoliques, pop, parfois électro, issues de son album encensé par la critique Longue Ride et les célèbres titres “En Léa” ou “Boy”.  

> Salle Pleyel, 252 Rue du Faubourg Saint-Honoré, Paris 8 – Métro Ternes

Du 24 au 26 novembre : Ici Demain Festival à la FGO-Barbara

Pour sa deuxième édition, le festival au cœur de la Goutte d’Or vient mettre à nouveau en lumière la jeune génération de musiciennes et musiciens en proposant une programmation éclectique de la lo-fi vibrante de Hoorsees au rap 90’s de Benjamin Epps. 

Programmation : Jour 1 – BANDIT VOYAGES / FRANCIS OF DELIRIUM / HOORSEES / REINEL BAKOLE / TAKESHI HRTBRK / THEE DIAN – Jour 2 – AMALIA / HSRS / JON ONJ / LASS / NIKOLA / OLGA KIAV / YOA / ZAHO DE SAGAZAN – Jour 3 -ASININE / BENJAMIN EPPS / JOKO / JWLES / KIDS RETURN / MUSIC ON HOLD / SACHA RUDY / SELMAN

> FGO Barbara, 1 Rue Fleury, Paris 18 – Métro Barbès-Rochechouart

Le jeudi 25 novembre : Modern Men à L’International

Si jusqu’ici, cette programmation manquait de punk pour vous, alors on vous a trouvé la soirée qu’il vous faut. Le groupe rouennais Modern Men pose ses valises à l’International, rue Moret, pour une soirée délirante aux sons des synthés, ils seront accompagnés par les parisiens de Leroy se meurt et les strasbourgeois de Rivière de Corps.

> L’international, 5/7 Rue Moret, Paris 11, Métro Couronnes

Lundi 29 novembre : Bonnie Banane à La Cigale

Comme beaucoup de dates, ce concert a été plusieurs fois reporté. On peut considérer la Cigale de Bonnie Banane comme une victoire, une récompense suite à cette année sans concerts, une bonne occasion de voir enfin la dernière création de l’artiste Sexy Planet, sur scène. Avec des textes aussi poétiques que délirants et des musiques entraînantes comme l’iconique “Cha-cha-cha”, il serait dommage de louper l’artiste incontournable de la scène pop francophone.

> La Cigale, 120 Blvd Marguerite de Rochechouart, Paris 18 – Métro Pigalle – Anvers

Articles liés

Mat Bastard : “C’est le disque le plus complet et le plus abouti. Il nous permettra d’aller encore plus loin sur scène”
Musique
207 vues

Mat Bastard : “C’est le disque le plus complet et le plus abouti. Il nous permettra d’aller encore plus loin sur scène”

Skip The Use revient avec un nouveau single Human Disorder ! Après deux ans d’absence due à la crise sanitaire, le groupe annonce un nouvel album. Le chanteur Mat Bastard nous parle de Skip post-confinement et leurs futurs projets....

“Nos paysages mineurs”, entre théâtre et cinéma au Théâtre 14
Agenda
71 vues

“Nos paysages mineurs”, entre théâtre et cinéma au Théâtre 14

Une vie d’amour résumée en une heure de trajet en train : voici le pari, poétique et romantique, de Nos paysages mineurs, dernière création de Marc Lainé. Dans cette pièce elliptique aux accents cinématographiques que l’on contemple à travers les...

Découvrez l’opéra “L’amor conjugale” à Levallois-Perret
Agenda
77 vues

Découvrez l’opéra “L’amor conjugale” à Levallois-Perret

Une épouse téméraire se travestit afin d’être engagée comme geôlier dans une prison et de secourir son mari, injustement détenu : l’histoire de Léonore, inspirée du roman français de Jean Nicolas Bouilly, nous est bien connue grâce à l’unique...