0 Shares 774 Views

Les musiques de Picasso – La nouvelle exposition du Musée de la musique

25 septembre 2020
774 Vues

Des premières scènes de vie gitane aux joueurs de flûte des années 1970, en passant par les saltimbanques musiciens, les guitares cubistes, les collaborations avec les Ballets russes ou les bacchanales, cette exposition explore la dimension musicale de l’œuvre de Picasso.

Tout l’œuvre de Picasso est traversé par la musique, le son, le chant, et la poésie qui le structure. Comment lire cette imprégnation ? Quelle relation le maître entretient-il avec l’univers musical – lui qui, à la différence de Braque, Chagall ou Matisse, n’est pas musicien et n’a jamais exprimé son intérêt pour cet art ?

Ces interrogations, inédites, invitent à étudier pour la première fois les chefs-d’oeuvre et les travaux moins connus d’un corpus remarquable. Organisée en partenariat avec le Musée national Picasso-Paris, cette exposition réunit près de deux cents oeuvres en provenance de collections publiques et privées.

© Photo Chydris Mokdahi / Succession Picasso 2020

Soulignant l’attachement de l’artiste pour les musiques populaires, leur dimension rituelle et l’ambiance sonore des spectacles auxquels il aime assister (cirque, fanfare, corrida), l’exposition scrute attentivement la culture et l’environnement musicaux de Picasso. Elle retrace et questionne également les nombreuses amitiés nouées avec d’illustres musiciens, tels Satie, Stravinski, Falla ou Milhaud, avec lesquels le peintre collabore étroitement dans un esprit de synthèse des arts.

L’aventure cubiste conduit Picasso à s’intéresser aux instruments de musique : mandoline, violon et guitare, flûte, clarinette ou tenora… Le corps creux des instruments à cordes qu’il collectionne alors est pour lui l’occasion d’approfondir les notions de volume et de dessin, de vide et de plein, jouant de l’inversion des signes de la représentation. Parallèlement, ses collaborations avec les Ballets russes de Diaghilev offrent au peintre l’opportunité d’expérimenter le concept d’art total, cher à de nombreuses avant-gardes. Riche de costumes et d’accessoires témoignant de l’immersion de Picasso dans l’univers de la scène, l’exposition réunit aussi, pour la première fois, une vingtaine d’instruments de musique, conviant le visiteur à une expérience de tous les sens.

[Source : communiqué de presse]

Evénement partenaire du club Artistik Rezo

Articles liés

Hahaha, La Vache qui rit récidive
Agenda
78 vues

Hahaha, La Vache qui rit récidive

Lab’Bel, le fonds de dotation du Groupe Bel, produit depuis 2014 de l’art accessible à tous avec la complicité d’artistes contemporains de renom comme Daniel Buren, Wim Delvoye…Cette année c’est Mel Bochner qui s’est plié à l’exercice.   Pour...

Hom Nguyen, invité d’honneur du nouvel espace d’exposition NatachaDassault Art Gallery
Agenda
343 vues

Hom Nguyen, invité d’honneur du nouvel espace d’exposition NatachaDassault Art Gallery

Pour son exposition inaugurale, Hom Nguyen est l’invité d’honneur de NatachaDassault Art Gallery. Dans le prolongement géographique de Not a Gallery (NAG), un nouvel espace d’exposition dédié à la création contemporaine internationale – NatachaDassault Art Gallery – invite pour...

La fanfare décadente au Cirque Électrique
Agenda
103 vues

La fanfare décadente au Cirque Électrique

Enfin, enfants ! Sortez vos parents ! Pour les 25 ans du Cirque Electrique, nous avions l’envie de reprendre quelques fondamentaux du cirque : piste en 360°, numéros qui se succèdent, orchestre électrique, fanfaronnade, bouffonneries et clowns, aucun fil...