0 Shares 322 Views

« Momentum, la mécanique de l’épreuve » – JR – MEP

7 décembre 2018
322 Vues

JR, 28 Millimètres, Portrait d'une génération, B11, destruction #2, Montfermeil, France, 2013 © JR-ART.NET

« Momentum, la mécanique de l’épreuve » est la première grande exposition de JR au sein d’une institution française. Elle rassemble notamment les premières photographies de l’artiste, des collages de format monumental de ses plus grands projets, et plusieurs installations inédites.

Travaillant à la fois la photographie, le cinéma, le spectacle vivant et les arts visuels en général, JR mobilise des communautés, des quartiers et des villages entiers. Par des formats démesurément grands, il donne une voix aux anonymes.

L’exposition présente de nombreux projets et immerge le visiteur au sein même du processus créatif de JR, en revenant sur ses débuts lorsqu’il réalisait des graffitis, ainsi que sur ses premières photographies et ses premiers collages. Le parcours de l’exposition présente également des séries d’envergure : Portrait d’une génération (un projet d’affichage illégal de portraits réalisés avec un objectif 28 millimètres) ; Women are heroes (soulignant la dignité des femmes qui sont souvent les premières victimes lors de conflits ou de guerres) ; The Wrinkles of the City (dont les actions visent à révéler l’histoire et la mémoire d’un pays ou d’une ville en se focalisant sur les rides de ses habitants) ; Unframed (dans lequel JR s’approprie des images réalisées par d’autres photographes et qu’il recontextualise en leur donnant un sens nouveau)…

L’exposition « Momentum, la mécanique de l’épreuve » dévoile également une fresque interactive inédite. Celle-ci explore l’impossible contrôle des armes aux États-Unis. À travers des centaines de portraits et d’entretiens, et grâce à une plateforme en ligne spécialement conçue pour l’occasion, JR invite le visiteur à découvrir les témoignages et points de vue de nombreux personnages.

« Seulement 2% de l’œuvre de JR est connue du public, exposée en galerie ou en musée, explique Fabrice Bousteau. L’autre partie, tout aussi importante voire plus, constitue son processus de travail créatif et esthétique, en interaction avec les gens ou depuis son atelier. »

Un cycle de projections accompagne cette exposition, le week-end dès 15h à l’auditorium de la MEP. Seul, mais aussi en commun avec des artistes et réalisateurs dont il est proche, JR signe la réalisation de plusieurs films de ce cycle. Ils font ainsi partie intégrante de son œuvre, et ne sont pas de simples « making-of » documentant son travail plastique.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Cannes 2019, épisode 2 : hors la vie
Cinéma
237 vues
Cinéma
237 vues

Cannes 2019, épisode 2 : hors la vie

C’est une année à zombie. Il y a les zombies de Jim Jarmusch (compétition), ceux d’Atlantique (compétition), ceux de Zombi Child (quinzaine des réalisateurs), ceux de Little Joe (compétition). Il y a toujours un sujet ou une idée récurrente...

« Les Serge, Gainsbourg point barre » :  stand up brillant
Spectacle
442 vues
Spectacle
442 vues

« Les Serge, Gainsbourg point barre » : stand up brillant

Après « Comme une pierre qui… » qui célébrait Bob Dylan au Studio de la Comédie-Française, Sébastien Pouderoux et Stéphane Varupenne remettent le couvert pour Serge Gainsbourg avec un spectacle formidable, en forme de stand-up musical et théâtral. Sur scène, guitares,...

Des ondes celtiques avec Mercedes Peón au Pan Piper
Agenda
56 vues
Agenda
56 vues

Des ondes celtiques avec Mercedes Peón au Pan Piper

Le Festival Interceltique de Lorient pose ses valises au Pan Piper dans le cadre du Paris Celtic Live pour une soirée spéciale autour de la Galice, à l’honneur de cette 49ème édition du festival breton. Mercedes Peón est une...