0 Shares 413 Views

Musiques populaires de Bretagne et de Bushehr au Festival de l’Imaginaire

22 septembre 2021
413 Vues

Le Festival de l’Imaginaire propose une soirée dédiée aux musiques populaires de Bretagne et de Bushehr, au sud de l’Iran. L’occasion de (re)découvrir les airs traditionnels de fête avec de jeunes instrumentistes de talent, et la richesse du répertoire vocal breton brillamment revisité et interprété par les voix entrelacées des deux ensembles féminins invités.

18h – Iran/Bretagne. Airs de fête

Liana Sharifian. Ney-anban et musiques à danser

Originaire de Bushehr, sur la côte du golfe persique, Liana Sharifian est une des rares femmes à jouer du ney-anban, une cornemuse populaire dans le sud de l’Iran. Cet instrument phare de la musique régionale bushehri accompagne célébrations et mariages. La jeune instrumentiste formée par son père, le virtuose Mohsen Sharifian, sera accompagnée par ce dernier aux tambours zarb et tempo.

L’Haridon – Nedelec. Sonneurs du terroir Montagne

Yann‐Ewen L’Haridon à la bombarde et Youenn Nedelec au biniou forment un couple de sonneurs déjà bien rodé à l’animation de fêtes et festoù-noz. Ensemble, ils ont remporté les trois derniers titres de champion de Bretagne sur le pays Montagne (partie de la Haute-Cornouaille). Le duo aime s’aventurer sur d’autres terrains musicaux, en mêlant les sonorités de leurs instruments à d’autres esthétiques musicales.

20h – Bretagne. De monodies en polyphonies

Trio Ebrel – Le Buhé – Vassallo

Admirables interprètes du patrimoine chanté de Bretagne, Annie Ebrel, Nolùen Le Buhé et Marthe Vassallo unissent leurs voix pour explorer les possibilités polyphoniques d’un trio a cappella et révéler les beautés d’un répertoire dont l’essence même est le solo et la mélodie. Ces personnalités aux styles singuliers chantent les histoires passées d’hommes et de femmes, leur chagrin, leurs craintes autant que leur joie.

Barba Loutig

Loin des convenances, les quatre chanteuses de Barba Loutig mélangent chants en français et en breton, monodies et polyphonies, avec une énergie communicative. Elles adaptent des airs à danser de Haute-Bretagne et du pays Vannetais en s’inspirant de leur parcours musical aux influences diverses. Barba Loutig est aussi à l’aise dans le répertoire à danser, rythmé par leur jeu de tambours et tambourins, que dans celui des gwerzioù. Ce groupe est à l’image de la nouvelle scène traditionnelle bretonne : dynamique et créative.

Événement partenaire du Club Artistik Rezo

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Du folk-blues avec le groupe Gunwood en concert au New Morning le 7 juin
Agenda
49 vues

Du folk-blues avec le groupe Gunwood en concert au New Morning le 7 juin

Fort de la ribambelle d’éloges et de concerts qui avait logiquement suivi la sortie du saisissant Traveling Soul en 2017, le trio revient avec un deuxième album cousu de main de maître avec Jean Lamoot. 2022 n’a plus qu’à...

Le Pool revient au PopUp pour une soirée spéciale mois des fiertés : “Pool Lab #4 Pride”
Agenda
59 vues

Le Pool revient au PopUp pour une soirée spéciale mois des fiertés : “Pool Lab #4 Pride”

Afin d’accueillir le mois des fiertés, Le Pool présente ses artistes LGBTQ+ & Friends ! Artistes fier.e.s et réuni.e.s sur la scène du Pop Up du Label le temps d’une soirée où l’amour gagne toujours. Au programme de cette...

“Untitled 2022” : quand Alice Laloy rencontre le collectif Spat’Sonore au Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette
Agenda
58 vues

“Untitled 2022” : quand Alice Laloy rencontre le collectif Spat’Sonore au Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette

Alice Laloy se saisit de sa carte blanche pour rencontrer le collectif Spat’Sonore et créer avec eux une soirée improvisée. Une invitation à une soirée expérimentale, sonore et musicale. Les 20 et 21 mai au théâtre Le Mouffetard. Cette...