0 Shares 1218 Views

Outsider Art Fair 2020 – Une 8e édition digitale et une exposition à l’Hôtel Drouot

13 octobre 2020
1218 Vues

Foire de référence de l’art brut et outsider présente depuis 7 ans à Paris au moment de la FIAC, l’Outsider Art Fair adopte pour la première fois cette année un modèle hybride, comportant un volet digital et une exposition co-produite en partenariat avec l’Hôtel Drouot, 1re place d’enchères en France qui accueille déjà le programme des conférences de l’Outsider Art Fair Paris depuis 2017.

Une édition entièrement digitale de la foire

Suite au succès d’Art Brut Global – la première exposition en ligne lancée cet été, qui a réalisé un impressionnant volume de ventes et accueilli plus de 5000 visiteurs – la huitième édition de l’OAF Paris propose une version, uniquement accessible depuis le site outsiderartfair.com, encore plus performante, en mettant à la disposition de chaque exposant une salle d’exposition en ligne (SEL) accessible par le biais d’une nouvelle plateforme dont la création et la maintenance sont assurées par Artlogic. Utilisant une technologie de pointe, cette plateforme inclut des fonctionnalités comme la possibilité d’apprécier l’accrochage comme “sur le mur d’exposition” ou de zoomer sur un détail d’une œuvre. Elle donne également accès à près d’une vingtaine d’œuvres par exposant, à des biographies d’artistes, ainsi qu’à des liens hypertextes renvoyant vers le site de chaque galerie et vers leurs pages respectives sur les réseaux sociaux.

Sexual Personnae, l’exposition à l’Hôtel Drouot

Simultanément, la foire présente son « Curated Space » dans une salle de l’Hôtel Drouot. L’exposition Sexual Personae, sous le commissariat de Alison M. Gingeras, est dédiée à la représentation de figures féminines dans les œuvres avec une large sélection d’artistes autodidactes, outsiders et bruts.
Cette exposition offre un vaste panorama d’archétypes représentatif de cet art en marge, dont les “Vivian Girls” de Henry Darger, une vierge contemporaine d’Elisabetta Zangrandi et les photographies de la femme d’Eugene von Bruenchenhein en pin-up. Selon Alison Gingeras, “n’ayant pas eu à subir l’influence de l’art académique, ou la censure diligemment exercée par les grandes institutions artistiques sur les mœurs sociales, l’idée que ces outsiders se font de “la femme” en général, du féminin et du genre est donc sans doute moins lourdement conditionnée que celle des artistes modernes et contemporains.”

Toutes les œuvres sélectionnées seront exposées à l’Hôtel Drouot, et seront mises en vente sur le site Drouot Digital.

[Source : communiqué de presse]

Événement partenaire du Club Artistik Rezo

Articles liés

Vous avez aimé “La casa de papel” ? Alors retrouvez “El Professor” à l’Alhambra
Agenda
94 vues

Vous avez aimé “La casa de papel” ? Alors retrouvez “El Professor” à l’Alhambra

Un braquage entre amis ou en famille ça vous tente ? Une expérience immersive inédite, pour mettre son plan à exécution, El Profesor proposera de vous recruter. Du rire aux larmes, vous passerez par différentes étapes et dans différents...

Sobanova Dance Awards 2023 : ouverture des candidatures de la 7e édition
Agenda
88 vues

Sobanova Dance Awards 2023 : ouverture des candidatures de la 7e édition

Alors qu’Amalia Salle, lauréate 2021, vient de présenter sa création “Affranchies” au Festival Suresnes Cités Danse, Sophie Amri et Barbara van Huffel, fondatrices de l’association Sobanova, lancent les candidatures pour la 7e édition de leur concours de jeunes chorégraphes...

“Roméo & Juliette” repris par la Compagnie Raymond Acquaviva sur la scène du Lucernaire
Agenda
144 vues

“Roméo & Juliette” repris par la Compagnie Raymond Acquaviva sur la scène du Lucernaire

Une pièce planétairement connue, sans doute la plus célèbre, dont l’amour est le centre et qui fut déclinée de multiples façons depuis sa création en 1597. Roméo aime Juliette qui aime Roméo, mais la haine de leurs deux familles...