0 Shares 2524 Views

Ouverture du MAUSA Vauban à Neuf-Brisach

9 juillet 2018
2524 Vues

Cette année 2018, qui célèbre le 10e anniversaire de l’inscription de l’œuvre Vauban au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, sera l’année de l’ouverture du second Musée d’Art Urbain et du Street Art de France, le « MAUSA Vauban », qui s’installera au cœur de la Citadelle mythique de Neuf-Brisach, inscrite elle aussi au Patrimoine Mondial de l’UNESCO : inauguration le 7 juillet 2018.

Au cœur de l’Europe, dans le triangle Strasbourg – Bâle – Fribourg, desservi par des gares TGV et des aéroports internationaux, à 12km de la sortie d’autoroute A35 (Colmar) reliant la France, l’Allemagne et la Suisse en un point névralgique, le « MAUSA Vauban » pourrait être considéré comme le musée européen de l’art urbain !

Douze artistes internationaux vont investir les lieux sur plus de 1 000 m2, dès le mois de juin, pour y réaliser des installations et des performances hors normes. Levalet, Mesnager, Denis Meyers seront les premiers à intervenir dans les jours prochains avant d’être rejoints par les autres courant juin et début juillet, permettant au public d’assister au « work in progress » en attendant l’ouverture officielle le 7 juillet !

Levalet – Work in progress – Mausa Vauban. Juin 2018

Guy Denning – Work in progress – Mausa Vauban. Juin 2018

À peine arrivés en Alsace, sur le site du Mausa Vauban (Musée d’Art Urbain et du Street  Art) qui ouvrira ses portes le 7 juillet, au cœur de la Citadelle Vauban de Neuf-Brisach (inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, dont c’est la date anniversaire cet été) Levalet et Guy Denning ont été, avec Jérôme Mesnager, les premiers à investir le lieu pour réaliser chacun une oeuvre et une installation monumentales, dans les Casemates (salles de garde) qu’ils avaient choisies.

Des grands de l’art urbain

Peintures gigantesques et vibrantes pour Denning, sur le thème du réchauffement climatique, cher à l’anglais engagé. Installation hors normes, toujours pertinente et tout en finesse pour Levalet. Les deux artistes entament une résidence au rythme soutenue, avant de laisser place à Nasty, Denis Meyers, Seth, Joseph Ford ou C215, rejoints ensuite par Martin Whatson et quelques autres encore, qui composeront ce plateau des grands de l’art urbain. À eux 15 « ils ouvriront le bal » de la première saison du Mausa Vauban.

Le MAUSA de Forges de Baudin

Le 8 juillet 2017 s’ouvrait en France, au cœur de la Bourgogne-Franche Comté, sur le site industriel des « Forges de Baudin » (Jura) inscrit  à l’inventaire des Monuments Historiques, le MAUSA, premier Musée des Arts Urbains et du Street Art.

Véritable lieu de création et de production qui a accueilli dès ses 4 premiers mois d’existence plus de 15 000 visiteurs, le MAUSA présente sur une surface de 22 000 m2 une collection de plus d’une centaine de pièces exposant tous les grands noms du Street Art :
Keith Haring, L’Atlas, Rero, Keith Haring, Futura, JonOne, Seen,  Nasty, Villeglé,  M.Chat, Shepard Fairey, Mesnager, Banksy… ainsi qu’une série d’installations in-situ et de fresques réalisées par des artistes, précurseurs, grandes signatures et figures montantes venus de tous horizons.

Ce Musée, porté par Stanislas Belhomme, se caractérise également par la volonté de créer, dans le cadre de sa politique « hors-les-murs », d’autres MAUSA, véritables lieux de vie, de partage et d’échanges culturels dans différentes villes de France et d’Europe. Et toujours en investissant des lieux de « patrimoine historique » hors normes.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Sarah McKenzie – New Morning
Agenda
63 vues
Agenda
63 vues

Sarah McKenzie – New Morning

Dans le sillon de Diana Krall, l’australienne Sarah McKenzie s’impose parmi les grandes voix du jazz. Elle surprend par la pureté de son timbre de voix et un phrasé swing naturel. Que dire de mieux, une voix à part,...

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise
Spectacle
184 vues
Spectacle
184 vues

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise

La Villette accueille la grande épopée indienne du Mahabharata, épurée par la main d’un artiste japonais majeur : Satoshi Miyagi. Un voyage à travers l’imaginaire de l’humanité et de notre enfance : « Ce Mahabharata – Nalacharitam » est une...

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique
Agenda
78 vues
Agenda
78 vues

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique

CARNIVAL, un conte de cirque d’Eugène Durif avec des personnages grotesques faits de plastique, pantins de colle et de pétrole d’or… Un cirque automate où fildefériste, jongleur, contorsionniste, clown, trapéziste, roue Cyr… se jouent d’un manège d’animaux en toc....