0 Shares 486 Views

Porte B. inaugure sa nouvelle galerie avec l’exposition collective “No Man’s Land”

14 octobre 2022
486 Vues

Victor Cord’homme, "Le centre commercial", 2019, encres acryliques sur toile, 200 x 250 cm

En partant des décombres de son bâti originel, Porte B. s’est réappropriée ses matériaux et ses murs pour élaborer un nouveau type d’espace. Décloisonné et modulable, il s’adapte et se transforme au fil des interventions. C’est une plateforme en perpétuelle mutation, un espace de création perméable au monde. Pour son exposition inaugurale, Porte B. a symboliquement choisi d’étendre son terrain de jeu au-delà des murs de la galerie et d’interroger son environnement immédiat : la ville.

Intitulée No Man’s Land, cette exposition qui réunit sept jeunes artistes français et européens s’attache ainsi à remettre en perspective notre rapport à l’espace urbain. Tantôt poético-ludiques comme les combinaisons insolites de Victor Cord’homme, les collages numériques de Raphaël Guez ou les installations fragmentaires de Jeanne Varaldi et Vasco Mourão, tantôt intimes et troublantes avec les murs épidermes d’Amélie Bernard, les visions d’habitats déshumanisés de Vincent Marcq ou les vestiges enseignes de Prosper Legault, ces différentes appropriations de l’espace urbain viennent enrichir notre imaginaire pour nous permettre de repenser la ville et de l’habiter autrement.

Vincent Marcq, Swimming Pool (Série Outside), tirage blacklight et caisson lumineux, 50 x 32 cm

À propos de Porte B.

Fortes d’une expérience de plus de dix ans dans le milieu des galeries et du marché de l’art contemporain, Charlotte Delafond et Camille Merklen lancent en octobre 2022 Porte B., un nouvel espace dédié à l’art contemporain.

Loin des codes de la galerie d’art traditionnelle, Porte B. entend offrir à la scène artistique contemporaine et à ses amateurs un terrain de jeu propice à l’initiation, l’échange et l’expérimentation. À la fois ancrée dans le réel et en perpétuel décalage avec lui, Porte B. défend des pratiques artistiques qui cherchent à renouveler notre façon d’être et d’appréhender le monde. C’est un incubateur d’idées et de pratiques au service d’un art pluridisciplinaire, engagé et accessible.

Derrière le judas de la porte cochère, le hall d’entrée – pensé comme un sas de décompression – invite à se plonger directement dans le lieu d’exposition. Ici, les murs et le plafond sont autant d’espaces autonomes prêts à être investis par les artistes. Décloisonné et modulable, l’espace principal s’adapte et se transforme au fil des interventions. Les artistes, invités à développer leur travail in situ, sont amenés à sonder leur processus créatif. À travers une large programmation d’évènements artistiques et collaboratifs, Porte B. multiplie les media et les incursions dans la création contemporaine.

Vue de l’exposition No Man’s Land à la Galerie Porte B – Paris Xe

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Ce week-end à Paris… du 3 au 5 février
Art
58 vues

Ce week-end à Paris… du 3 au 5 février

🎵IT’S THE FINAL COUNTDOOOOOOOWN !! 🎵 Plus que quelques heures avant le début du week-end. Savez-vous déjà comment l’occuper ? Si non, pas d’inquiétude : l’équipe d’Artistik Rezo vous a concocté un programme riche en activités culturelles. Vendredi 3...

“DUST NOISE”, une exposition à découvrir à la galerie Le Réservoir Paris
Agenda
57 vues

“DUST NOISE”, une exposition à découvrir à la galerie Le Réservoir Paris

Le Réservoir Paris est heureux de vous convier au vernissage de l’exposition DUST NOISE, une exposition collective qui réunit pour la première fois les oeuvres de Charlie Verot et Swann Ronne, le vendredi 10 février de 18h à 21h...

“Merci Francis” : les Coquettes arrivent au Grand Point Virgule
Agenda
49 vues

“Merci Francis” : les Coquettes arrivent au Grand Point Virgule

Les Coquettes sont plus qu’un trio aux 450.000 spectateurs conquis : elles sont un service de santé public ! Un grand bol d’air frais. Un trio qui titille et torpille les idées reçues. Un show ébouriffant qui fédère Télérama,...