0 Shares 471 Views

Prolongez votre été avec le festival Jazz à la Villette à la rentrée

Depuis 2002 et sa résurrection sous un nouveau nom, Jazz à la Villette prolonge votre été avec un large éventail musical au sein duquel le pointu côtoie l’inopiné. Été indien ou non, le festival coproduit par La Villette et la Philharmonie de Paris illumine la rentrée et fait briller toutes les nuances du jazz.

Pour cette 18e édition, Jazz à la Villette, coproduction de la Philharmonie de Paris et de la Grande Halle de la Villette, met Paris, La Havane, Soweto, New York, Londres et Bamako à la même heure. Il croise les genres et les tendances, du free jazz au hip-hop, offrant ainsi un panorama vivant d’une musique toujours en mouvement.

Cette année, le festival évolue vers davantage de concerts en format debout afin de diversifier plus encore la programmation et les publics, souvent en présentant trois formations par soir, pour accompagner le dynamisme actuel d’une scène jazz tournée vers un public plus jeune et plus nombreux : plus de 30 000 festivaliers attendus pour 50 formations.

Les têtes d’affiche et légendes, marqueurs de la programmation, sont là : Marcus Miller, Lee Fields, Omara Portuondo dont ce sera la dernière tournée, Oumou Sangaré, Kenny Garrett, Archie Shepp, Yasiin Bey (a.k.a. Mos Def), Joshua Redman… Elles croiseront les nombreux talents qui écrivent le jazz de demain : Emma-Jean Thackray, Maisha, Laurent Bardainne, Ghost-Note, Kokoroko, Christian Sands, Arnaud Dolmen, Kamaal Williams, Jaimie Branch, Delvon Lamarr, Marquis Hill…

Kenny Garrett & Common © M. Guthfreund

Ensuite, deux créations à ne pas rater vont rythmer cette édition. En clôture du festival, la création événement “Respect to Aretha” rend hommage à la Queen of Soul disparue en août 2018. Sous la direction musicale de la formation new-yorkaise Antibalas, cette soirée réunit chanteuses et chanteurs de premier plan (Betty LaVette, Nona Hendryx, José James, Alice Russell, Zara McFarlane) pour célébrer la musique d’Aretha Franklin. La rencontre exclusive et à haute valeur énergétique entre les Sud-Africains de BCUC et les Anglais de Sons of Kemet, deux des formations les plus explosives du moment, s’annonce également comme un temps fort du festival.

Ne manquez pas non plus le Bal swing du festival, en plein air, sous le péristyle de la Grande Halle. C’est gratuit !

À travers une série de douze concerts, Under The Radar, temps fort à part du festival, continue son développement et nous emmène à la rencontre d’artistes-explorateurs faisant la part belle à la musique improvisée et aux projets inclassables. Ce programme est rendu possible grâce aux partenariats noués au fil des ans avec des lieux de créations de l’Est parisien (L’Atelier du Plateau, La Dynamo de Banlieues Bleues, Le Studio de l’Ermitage, Villette Makerz).

Les plus jeunes ont aussi leur festival avec la série Jazz à la Villette for kids proposant des concerts et ateliers à faire en famille.

© Hartland Villa

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Léo Dorfner : “J’envisage mes aquarelles comme des films ou des poèmes”
Art
148 vues

Léo Dorfner : “J’envisage mes aquarelles comme des films ou des poèmes”

Les aquarelles de Léo Dorfner captivent, fascinent, tant par leur réalisme que par leur beauté. Des gros plans de la peau, des yeux, des mains et de la bouche, interviennent comme capteurs émotionnels et sensoriels que l’artiste met au...

Jacques Weber fait sa Crise de Nerfs
Spectacle
323 vues

Jacques Weber fait sa Crise de Nerfs

A 71 ans, celui qui incarnait Cyrano de Bergerac dans le film de Jean-Paul Rappeneau remonte sur les planches sous la direction du metteur en scène allemand Peter Stein au Théâtre de l’Atelier. Trois courtes pièces de Tchekhov, dont...

“Avalanches”, le nouveau clip de Thelma
Agenda
214 vues

“Avalanches”, le nouveau clip de Thelma

Thelma, deux voix en fusion, brutes et sensuelles, scandent comme un chant de guerre et les humeurs capricieuses des jours. Les rythmes ont le pas lourd, les basses tonnent dans la poitrine et la posture est ambitieuse. Tout commence sur les bancs de l’école...