0 Shares 305 Views

Rotterdames et son Paradis Perdu à la Boule Noire

26 janvier 2019
305 Vues

Mer d’huile, bourrasques, vagues à l’âme et flots colorés.

Comme l’illustre la pochette du premier album de ROTTERDAMES, jeune powertrio manceau, le rock est une affaire de météo, les humeurs variant selon la forme des nuages, en attendant les pluies de décibels.

Antoine, Louis et Marc l’illustrent «d’un mélange de pop lumineuse et de rock plus sombre, la soif de croquer la vie et le spleen». Ces trois-là ne sont pas des sauvageons, ils jouent un rock léché, lettré, dans la veine d’un Revolver ou d’un Radio Elvis. Ils ont beau avoir rêvé en anglais durant leur adolescence, ils chantent dans la langue de Molière, lorgnant tout aussi bien les Rolling Stones que Serge Gainsbourg. Ils ont beau avoir vingt ans et des poussières, cela fait des années qu’ils courent les scènes hexagonales. 

[Source : communiqué de presse]

 

Articles liés

Elle et Lui avec Isabelle Mergault et Laurent Gamelon au théâtre des Nouveautés
Agenda
33 vues

Elle et Lui avec Isabelle Mergault et Laurent Gamelon au théâtre des Nouveautés

Les choses ne sont déjà pas toujours faciles entre maris et femmes mais quand les maris se mettent à être des femmes, alors là… Patricia (Isabelle Mergault) n’en peut plus d’être la femme au foyer qui s’occupe de tout...

Exposition Substances #2 à la Teodora Galerie
Agenda
38 vues

Exposition Substances #2 à la Teodora Galerie

Le cycle d’événement «SUBSTANCES» se poursuit autour de la matière de l’or, matière fascinante, mise à l’honneur dans toutes ses facettes, dans cette seconde partie de l’exposition. Travail à la feuille d’or, peinture des étoffes d’orient, les artistes nous...

Nicolas Folmer et Daniel Humair Quartet en concert au Sunset Sunside
Agenda
28 vues

Nicolas Folmer et Daniel Humair Quartet en concert au Sunset Sunside

Pour sa carte blanche, Nicolas Folmer invite Daniel Humair. Ces deux artistes majeurs de la scène jazz ont développé une étroite complicité. Complicité gravée sur deux albums marquants « Lights » (2012) puis « Sphère » (2014), salués par...