0 Shares 762 Views

Stéphanie Jarroux dans Bio et barge – Comédie des 3 Bornes

28 août 2018
762 Vues

Elle est barge. Faut dire qu’elle aussi a sa dissonance cognitive : elle est bio la semaine et Mojito le week-end.

 

Tout ça, à cause de l’allaitement. Alors qu’elle était salariée dans une belle boîte, elle a tout plaqué pour vous raconter son mec en stage de sexe tantrique et d’hipster, ses “mercredis t’es punie” (pas d’école mais y’a poney) et la communication non violente où tu apprends à bien fermer ta g…, ses cours de zook-zumba pour faire tomber sa coupe menstruelle, restée coincée.
Et ce n’est pas fini. Cette jolie bio, totalement barrée, vous livre un texte abordant des sujets modernes et nouveaux aux théâtre, vous concernant tous. “Être bio c’est bien, mais qu’est ce que c’est chiant parfois !” Stéphanie Jarroux est aussi touchante, coquine et percutante avec tous ses trucs pour aller mieux, aller bien, aller tout court.

Le mot de Stéphanie…
Jouer, c’est écrire le monde pour l’expérimenter. « J’écris et je joue pour que les mots éclatent de rire, pétillent comme des bulles de champagne, dessinent un sourire aux lèvres, pansent les égratignures comme les plus grosses blessures, voyagent et trouvent refuge dans le coeur des femmes et des hommes. »

« Etre bio » aujourd’hui n’est pas seulement une affaire d’alimentation labellisée, mais c’est aussi une histoire de développement personnel, de communication non violente qu’on choisit de suivre pour ses enfants, d’épanouissement dans sa sexualité de femme…Oui mais voilà, ces changements aussi importants et positifs soient-ils, sont parfois chiants à appliquer ! Faut pas avoir peur de le dire ! « Bio et barge » est le spectacle d’une génération ambivalente : on fait attention à ce qu’on mange et en même temps on n’est pas contre une soirée Mojito avec une petite clope. On pratique le yoga sans trop savoir pourquoi, on consomme des méthodes pour aller bien quitte à en faire des burn out. Et ouais ! Et si on assumait cette ambivalence en prenant ce qu’il y a à prendre sans perdre son sens de l’humour et de la dérision ? Chiche ?!

Si on creuse un peu Stéphanie n’a pas fait de burn out quand elle a quitté son job de rédac chef du magazine Feminin Bio qu’elle occupait depuis 7 ans. Elle a fait un pot de départ joyeux pendant lequel elle a invité toute sa boîte à voir très bientôt son spectacle !

Car Stéphanie a un rêve depuis toute petite, c’est faire rire les gens et comme elle ne voulait pas arriver en retard au rendez-vous de sa vie, elle a sauté du train train quotidien pour commencer une nouvelle aventure : la scène, embarquant avec elle ses trois filles et son compagnon.

La quarantaine cow-boy et chevelue, elle ouvre les placards de sa vie où sont posés en vrac son mec hipster, les joies de la « parentalitude », ses expériences chelous avec un tire-lait et une coupe menstruelle, son ras-le-bol des gens qui mangent des graines germées en faisant des salutations au soleil, sa vénération au Dieu Clitoris.

Elle tente des trucs, se démène pour faire co-exister sa vision « bio » de la vie avec sa vision « mojito » de ses envies, ça marche ou pas, l’important c’est de partager tous ensemble des émotions, de sentir qu’en une heure, on peut faire péter les verrous intérieurs et tenter l’expérience du rire qui soulage, qui fait du bien, qui répare. Elle a l’envie, elle n’a qu’une vie, elle fonce !

[ Source texte : communiqué de presse ]

Articles liés

Dinard Film Festival 2018 – 29e édition – Les films en compétitions
Agenda
35 vues
Agenda
35 vues

Dinard Film Festival 2018 – 29e édition – Les films en compétitions

Véritable vitrine d’un cinéma vif et actuel, à la fois pointu et populaire, le Dinard Film Festival tiendra sa 29e édition du 26 au 30 septembre 2018 en proposant une programmation « so british » ! Pendant 5 jours,...

Infidèles, adultère créatif au Théâtre de la Bastille
Spectacle
106 vues
Spectacle
106 vues

Infidèles, adultère créatif au Théâtre de la Bastille

Les collectifs tg Stan et de Roovers enchevêtrent deux textes d’Ingmar Bergman, le scénario Infidèles et l’autobiographie Lanterna magica. Figure centrale parmi les quatre protagonistes, le célèbre cinéaste qui aurait eu 100 ans en juillet dernier, est à la...

Pentti Sammallahti – Maison de la Photographie Robert Doisneau
Agenda
32 vues
Agenda
32 vues

Pentti Sammallahti – Maison de la Photographie Robert Doisneau

Certaines photographies demandent à être regardées face à soi, encadrées et accrochées sur un mur, pour être appréciées à leurs justes valeurs. Pentti Sammallahti tire lui-même ses épreuves avec un talent immense et ses chefs-d’œuvre de nuances (n’ayons pas...