0 Shares 485 Views

Tenir les murs – film de Mehdi Meddaci – La Femis

21 février 2012
485 Vues
Tenir les murs - film de Mehdi Meddaci - La Femis

Tenir les murs - film de Mehdi Meddaci - La Femis::

Une disparition arrive comme un point de départ pour Saïd, son fils Tarek et peut être pour celui qui « regarde ». la perte et l’ennui rendent le corps impulsif et fuyant. Éclairé par une lumière solaire, il faut partir, tenter de voir d’autres images, ils vivent leurs exils, forcément différents.

Mehdi Meddaci est né en 1980 à Montpellier, il vit et travaille  à Paris. Il est diplômé du Fresnoy Studio National des Arts Contemporains (en 2008) et de l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles. Il a participé à de nombreuses expositions individuelles et collectives et a été resident au CentQuatre Paris, à Damas, Alexandrie, Beyrouth et Toulouse. Très rapidement, il a orienté son travail sur les fondements d’une possible mémoire des migrations et des déplacements et de son impact dans la conscience profonde d’un cycle. Il tente d’établir l’idée d’un exil obsessionnel des populations, et plus particulièrement méditerranéennes. Cette mixité culturelle est une inspiration permanente pour Mehdi Meddaci qui travaille sans cesse sur les images et leurs représentations.

Le travail plastique de Mehdi Meddaci demeure distancié., il peut être de l’ordre du « poétique », et témoigne d’un attachement profond à l’espace méditerranéen. Il se construit par strates successives sous forme de dispositifs ou de modules autonomes comme Alger la blanche, Lancer une pierre, Murs, Tenir les murs qui mettent en résonance photographie, vidéo et cinéma. À l’image de cette « mer au milieu des terres », tout dans ses œuvres réside dans le déplacement, l’intervalle, l’espace « entre », entre le son et l’image, entre le document et l’artifice, entre une rive et l’autre, entre mémoire et utopie, entre le vacillement des corps et la prégnance des paysages. Les images de Mehdi Meddaci montrent de manière littérale ou métaphorique, un corps immergé entre deux rivages. Des personnes cadrées frontalement, mais absentes, ancrées dans un décor et un contexte sociopolitique fort, mais en errance profonde.


Tenir les murs

Film de Mehdi Meddaci

Son : Raphael Henard // Image : Raoul Rodriguez

Le 27 février 2012 à 20h, entrée libre

La Femis
Salle Jean Renoir
6, rue Francoeur
75018 Paris
M° Lamarck-Caulaincourt ou Jules Joffrin

www.lafemis.fr

Articles liés

L’ordre des choses – Théâtre de la Michodière
Agenda
32 vues
Agenda
32 vues

L’ordre des choses – Théâtre de la Michodière

A soixante ans Bernard Hubert s’est enfin fixé et vit le parfait amour avec Juliette qui a plus de vingt ans de moins que lui. Bernard Hubert et Juliette sa jeune compagne voient débarquer, Thomas, un séduisant trentenaire qui...

Sébastien Giray – Un bonheur acide !
Agenda
29 vues
Agenda
29 vues

Sébastien Giray – Un bonheur acide !

Dans ce nouveau spectacle d’humour musical, Sébastien Giray s’acharne à « trouver le bonheur » ! Malgré les coups portés par le quotidien, il élabore une stratégie toute personnelle… Textes percutants et incisifs, chansons drôlissimes, il propose un one-musical subversif...

« Quelque part dans le désert » – Ron Amir – Musée d’Art Moderne
Agenda
33 vues
Agenda
33 vues

« Quelque part dans le désert » – Ron Amir – Musée d’Art Moderne

Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris accueille, du 14 septembre au 2 décembre, l’exposition « Quelque part dans le désert » du photographe israélien Ron Amir présentée au Musée d’Israël à Jérusalem en 2016. Composée de...