0 Shares 1761 Views

The Fifth Element Collection, Laurel Holloman – Galerie Joseph Froissart

3 juillet 2014
1761 Vues
laurel

The Fifth Element Collection

De Laurel Holloman

Du 13 au 20 juillet 2014

Tous les jours de 11h à 19h

Entrée libre

Galerie Joseph Froissart
7, rue Froissart
75003 Paris
M°Les Filles du Calvaire

www.galerie-joseph.net

Du 13 au 20 juillet 2014

Laurel Holloman est une artiste dont le talent démontre une profonde connaissance de l’utilisation des techniques de la couleur. Ses oeuvres sont une combinaison solide d’études de formations académiques mêlée à une dimension poétique et à une aptitude à la transmission communicative. Laurel tire clairement son inspiration dans la meilleure tradition de l’art abstrait, allant de Marlene Dumas à Georgia O’Keefe et surtout à Paul Jenkins.

La principale caractéristique de son travail artistique est certainement l’utilisation de la couleur et de la lumière, obtenues par des coups de pinceau montrant une progression dans l’exécution et qui étalent avec facilité, une variété infinie de nuances et de sensations. Ainsi, dans les oeuvres de Laurel Holloman, la couleur est la clé pour capter l’attention du spectateur. Dans ses peintures, les traits de couleur sont les dépositaires d’idées et de sentiments qui s’élèvent comme des fantômes et les coups de pinceau contribuent à leur donner une forme et une perception, révélant l’essence et la sophistication de cette artiste. Les créations de cette exposition, semblent avoir trouvé leur inspiration au cours de l’exécution
elle-même, comme si un vent créatif avait aidé à déplacer le pinceau de Laurel, dans un mouvement anarchiste qui suit une direction, en fait « sa direction », apparemment variable, ce qui nous amène à voyager d’une peinture à une autre. (Marco O. Avvisati de Martino)

Le cinquième élément est souvent désigné par de nombreux philosophes comme l’élément immatériel. Il s’agit de la matière non tangible qui nous relie les uns aux autres et à la terre. Pour beaucoup, il a souvent été décrit comme « l’amour ». Sophocle a appelé le Cinquième Élément « la quintessence ». Il s’agit de tout ce que nous ne pouvons pas comprendre et pourtant, c’est ce qui nous unis et réunis.
Les 28 tableaux de cette exposition, répartis dans les différentes pièces de la galerie, reflètent visuellement les quatre principaux éléments. La Terre, l’Air, l’Eau et le Feu sont thématiquement représentés dans chaque pièce.

Le mystérieux « Cinquième Elément » est suggéré dans l’émotion dégagée par chaque tableau. Je voulais capturer la liberté d’un oiseau en vol, la passion colorée d’un feu flamboyant, la main salvatrice d’une noyade, ou tout simplement, un bouquet de ballons s’éloignant vers le ciel. Le style, l’émotion et la couleur varient dans chaque pièce. Certains tableaux sont plus petits et composés à coup de pinceau étroit et léger et d’autres sont chargés de matière et révèlent des couches métalliques et de résines. Plusieurs oeuvres sont influencées par le symbolisme et proposent leur propre langage secret de la connectivité. L’élément Terre a été spécialement conçu pour le sous-sol de la galerie et l’étage supérieur est réservé au Feu. Les pièces avant de la galerie explorent l’élément Air et dans la pièce arrière apparait progressivement, l’image de l’Eau, mon élément préféré. (Laurel Holloman)

Articles liés

L’ordre des choses – Théâtre de la Michodière
Agenda
32 vues
Agenda
32 vues

L’ordre des choses – Théâtre de la Michodière

A soixante ans Bernard Hubert s’est enfin fixé et vit le parfait amour avec Juliette qui a plus de vingt ans de moins que lui. Bernard Hubert et Juliette sa jeune compagne voient débarquer, Thomas, un séduisant trentenaire qui...

Sébastien Giray – Un bonheur acide !
Agenda
29 vues
Agenda
29 vues

Sébastien Giray – Un bonheur acide !

Dans ce nouveau spectacle d’humour musical, Sébastien Giray s’acharne à « trouver le bonheur » ! Malgré les coups portés par le quotidien, il élabore une stratégie toute personnelle… Textes percutants et incisifs, chansons drôlissimes, il propose un one-musical subversif...

« Quelque part dans le désert » – Ron Amir – Musée d’Art Moderne
Agenda
33 vues
Agenda
33 vues

« Quelque part dans le désert » – Ron Amir – Musée d’Art Moderne

Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris accueille, du 14 septembre au 2 décembre, l’exposition « Quelque part dans le désert » du photographe israélien Ron Amir présentée au Musée d’Israël à Jérusalem en 2016. Composée de...