0 Shares 855 Views

WHITE BOX – Le nouvel espace dédié aux œuvres vidéos et médiatiques du Centre Wallonie-Bruxelles

5 juin 2020
855 Vues
CWB

© ADAGP Pierre-Jean Giloux. Courtesy the artist and Solang productions

Loin de constituer un mausolée d’orientations consolidées autour de l’héritage patrimonial de la culture belge francophone, le Centre promeut la création contemporaine dans sa transversalité et sa porosité. Au travers d’une programmation résolument transdisciplinaire, le Centre développe un nouvel espace dédié aux œuvres vidéos et médiatiques: la WHITE BOX.

La programmation de cet espace en saison 2020#FUTURS SPECULATIFS agrège une série de d’oeuvres dont des productions accompagnées par WIELS, Centre d’Art Contemporain (Bruxelles).

PIERRE-JEAN GILOUX / METABOLISM _ INVISIBLE CITIES – (2015) / WHITE BOX, VIDÉO

Première œuvre de la capsule « White Box » dédiée aux propositions médiatiques et présentée dans le cadre du cycle « Espaces spéculatifs » de la Saison 2020#Futurs spéculatifs.

D’abord évoqué en 1966, dans Les mots et les choses, et puis formalisé dans une conférence donnée en mars 1967 au Cercle d’études architecturales de Paris1, Michel Foucault propose le terme d’« hétérotopie » pour réfléchir aux espaces « absolument différents » – les espaces autres comme localisation physique de l’utopie, qu’ils soient initiatiques, transgressifs ou stimulants. L’hétérotopie est à comprendre dans sa dimension de réflexion sur la spatialité et elle amène à une réflexion sur la temporalité, qui est autre également et devient hétérochronie. Les concepts respectivement d’hétérotopie et de TAZ- temporary autonomous zone – d’Hakim Bey ont inspiré l’origine de ce cycle Espaces spéculatifs.

©-ADAGP-Pierre-Jean-Giloux.-Courtesy-the-artist-and-Solang-productions

Au travers de la première édition du cycle « Espaces spéculatifs », ce qui sera sondé sont les recherches sur les « espaces autres » qui abritent de « pensées autres » ; les enclaves qui tracent une discontinuité. L’objet du cycle : les scénarios relatifs à nos territoires de vie et d’expression qui sont avancés par des artistes –  les métamorphoses de la notion de territoire.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Le festival Clignancourt présente sa nouvelle édition de “Danse Sur Les Rails”
Agenda
59 vues

Le festival Clignancourt présente sa nouvelle édition de “Danse Sur Les Rails”

Au sortir de l’été, les Jardins du Ruisseau vous donnent rendez-vous le 18 et 19 septembre, pour la 9ᵉ édition du festival Clignancourt “Danse Sur Les Rails”. Dans l’écrin de nature de la Petite Ceinture, oasis de verdure protégée...

Echappée belle à La Bonne Maison
Art
217 vues

Echappée belle à La Bonne Maison

Situé sur la colline de Sainte-Foy-lès-Lyon, à la Mulatière, La Bonne Maison est un vrai jardin secret où la part belle est faite aux fleurs. La propriétaire Odile Masquelier, s’attache depuis des dizaines d’années à faire de ce lieu...

Festival off d’Avignon 2021 : Le grand retour
Spectacle
167 vues

Festival off d’Avignon 2021 : Le grand retour

Après la saison blanche que fut 2020-2021 pour le spectacle vivant, ce festival off d’Avignon est une véritable bouffée d’oxygène, tant pour le public que pour les artistes. Une fois de plus, il est difficile de choisir entre toutes...