0 Shares 1217 Views

Bodman : “Je veux faire rêver les gens avec ma peinture”

Tamika Cuedor 17 juin 2020
1217 Vues

L’artiste peintre de seulement 21 ans, nous raconte comment il est passé de joueur de foot à artiste affirmé. 

Comment avez-vous découvert votre attrait pour la peinture ?  

Le dessin n’a jamais été au premier plan pour moi. Ma mère travaille à l’hôpital, mon père est pasteur et moi j’étais dans une école de foot. Un jour je me suis blessé et je n’ai jamais pu reprendre le foot. J’avais une option dessin de 2h par semaine, on me complimentait beaucoup. Démoralisé de ne plus pouvoir jouer au foot, un samedi où j’avais habituellement match, je me suis questionné sur ce que j’allais faire de ma vie et j’ai dessiné. Ce moment a marqué le passage de l’ancien au nouveau moi. Je ne me sentais plus à ma place dans mon école, j’ai alors décidé d’aller étudier dans une école d’art où j’étudie encore maintenant.

J’ai aussi beaucoup été influencé par mon oncle, quand j’allais chez ma grand-mère je dessinais et il m’a apprit à faire une voiture en perspective en utilisant 2 points de fuite. 

Sur quel support travaillez-vous ? Avec quel matériel ?

J’utilise de la peinture à l’huile sur toile. Je n’ai jamais aimé l’acrylique ou la gouache. J’utilise également du fusain. 

Quels artistes vous inspirent ?

Caspar David Friedrich et Georges de La Tour, ou encore Butler Archives, son esprit, son minimalisme m’ont donné envie de faire de l’art. J’adore aussi le photographe Gordon Park, il a photographié une robe Chanel et il a dit que ça lui rappelait le sang d’un noir en train de se faire tabasser par la police. L’émotion qui est présente dans ses photos me touche énormément.

Il y a également Chris Brown, il travaille énormément, il peut sortir beaucoup sons et j’admire cela ou encore Travis Scott et Tupac, ce sont des artistes qui m’inspirent.

Il y a t-il un projet que vous rêvez de réaliser ?

Je veux que mon oeuvre soit reconnue, pas moi en tant qu’artiste mais vraiment mon travail. Dans tout les cas je ne signe pas mes oeuvres, je veux toucher les gens, leur ouvrir les yeux sur certains sujets. Les relaxer, leur montrer un moment ou une vie qu’ils ont envie de vivre.

Rêver est pour moi quelque chose d’essentiel qui nous détend et nous permet de nous échapper dans un monde différent. Je veux faire rêver les gens avec ma peinture.

Que cherchez-vous à montrer dans vos oeuvres ? 

Je peins selon mon ressenti, je veux montrer le moment, le quotidien. Ma dernière peinture montre une femme et un homme dans un lit, c’est un moment que j’ai vécu, qui me touche et malgré nos différences il y a des expériences comme celle-là que l’on vit tous.  Et politiquement je veux montrer ma vision. 

Si vous pouviez être une peinture laquelle seriez-vous ? 

Je serai le Radeau de la méduse de Théodore Géricault. On y voit un bateau, l’océan où le vent a fait ses ravages et le seule homme debout est un noir. C’est symbolique. La composition est impressionnante et le message est fort. 

Découvrez plus amplement son travail sur son compte Instagram. 

Propos recueillis par Tamika Couedor

Articles liés

Nomi-Nomi présente son nouveau spectacle musical “Dans Ma Ville” au Théâtre Lepic
Agenda
55 vues

Nomi-Nomi présente son nouveau spectacle musical “Dans Ma Ville” au Théâtre Lepic

Nomi-Nomi, révélation du spectacle pour enfant, vient jouer son nouveau concert-spectacle Dans Ma Ville à Paris au Théâtre Lepic jusqu’au 2 janvier 2022. La ville de Nomi-Nomi c’est Paris. Mais cela pourrait être tout aussi bien être la vôtre. Micro...

La Fracture – de Catherine Corsini en sélection officielle pour la compétition du Festival de Cannes
Agenda
75 vues

La Fracture – de Catherine Corsini en sélection officielle pour la compétition du Festival de Cannes

Raf (Valéria Bruni Tedeschi) et Julie (Marina Foïs), un couple au bord de la rupture, se retrouvent dans un service d’Urgences proche de l’asphyxie le soir d’une manifestation parisienne des Gilets Jaunes. Leur rencontre avec Yann (Pio Marmaï), un...

La compagnie XY et le chorégraphe Rachid Ouramdane présentent Möbius à La Villette
Agenda
56 vues

La compagnie XY et le chorégraphe Rachid Ouramdane présentent Möbius à La Villette

Pour la première fois, la compagnie XY, dont les spectacles “Le Grand C” et “Il n’est pas encore minuit…” avaient enchanté La Villette en 2012 et 2015, s’est associée avec le chorégraphe Rachid Ouramdane. Forts de leurs expériences artistiques respectives, ils se...