0 Shares 1386 Views

Ce week-end à Paris… du 3 au 6 juin

Premier week-end de juin avec en prime un jour férié ! Alors profitons-en, d’autant plus, pour nous nourrir de grand air et de culture. Artistik Rezo sera votre guide pour ces prochains jours…

Vendredi 3 juin

Commençons ce week-end en beauté et à Nanterre pour le festival des arts de la rue : Parade(s)

Avec près de 40 compagnies accueillies, le festival Parade(s), entièrement gratuit et accessible à toutes et tous, réenchante Nanterre pour un week-end de fête et de découvertes artistiques du 3 au 5 juin. Retrouvailles et bonne humeur seront les maîtres mots de ces trois jours de festival. Au programme : cirque, danse, théâtre, musique, bal, installations, marionnettes, performances… pour une grande fête du spectacle dans les rues du centre-ville de Nanterre.

Du théâtre ? Noces de Corail est à voir au Funambule Montmartre

Elle et Lui.
Une histoire racontée par leur enfant, Agathe.
Une histoire d’amour extra-ordinaire !
C’est beau, Ça gratte, ça pique, ça brûle aussi.
Ce spectacle est une ode à la vie, truffée d’amour, de poésie, d’humour et de liberté !

Tout est dit ! Noces de Corail, une pièce de Laure Loäec à découvrir au Funambule Montmartre à 21h

Au cinéma, le Forum des Images vous invite à redécouvrir Don’t Come Knocking de Wim Wenders sorti en 2005.

Un acteur vieillissant, ancien héros de westerns, déserte soudain le tournage d’un film et part sur les traces de son passé… Ce road movie mélancolique retrouve le souffle lyrique de Paris, Texas. Avec Sam Shepard et Jessica Lange.
Le Forum des Images propose jusqu’au 7 juillet les “Fantômes du Western” et selon Clint Eastwood, l’Amérique n’aurait inventé que le jazz et le western. Si le genre a fondé l’Amérique, il a aussi fondé son cinéma : la conquête, les frontières, la violence comme horizon. Que nous dit encore le western ? En cinquante films, exploration d’un genre qui a su s’inviter dans tant d’autres.

Don’t Come Knocking de Wim Wenders © Collection Christophel


Samedi 4 juin

Assistez à la performance de la street artist moldave Izzy Izvne au MUR Oberkampf à partir de 10h

Son style s’inscrit dans des formes en 3D et dans la calligraphie dans lesquelles elle puise son énergie intérieure pour faire “respirer” ses murs. Son œuvre est une ouverture sur des choses non découvertes. “Qui peut imaginer à quel point la réalité peut être profonde à l’intérieur du mur ? Combien le cosmos peut être illimité au-dessus de nous ? Combien coloré peut être le monde à l’intérieur de chaque personne discrète, que nous rencontrons dans les rues, dans le métro, dans les magasins ? Nous perdons tant de moments de la vie qui nous entoure simplement parce que nous sommes trop occupés chaque jour pour nous arrêter et ouvrir nos yeux et notre âme.” Izzy Izvne essaie de montrer à travers son art la profondeur d’une réalité que nous ne pouvons pas sentir, mais que nous devons essayer d’ouvrir.

© Izzy Izvne

Héroïnes romantiques : la nouvelle exposition du Musée de la Vie romantique vous attend !

Qui sont les héroïnes du romantisme et comment sont-elles représentées dans les arts au XIXe siècle ? Le musée de la Vie romantique explore ces questions avec l’exposition Héroïnes romantiques. Grâce à une sélection d’une centaine d’œuvres, l’exposition invite le public à découvrir des héroïnes revisitées ou inventées par le romantisme : Héroïnes du passé, Héroïnes de fiction et Héroïnes en scène. Ce parcours en trois temps permet de tisser des liens entre les Beaux-arts, la littérature et les arts de la scène qui jouent au XIXe siècle un rôle majeur dans la diffusion d’un héroïsme féminin aux accents tragiques.

Léopold Burthe (1823 – 1860), Ophélia, 1852, huile sur toile, 62,3 x 100,3 cm, Poitiers, Musée Sainte-Croix © Musées de Poitiers / Christian Vignaud

L’Académie du climat accueille le Festival Culture Océan pour petits et grands

Proposé par la Fondation Tara Océan et l’Académie du Climat, le Festival Culture Océan met un coup de projecteur sur le rôle essentiel de l’Océan pour notre planète, et propose de porter un nouveau regard sur les mers du monde entier à travers des rencontres, des expositions et des ateliers. En s’appuyant sur les travaux réalisés lors des missions de la Fondation Tara Océan, vous explorerez l’Océan de façon rigoureuse, ludique et artistique, et comprendrez en quoi cette immense étendue d’eau est la clé de la vie sur terre.
De 14h à 19h – Gratuit – Certains ateliers sont sur inscription

Clôturons ce samedi avec le Festival Marvellous Island, de l’électro sur la plage à 30 min de Paris

La 10e édition de Marvellous Island se tiendra les 4 & 5 juin 2022, dans sa configuration traditionnelle à savoir de midi jusqu’à cinq heures du matin sur la Plage de Torcy en Seine-et-Marne. Un cadre idyllique à quelques stations de RER de Paris où étendues verdoyantes et lac rafraichissant offrent des paysages aux ambiances estivales. Le line up : Trym // COLOR / Sweely / Kevin de Vries / HenrikSchwarz / WhoMadeWho / Sébastien Léger / Paula Temple / Len Faki – Official / Denis Sulta / KiNK / French79 / Ben Klock / 999999999 / stephanbodzin / Mall Grab / Dave Clarke / Boris Brejcha


Dimanche 5 juin

De passage sur les Champs-Élysées, arrêtez-vous au Bicolore – La Maison du Danemark et admirez les œuvres de Jesper Christiansen

Le Bicolore accueille, jusqu’au 31 juillet, l’exposition Temps, peintures et nota bene du peintre danois Jesper Christiansen considéré comme le plus grand peintre de paysage contemporain du Danemark. Depuis son atelier à Odsherred, il recrée le monde en grandes toiles détaillées, émaillées de perspectives et de décalages. Le monde de Jesper Christiansen est une description complexe, fragmentée et kaléidoscopique de la réalité telle que nous la connaissons. Le temps, le lieu, le genre se mêlent, les perspectives sont distordues et les mots et les images se retrouvent côte à côte ; des formules sur le monde forment un entrelacs avec des paysages, des intérieurs et des perceptions de l’espace fourmillant de détails.

Non loin du Bicolore, rejoignez le centre d’art urbain flottant Fluctuart pour une rencontre / dédicace avec Gérard Zlotykamien

Le Bookshop de Fluctuart reçoit Gérard Zlotykamien de 15h à 17h pour une séance de dédicaces de sa monographie en collaboration avec la galerie Mathgoth. Cette première monographie consacrée à Gérard Zlotykamien propose une traduction anglaise des textes de Stéphanie Lemoine. L’ouvrage contient les témoignages de plusieurs personnalités ayant côtoyé l’artiste au long de sa carrière. On y retrouve notamment les témoignages de Miss Tic, agnès b., Invader, Blek le Rat, Jef Aérosol, Jean Faucheur, Denys Riout, André, Jérôme Mesnager ou Hugo Vitrani.

En famille, ne manquez pas la merveilleuse adaptation du Chat Botté au théâtre Le Lucernaire

Un meunier laisse pour seul héritage à son dernier fils, un chat. Ce chat est magique. Il a le pouvoir de rendre son maître puissant et riche. Botté et masqué, sorte de superhéros ou plutôt de super-héroïne, cette “Catwoman” ne reculera devant rien pour arriver à ses fins. Le fils du meunier, jeune homme d’aujourd’hui, fera le pont entre fiction et réalité ; l’ogre sera l’archétype de tous les monstres, quant à la princesse, son discours en contraste avec son apparence ne manquera pas de vous surprendre dans un conte de cape et d’épée !

Restons chez nos amis les animaux mais version cinéma avec Le Cochon, le renard et le moulin de Erick Oh

Toujours pour les plus jeunes, à partir de 4 ans, le Forum des Images propose cette séance dans le cadre du festival CinéKids et dans laquelle vous suivrez les aventures de Pig. Pig vit au sommet d’une colline entourée d’un nuage noir et menaçant. Avant de partir, son père lui confie la garde du barrage qui tient le nuage à distance. Une œuvre aux tons pastel, qui révèle une grande profondeur.
Séance à 16h, ce film est sans dialogue et dure 50 minutes.


Lundi 6 juin

Jour férié mais ne nous endormons pas ! Rendez-vous au Musée Guimet pour Toucher le feu. Femmes céramistes au Japon.

Dans le cadre de la saison japonaise au Musée national des arts asiatiques – Guimet, découvrez la nouvelle exposition Toucher le feu. Femmes céramistes au Japon.
Pendant des siècles au Japon, la pratique de la céramique fut réservée aux hommes, interdite aux femmes. Il faut attendre l’après Seconde Guerre mondiale pour que de profondes mutations sociales leur ouvrent l’accès à des formations qui leur permettent de “toucher le feu”. Depuis, les artistes japonaises occupent une place prépondérante dans le domaine de la céramique contemporaine, l’une des plus créatives au monde.

Rebirth Futamura Yoshimi (née en 1959) 2017 Japon Grès, engobe porcelaineux et feldspath 66 x 52 x 54 cm. Achat de gré à gré 2018 MA 12979 © RMN-Grand Palais (MNAAG, Paris) / Thierry Ollivier

Un festival mais, cette fois-ci, théâtral avec Mises en Capsules au Théâtre Lepic

Après deux années en standby, le festival Mises en Capsules revient avec cette 14e édition pour animer vos soirées de ses formes courtes théâtrales, jusqu’au 11 juin. Le concept : 5 “capsules” par soir, chaque spectacle dure 30 minutes, un entracte d’un quart d’heure entre chaque. Un quart d’heure où le bar est ouvert, où une exposition s’étend sur les murs du théâtre, où le public peut sortir et goûter ce petit coin de campagne à Paris qui entoure le Théâtre Lepic. À 19h.

Pour les jeunes… et moins jeunes, vivez une expérience gonflable inédite à la Villette avec l’exposition Pop Air

La Villette présente Pop Air réalisée en collaboration avec le Balloon Museum de Rome. Après Au-delà des limites en 2018, exposition monumentale du collectif japonais teamLab, La Villette renoue avec un projet d’art immersif et ludique. Des œuvres monumentales de plus d’une quinzaine d’artistes internationaux réunies jusqu’au 21 août. Un format innovant et sur-mesure dans lequel art, artiste et public coexistent : un voyage dans le monde de l’inflatable art capable de libérer l’imagination, quel que soit l’âge.


Pour accompagner ce week-end en musique…

Les Français du groupe Phoenix ont sorti mercredi dernier leur premier single depuis deux ans. Une réputation qui n’est plus à faire d’innovateurs du XXIe siècle, des morceaux désormais entrés au panthéon de la pop culture, et un Grammy Award plus tard, les voilà de retour à l’abordage avec Alpha Zulu. Le morceau annonce un virage ambitieux, plein du panache français qu’on leur connait, toujours fidèles à leur sens unique du tube sans frontière. Alpha Zulu, foncièrement novateur et accessible, nous rappelle l’influence de ces quatre français sur la culture pop contemporaine, et envoie un message fort sur la tournure des évènements pour le groupe en 2022.

Retrouvez Phoenix en concert au festival We Love Green le 4 juin et au Primavera Sound à Barcelone le 11 juin.


Artistik Rezo vous souhaite un excellent week-end !

 

Relaxing Happy Sunday GIF by HeimatkundeVerl.de

Articles liés

Auren en duo avec Jeanne Cherhal sur le titre “Vivante”
Agenda
54 vues

Auren en duo avec Jeanne Cherhal sur le titre “Vivante”

Auren nous dévoile un nouvel extrait de son troisième album Il s’est passé quelque chose, attendu pour le 20 janvier 2023. Après “Au Bord de la Nuit”, la chanteuse nous présente “Vivante”, en duo avec Jeanne Cherhal.  “Vivante” célèbre...

Julien Primard présente sa première exposition parisienne, “Les instants modernes”
Agenda
135 vues

Julien Primard présente sa première exposition parisienne, “Les instants modernes”

Jeune peintre émergent, Julien Primard expose pour la première fois à Paris en décembre. Entre codes urbains, architecture moderne et coup de pinceau léché, à la découverte du monde introspectif d’un artiste à suivre… Avec un ensemble de 14...

“Je veux juste être comme tout le monde : hors du commun” : le premier one woman show de Marie Nègre à la Nouvelle Seine
Agenda
62 vues

“Je veux juste être comme tout le monde : hors du commun” : le premier one woman show de Marie Nègre à la Nouvelle Seine

Ça va. Ça va très bien. Trop bien même. Elle a vraiment pas de quoi s’plaindre, seulement voilà ça prend une place folle, ça l’obsède… Marie et sa “gueule” passe partout et nulle part à la fois, décortique avec...