0 Shares 3232 Views

Elliott Erwitt – Maison Européenne de la Photographie

17 février 2010
3232 Vues
Maison européenne de la Photographie

Parrainé par Robert Capa en 1953 lors de son entrée dans l’agence Magnum, Elliott Erwitt présente à la Mep « Personal Best »  (du 2 février au 4 avril 2010) : un choix personnel de ses cent trente meilleures œuvres. Une rétrospective emplie d’humour, en noir et blanc, excepté un unique tirage couleur…

Revolver sur la tempe et visage rieur. La photographie d’un enfant noir de Pittsburgh annonce, dès l’entrée, l’ironie flirtant avec le cynisme chez Elliott Erwitt. Ce virtuose de l’éphémère excelle dans l’art de s’emparer d’un instant, en examinateur bouillant de la vie quotidienne. Le parcours de l’exposition abonde ainsi d’images tendres et amusées sur les mœurs de la société ou sur des situations cocasses.

La Mep présente comme à son habitude de grands formats assurant un confort visuel appréciable ; la pluralité thématique de l’artiste à l’affiche permet de surcroît plusieurs angles d’approche de son œuvre. Particulièrement présents, les jeunes sujets et les animaux servent gracieusement les sourires pelliculaires d’Elliott Erwitt. Qui compose avec l’environnement et des jeux de parallélisme pour proposer aux spectateurs des tableaux railleurs.

L’homme confesse volontairement ce « goût invétéré pour le spectacle qu’offrent les gens », et ce divertissement sincère se perçoit dans ses réalisations.

Esthétisme exalté

C’est l’un des clichés magistraux d’Elliott Erwitt : le reflet, dans un rétroviseur, de deux amants enlacés au creux de leur voiture, face à l’Océan Pacifique. Comme la mer est le miroir de l’âme chez Charles Baudelaire*, ce reflet semble être le miroir privilégié et intime d’une passion enserrée et protégée du flou extérieur. Idéale, la scénographie de la Mep impose un second passage, en contre-plongée, devant cet accrochage, révélant toute la profondeur de cet instantané de romantisme. 

D’une série sur le nudisme à une autre sur les chiens, d’un naturel déconcertant, en passant par des images chocs, Elliott Erwitt oppose parfois à l’humour une douleur contenue. Dans ses portraits, il caresse ainsi la volupté de Marilyn Monroeautant que le deuil de Jackie Kennedy.

Clin d’œil vers l’avenir, ultime facétie ?  « Personal Best » se conclut sur l’unique tirage couleur de l’exposition : le couple Obama lors de l’investiture au Capitole le 20 janvier 2009, face à une nuée de points lumineux d’écrans d’appareils photos ou de portables ; signes de la médiatisation exacerbée de la campagne électorale américaine.

Du sourire à l’émerveillement, de l’esthétisme exalté au témoignage historique, Elliott Erwitt entraîne les visiteurs de la Mep vers les trésors photographiques de ses soixante ans de carrière.

Alix Murat et Cyril Masurel

A découvrir sur Artistik Rezo :  
– Le dossier sur les expositions photo à Paris
– Elliott Erwitt à la Magnum Gallery.

* Homme libre, toujours tu chériras la mer!
La mer est ton miroir, tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame
Et ton esprit n’est pas un gouffre moins amer.

Charles Baudelaire, extrait de L’Homme et la Mer, Les Fleurs du Mal.

Elliott Erwitt – Personal Best

Jusqu’au 4 avril 2010
Du mercredi au dimanche inclus, de 11h à 20h

Maison Européenne de la Photographie
5/7 rue de Fourcy
75004 Paris
M° Pont-Marie ou Saint-Paul

www.mep-fr.org

Articles liés

Ce week-end à Paris… du 3 au 5 février
Art
90 vues

Ce week-end à Paris… du 3 au 5 février

🎵IT’S THE FINAL COUNTDOOOOOOOWN !! 🎵 Plus que quelques heures avant le début du week-end. Savez-vous déjà comment l’occuper ? Si non, pas d’inquiétude : l’équipe d’Artistik Rezo vous a concocté un programme riche en activités culturelles. Vendredi 3...

“DUST NOISE”, une exposition à découvrir à la galerie Le Réservoir Paris
Agenda
70 vues

“DUST NOISE”, une exposition à découvrir à la galerie Le Réservoir Paris

Le Réservoir Paris est heureux de vous convier au vernissage de l’exposition DUST NOISE, une exposition collective qui réunit pour la première fois les oeuvres de Charlie Verot et Swann Ronne, le vendredi 10 février de 18h à 21h...

“Merci Francis” : les Coquettes arrivent au Grand Point Virgule
Agenda
57 vues

“Merci Francis” : les Coquettes arrivent au Grand Point Virgule

Les Coquettes sont plus qu’un trio aux 450.000 spectateurs conquis : elles sont un service de santé public ! Un grand bol d’air frais. Un trio qui titille et torpille les idées reçues. Un show ébouriffant qui fédère Télérama,...